AccueilUrbanismeManosque : une ombrière pour éviter la surchauffe sur la place du terreau
A LA PELLE

Manosque : une ombrière pour éviter la surchauffe sur la place du terreau

La commune de Manosque recherche jusqu’au 15 février les entreprises qui pourront réaliser une ombrière sur la partie est de la place du terreau. L’équipement doit limiter les surchauffes en période estivale.
Manosque : une ombrière pour éviter la surchauffe sur la place du terreau
Orrso - Les travaux de construction devraient démarrer au mois de juin 2022 pour une livraison estimée début juillet.

UrbanismeAlpes-de-Haute-Provence Publié le ,

Pour faire baisser les températures en été, la mairie de Manosque prévoit d’installer, d’ici le mois de juillet, une ombrière couvrant 160 m2 sur la partie est de la place du terreau. Au mois de juillet 2020, les capteurs de températures installés par le Parc naturel régional du Luberon (PNRL) ont affiché 55,5°C sur l’asphalte de la place du terreau alors qu’un peu plus loin, à l’ombre des platanes, celle-ci baissait à 36°C. « Les données issues de l’étude du PNRL ont confirmé ce que nous savions déjà : la place du terreau est l’un des îlots de chaleur urbain de la ville. L’objectif est de changer la donne. Avec ce premier aménagement, nous souhaitons créer un îlot de fraîcheur en plein centre-ville », explique Valérie Peisson, adjointe au maire, déléguée à l’attractivité du centre-ville, à l’opération Cœur de ville et au patrimoine local et historique.

Adapter la ville aux températures de demain : le Parc naturel régional du Luberon pose des capteurs

Un investissement évalué à 120 000 € qui devrait améliorer la vie des habitants du quartier et qui donne aussi des idées aux restaurateurs. « Nous savons que plusieurs d’entre eux vont se lancer dans la végétalisation de leur terrasse. La dynamique est engagée et elle va se poursuivre », ajoute-t-elle en préfigurant les prochains aménagements.

A l’avenir, et lorsque le parking de l’ancien hôpital sera sorti de terre, la municipalité envisage la création d’une coulée verte, via l’aménagement d’une grande allée végétalisée traversante, qui rejoindrait le petit jardin de la place du terreau à l’ombrière.

Manosque : Camille Galtier veut repenser la ville et offrir une alternative au tout-voiture

Une structure intégrée au paysage

Pour répondre aux exigences réglementaires d’intégration paysagère de l’ombrière dans ce secteur de la ville classé en zone bâtiments de France, la commune a choisi le projet dessiné par l’architecte parisien Orrso. « La structure acier fixe, constituée de huit portiques d'une portée de 3,60 m et d’une hauteur libre de 2,50 à 2,70 m, sera équipée de voiles d'ombrage micro perforés laissant passer la pluie et le vent. Elle générera une surface couverte d'environ 160 m², constituée de quatre trames de quatre voiles d'environ 3,40x1,50 m chacune et de trois trames végétalisées avec des plantes grimpantes plantées en pleine terre sur système de câblage tendu horizontalement et verticalement », esquisse le cabinet d’architecture.

Les travaux devraient démarrer au mois de juin 2022 pour une livraison estimée début juillet. Pour l’heure et jusqu’au 15 février, la commune recherche les entreprises susceptibles d’intervenir sur le chantier.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 mai 2022

Journal du25 mai 2022

Journal du 18 mai 2022

Journal du18 mai 2022

Journal du 11 mai 2022

Journal du11 mai 2022

Journal du 04 mai 2022

Journal du04 mai 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?