Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Marseille : dernière ligne droite pour le projet de requalification du Jarret

Bouches-du-Rhône Publié le - - BTP

Marseille : dernière ligne droite pour le projet de requalification du Jarret
Devillers & Associés - Vue du Jarret une fois reconfiguré

La métropole Aix-Marseille-Provence vient de lancer les consultations des entreprises pour la première tranche du chantier de requalification du Jarret.

Dix-huit mois après confié la maîtrise d'œuvre du projet au groupement piloté par l'agence Devillers & Associés*, la métropole Aix-Marseille-Provence (AMP) vient de lancer les consultations pour sélectionner les entreprises qui prendront en charge le chantier de requalification de la rocade du Jarret (4e, 5e et 10e arrondissements) à Marseille. Le projet prévoit la reconfiguration complète de cet axe de 3,6 kilomètres (2 x 3 voies) devenu au fil du temps une rocade de contournement de l'hypercentre de la cité phocéenne.

3 lots

Le lot le plus important concerne les travaux d'aménagement de la voirie et des réseaux (VRD) sur le tronçon d'environ 1 kilomètre reliant le boulevard Chave et la rue Sainte Cécile, près de l'hôpital de la Timone. Le devis de ce chantier de génie civil est estimé à 16,4 millions d'euros HT (durée : 27 mois). Il intègre également la réalisation d'un réseau de collecte des eaux pluviales et la fourniture du mobilier urbain et des équipements de sécurité. Ce marché comprend par ailleurs une tranche optionnelle portant sur l'aménagement du parvis de l'hôpital de la Timone (devis : 1,6 M€ HT).

Le deuxième lot concerne l'installation de l'éclairage et du système de signalisation (feux tricolores) et de fibre optique. Le devis d'un montant estimé à 3 millions d'euros HT comprend notamment la fourniture et la pose des caméras de surveillance du trafic et la mise en place de candélabres, le câblage des réseaux enterrés (hors travaux de génie civil inclus dans les travaux VRD) et le raccordement de l'éclairage public au réseau existant. Le marché est scindé en une tranche ferme et en deux tranches optionnelles : la tranche ferme correspond à la section boulevard Chave / rue Sainte-Cécile (montant : 1,73 M€ HT pour une durée de 27 mois) ; les deux tranches optionnelles correspondent au parvis de l'hôpital de la Timone et au tronçon entre le boulevard de la Blancarde et le boulevard Chave (montant : 1,27 M€ HT).

Le dernier lot concerne les aménagements paysagers. Une opération qui prévoit notamment la fourniture et la plantation d'arbres d'alignement et de végétaux et leur système d'arrosage ainsi que l'installation d'aires de jeux pour enfants. Ce marché d'une durée de 54 mois (4,5 ans) représente un coût estimé de 2,7 millions d'euros HT. Comme le lot éclairage, il est scindé en une tranche ferme (montant : 1,5 M€ HT) et deux tranches optionnelles (1,2 M€ HT sur les mêmes périmètres que le lot éclairage).

Les entreprises ont jusqu'au 17 septembre pour présenter leurs offres.

Réduire l'emprise de la voiture

La voie communément appelée « Le Jarret » par les Marseillais est en fait constituée de plusieurs boulevards : les boulevards Maréchal Juin, François Duparc, Sakakini et Jean Moulin (4e et 5e). Son tracé a été réalisé sur le lit du ruisseau éponyme couvert entre 1955 et 1968. Avec l'essor de l'auto-mobilité, ces boulevards urbains sont aujourd'hui complètement saturés, même au delà des heures de pointe. L'axe voit en effet passer un trafic de transit des automobilistes qui refusent d'emprunter le tunnel Prado-Carénage, ouvrage payant qui passe sous l'hypercentre et relie les autoroutes nord (A7) et est (A50).

Avec la mise en service de la rocade L2, l'autoroute urbaine (9,7 km) qui assurera le contournement de la ville en 2018, AMP a programmé la reconfiguration du Jarret en boulevard urbain multimodal au profil à 2x2 voies (16 ha d'espaces publics) avec de larges espaces pour les modes doux (6,7 km de pistes cyclables et réduction de l'emprise de la chaussée routière de 80 à 50%).

Un investissement de 72 M€

Les travaux de la première phase devraient se dérouler entre la fin 2018 et 2020. Le montant de l'opération est estimé à 72 millions d'euros TTC (dont 54 M€ HT de travaux), une dépense scindée en quatre tranches : une ferme pour le tronçon de 1 km entre le boulevard Chave et l'avenue de la Timone (devis : 22 M€ HT) et trois conditionnelles : la première sur la section entre le boulevard de la Blancarde et le boulevard Chave (devis : 14 M€ HT), la deuxième sur le tronçon entre la rue Roche et le boulevard de la Blancarde (devis : 11 M€ HT) et la dernière pour la section comprise entre la rue Roche et l'avenue de la Timone et la place de Pologne (devis : 7 M€ HT).

* Le groupement de maîtrise d'oeuvre associe l'agence Devillers & Associés (mandataire), l'agence Tangram architectes, les agences 8'18'' (Bet éclairage), Réussir l'Espace Public (Bet urbanisme, sécurité) et la société d'ingénierie Ingérop.




William Allaire
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer