AccueilTerritoiresMarseille : Franck Caro va prendre la direction générale de la SPLA-IN

Marseille : Franck Caro va prendre la direction générale de la SPLA-IN

Franck Caro actuel directeur général adjoint de l'établissement public d'aménagement (EPA) de Paris-Saclay va prendre la direction de la société publique locale d'aménagement d'intérêt national (SPLA-IN) chargée de piloter le chantier de la rénovation immobilière du grand centre-ville de Marseille. Un enjeu que maîtrise parfaitement ce géographe qui fût l'un des rédacteurs du rapport Nicol.
Marseille : Franck Caro va prendre la direction générale de la SPLA-IN
D.R. - Franck Caro est le nouveau directeur général de la SPLA-IN à Marseille.

TerritoiresBouches-du-Rhône Publié le ,

La désignation était très attendue. Franck Caro va prendre la direction générale de la société publique locale d'aménagement d'intérêt national (SPLA-IN) chargée de piloter le titanesque chantier de la lutte contre l'habitat indigne et dégradé dans le grand centre-ville de Marseille. Sa nomination sera officialisée après la réunion du conseil d'administration* de la société prévue le 17 février. C'est à cette date que la SPLA-IN prendra véritablement son envol. Cette séance inaugurale devrait voir les 17 membres de la société élire à sa présidence David Ytier, le vice-président (LR) délégué à l'habitat de la Métropole Aix-Marseille-Provence (AMP).

Titulaire d'un DEA de géographie et d'une formation managériale à HEC, Franck Caro était depuis mai 2016 directeur général adjoint à l'aménagement de l'établissement public d'aménagement (EPA) de Paris-Saclay. Franck Caro connaît bien les enjeux de l'habitat privé dans la deuxième ville du pays puisqu'il a été en mai 2015 l'un des auteurs du rapport de Christian Nicol sur la requalification du parc immobilier privé à Marseille.

Anah, Anru, Sciences-po...

Il a débuté sa carrière en 1996 au sein de différents cabinets de conseil en urbanisme sur les questions de politique de l'habitat et de développement local. En 2001, il intègre l'Agence nationale pour l'amélioration de l'habitat (Anah) en tant que chargé de mission au sein de la direction technique en charge des copropriétés et de l'habitat indigne. Fin 2005, il rejoint l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) où il a été successivement chargé de mission habitat privé, puis responsable du pôle modalités d'intervention PNRU (programme national de rénovation urbaine) et PNRQAD (programme national de requalification des quartiers anciens dégradés) avant d'occuper, à partir de 2011, le poste de directeur de la stratégie et du développement de l'agence. Il contribuera notamment fortement à la conception et à la mise en œuvre des différents programmes nationaux, dont le nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) et les différents programmes d'investissement d'avenir (PIA) confiés à l'Anru.

En marge de ses fonctions, il enseigne depuis 2011 à l'Ecole urbaine de Sciences-Po Paris (Master « Stratégies territoriales et urbaines »).

Le bras technique du PPA

La SPLA-IN dispose d'un capital social de 14,29 millions d'euros détenu par la Métropole AMP (59 %), l'Etat, représenté par l'établissement public d'aménagement Euroméditerranée (35 %) et la Ville de Marseille (6 %).

L'instance sera le bras technique de l'Etat et des collectivités dans le projet partenarial d'aménagement (PPA) du centre-ville, le grand plan de bataille contre l'habitat dégradé dans la deuxième ville du pays. Elle assurera notamment le portage foncier des immeubles décatis et pilotera les opérations de rénovation urbaine et immobilière. Un chantier herculéen qui concernera aussi bien le diffus et que les copropriétés dégradées.

* Le CA comprend 10 membres représentant la Métropole AMP, 6 représentant l'Etat et un membre représentant la Ville de Marseille.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?