AccueilUrbanismeMarseille : Bouygues, Eiffage, Léon Grosse et Travaux du Midi en lice pour la marina olympique

Marseille : Bouygues, Eiffage, Léon Grosse et Travaux du Midi en lice pour la marina olympique

La ville vient de sélectionner les quatre groupements pour la réalisation de la future marina olympique du Roucas Blanc. Le lauréat sera choisi au printemps 2020.
Marseille : Bouygues, Eiffage, Léon Grosse et Travaux du Midi en lice pour la marina olympique
Archives TPBM - L'espace de la future Marine olympique s'étire sur 6 ha, des plages du Prado à l'hôtel Nhow.

UrbanismeBouches-du-Rhône Publié le ,

Bouygues Sud-Est construction, Eiffage, Léon Grosse et Travaux du Midi (groupe Vinci) : ces quatre entreprises du BTP sont les mandataires des groupements en lice pour la réalisation de la future marina olympique du Roucas Blanc (8e). Retenus pour leurs références, notamment en matière « d'intervention en site occupé et dans un environnement fragile », ces candidats ont désormais un gros semestre pour peaufiner leurs projets, la ville ayant prévu de sélectionner le lauréat au printemps 2020 (montant du marché de conception-réalisation : 21,4 M€ HT). Un calendrier à prendre avec des pincettes, l'échéancier prévisionnel percutant celui des élections municipales.

Rappelons que le groupement de concepteur-constructeur devra prendra en charge l'aménagement de la marina olympique sur le site du Roucas Blanc. Un espace littoral qui s'étire sur 6 ha des plages du Prado à l'hôtel Nhow (ex Palm Beach) appelé à être l'épicentre des compétitions de voile des Jeux Olympiques de Paris 2024.

Un équipement pérenne

Pour la Ville, la création de cette marina est l'occasion de remettre de l'ordre dans cet espace qui s'est développé de manière anarchique depuis 50 ans. Une cure de jouvence qu'elle souhaite évidemment pérenniser au delà de 2024. Le cahier des charges du CIO impose l'installation d'une tribune d'au moins 5 000 places sur la base qui accueillera les compétitions de voile.

Le reste des installations bénéficiera d'aménagements pérennes. Les constructions existantes sur la base actuelle, notamment les préfabriqués, seront déplacées, tout comme les parkings. Sur l'espace libéré, la ville espère doubler le nombre de places pour passer de 300 bateaux aujourd'hui à 600 demain. Les utilisateurs du site - la direction de la mer de la Ville, le pôle France de voile, l'Unité de sécurité et de prévention du littoral (USPL) de la Police nationale et la Fédération française de voile - verront leurs locaux complètement repensés. A terme, il s'agit de développer près de 7 200 mètres carrés de locaux neufs ou rénovés en accord avec la Solideo (Société de livraison des équipements olympiques).

Montant global de l'investissement : 30 millions d'euros TTC. Une facture prise en charge par les collectivités (Région Paca, Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, Métropole Aix-Marseille-Provence et Ville de Marseille) et l'Etat (3,6 M€).

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?