Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

A LA PELLE Marseille : Euroméditerranée cherche des concepteurs pour le secteur Vintimille/Cazemajou

Bouches-du-Rhône Publié le - - Urbanisme

Marseille : Euroméditerranée cherche des concepteurs pour le secteur Vintimille/Cazemajou
Google Maps - Les groupements associant paysagiste, bureaux d'études, concepteur lumière, éclairagiste et BIM Manager ont jusqu'au 23 avril pour présenter leurs dossiers.

Euroméditerranée cherche le groupement de paysagistes et de bureaux d'études qui va redessiner les espaces publics du secteur Cazemajou-Vintimille (15e). Un périmètre de 12 ha de la zone arrière portuaire appelé à muter dans le sillage du tramway et de la réalisation des programmes de l'Ecocité (Smartseille, Les Fabriques).

L'établissement public d'aménagement Euroméditerranée (EPAEM) poursuit le travail de structuration urbaine de l'Ecocité. Après le lancement au début de l'année de deux accords-cadres pour sélectionner les urbanistes qui assureront la coordination des chantiers de l'extension (169 ha) et la conception urbaine des espaces restés à l'écart du champ de radar de l'aménageur, l'EPAEM vient de lancer une nouvelle consultation pour sélectionner le groupement de paysagistes et de bureaux d'études qui dessinera l'aménagement des espaces publics du secteur Vintimille/Cazemajou (15e) au coeur de la Zac Littorale (53 ha), première pièce opérationnelle d'Euomed' II. Ce territoire de la zone arrière-portuaire couvre un périmètre de 12 hectares délimité par la rue Allar au Nord, la rue de Lyon et l'avenue Salengro à l'Est, le chemin de la Madrague Ville et la rue Cazemajou à l'Ouest, et le boulevard de Lesseps au Sud.

Les concepteurs devront dessiner les pistes de mutation de ce territoire maillé de petites unités industrielles et de friches vestiges de l'âge d'or du port de commerce. Une histoire qui est encore présente puisque le site héberge un poste de détente GRT Gaz et un poste source EDF, le premier étant appelé à voir son emprise réduite. L'EPAEM envisage d'investir 12 millions d'euros HT pour donner un visage plus apaisé à ces espaces aujourd'hui en manque d'urbanité. Une ambition qui ira de pair avec les travaux de recomposition des espaces publics induits par le prolongement du tramway depuis son terminus actuel sur le boulevard de Paris (2e) jusqu'à l'intersection entre la rue de Lyon et l'avenue Cap Pinède (15e). Un projet dont la métropole Aix-Marseille-Provence a confié la maîtrise d'œuvre au groupement « Nostram » associant la société EGIS, les agences d'architecture STOA et Carta & Associés et le designer Ora Ito. Les travaux d'aménagement de cette extension du tramway doivent débuter mi 2020 pour une livraison fin 2023.

Démarche « low cost-easy tech »

Le devenir de ces 12 hectares devra s'inscrire dans la démarche « low cost-easy tech », fil conducteur opérationnel des projets de l'extension. « Les espaces publics du quartier devront être conçus dans cet esprit en recherchant une continuité avec les espaces publics de la ville de Marseille et ceux réalisés sur Euromed 1 et autour de l'opération Smartseille développée par Eiffage, pour inscrire véritablement ce quartier dans la ville », explique l'EPAEM. Malgré cette recherche de simplicité, certains espaces du quartier pourront faire l'objet d'un traitement « plus différencié » et créer ainsi « des lieux forts ». Il s'agit notamment de la place Joséphine, des venelles ou de la bande active de la rue Mouranchon. Sur ces espaces stratégiques, l'aménageur attend des concepteurs une réflexion poussée sur les usages, ceux-ci devant constituer « le fil conducteur du projet ».

Ecocité oblige, l'EPAEM veillera également à réduire l'empreinte environnementale du programme : les aménagements seront ainsi conçus de manière à limiter l'imperméabilisation des sols tout en s'attachant à préserver voire à réintroduire la nature en ville, afin de lutter contre les phénomènes d'îlots de chaleur. L'aménageur envisage d'ailleurs de demander une labellisation « Biodivercity Ready » auprès du « CIBI » (Conseil International Biodiversité & Immobilier).

Ces propositions devront s'appuyer sur les études préliminaires réalisées par le groupement associant François Leclerc, l'agence TER et la société SETEC, auteur du schéma d'aménagement de la Zac Littorale.


Lire aussi : Marseille : Euroméditerranée cherche l'urbaniste-coordinateur des chantiers de l'extension


Une mission de 6 ans

Le groupement lauréat démarrera sa mission par une étude préliminaire sur l'ensemble du périmètre destinée à fixer les grandes orientations pour la suite de l'opération en termes de phasage, d'innovations, de développement durable et de conception urbaine et technique. Cette étude devra permettre d'affiner les fiches de lots échangées avec les opérations immobilières et donner des premières indications en terme de nivellement et de raccordement aux réseaux.

Dans une deuxième phase, les concepteurs devront réaliser une étude avant-projet pour garantir une cohérence d'ensemble.

Les dernières phases de pilotage du projet (PRO) et d'assistance aux opérations de réception (AOR) seront déclenchées par secteurs.

Les groupements associant paysagiste, bureaux d'études, concepteur lumière, éclairagiste et BIM Manager ont jusqu'au 23 avril pour présenter leurs dossiers. Les candidats sélectionnés début mai auront six semaines pour déposer leurs offres. Le lauréat sera retenu début septembre pour une mission de six ans. L'EPAEM espère être en mesure de lancer les premiers travaux d'aménagement fin 2020.




William Allaire
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer