Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

A LA PELLE Marseille : Euroméditerranée lance plusieurs appels à projets au cœur du quartier des Crottes

Bouches-du-Rhône Publié le - - Urbanisme

Marseille : Euroméditerranée lance plusieurs appels à projets au cœur du quartier des Crottes
EPAEM - Les sites concernés sont l'ancienne manufacture Moncada et la place éponyme et la savonnerie la Tulipe.

En marge des Fabriques et de Smartseille, l'EPA Euroméditerranée planche sur la revitalisation urbaine du quartier des Crottes. Une ambition dont il pose le premier jalon avec le lancement de plusieurs appels à projet pour le reconversion de friches industrielles.

L'établissement public Euroméditerranée (EPAEM) vient de lancer une consultation d'opérateurs sur plusieurs îlots situés au cœur du noyau villageois des Crottes (15e), dans le périmètre de l'extension. Les sites concernés sont aujourd'hui la propriété de l'établissement public foncier de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Il s'agit de friches industrielles : l'ancienne manufacture Moncada et la place éponyme voisine (3 052 m²) et l'ancienne savonnerie la Tulipe (3 565 m²). Des sites aujourd'hui en déshérence que l'aménageur souhaite revitaliser rapidement dans l'élan de la dynamique de recomposition urbaine qui souffle sur les abords du quartier avec Eiffage (Smartseille) et Bouygues-Linkcity (Les Fabriques).


Lire aussi : Marseille : Euroméditerranée cherche des concepteurs pour le secteur Vintimille/Cazemajou


L'aménageur souhaite céder ces biens. Une convention d'occupation temporaire avec option d'achat pourra toutefois être mise en place sur le site de la savonnerie la Tulipe.

Sur la manufacture Moncada, l'EPAEM espère voir émerger un projet mixant restructuration du bâti existant et création d'une offre immobilière d'une quarantaine de logements atypiques (en neuf et en restructuration). Les opérateurs devront également prévoir une offre de restauration en rez-de-chaussée sur la place Moncada et des activités innovantes.

Pour la savonnerie la Tulipe, l'EPAEM attend la réhabilitation d'un bâtiment de l'ancienne fabrique (d'une surface d'environ 3 500 m² composé de trois nefs) afin d'y installer un équipement d'intérêt collectif rayonnant à l'échelle du quartier élargi.

L'appel à projets est ouvert à des groupement associant des opérateurs immobiliers (promoteurs, investisseurs, bailleurs), des maîtres d'œuvre comprenant au moins un architecte avec une compétence en réhabilitation patrimoniale (architecte du Patrimoine, diplôme de Chaillot ou références équivalentes), un spécialiste de la qualité environnementale des bâtiments et des porteurs de projet du monde économique, social, culturel ou environnemental motivés par le développement d'initiatives au sein de l'Ecocité Euromed' II.

L'établissement public souhaite par ailleurs inscrire ces opérations dans la démarche d'urbanisme transitoire (MOVE) qu'il a instigué sur plusieurs friches situées dans le secteur des Crottes-Cazemajou. Une imbrication qui concerne au premier chef la savonnerie la Tulipe qui jouxte une friche ayant vocation à accueillir des aménagements transitoires d'espaces publics en préfiguration de la future place Moncada. Autant d'aménagements qui feront l'objet de chantiers participatifs. L'EPAEM précise que la programmation MOVE au sein de l'ancienne savonnerie « pourra envisager l'animation ponctuelle ou des éléments hors les murs sur cet espace public transitoire ».

Choix du lauréat en janvier 2020​

Euroméditerranée sélectionnera quatre groupements le 16 septembre prochain. Ces candidats admis à remettre une offre initiale engageront alors avec l'EPAEM une discussion de travail jusqu'au 7 octobre.

Les offres seront jugées en fonction des critères suivants :

  • L'insertion urbaine, la qualité architecturale et paysagère, et notamment la qualité patrimoniale de l'intervention projetée sur la réhabilitation du bâti,
  • La qualité environnementale et notamment l'ambition portée dans la rénovation énergétique,
    - La qualité de la programmation et la crédibilité des modèles économiques d'exploitation,
    - l'offre financière.

A l'issue de cette phase de dialogue, le cahier des charges éventuellement modifié sera transmis aux candidats retenus pour proposer leurs offres définitives. Ces dernières devront être remises à l'aménageur au plus tard le 20 décembre 2019. Le choix du lauréat interviendra cinq semaines plus tard, le 27 janvier 2020.




William Allaire
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer