AccueilUrbanismeManosque : près de 13 M€ de travaux pour le lycée Félix Esclangon

Manosque : près de 13 M€ de travaux pour le lycée Félix Esclangon

La Région prévoit de restructurer le lycée Félix Esclangon de Manosque. Un chantier à 12,9M€ qui vise en priorité à améliorer sa fonctionnalité et sa performance énergétique. Le lancement du chantier est prévu pour juillet 2023.
Manosque : près de 13 M€ de travaux pour le lycée Félix Esclangon
Area Région Sud - Le Lycée Félix Esclangon devrait faire peau neuve à la rentrée 2025-2026.

UrbanismeAlpes-de-Haute-Provence Publié le ,

Construit en 1957, le lycée Félix Esclangon à Manosque est vieillissant. Et malgré des opérations de maintenances régulières, les bâtiments qui constituent l’établissement scolaire nécessitent aujourd’hui une vraie remise à niveau. L’Area Région Sud pour le compte de la Région Provence Alpes-Côte-d’Azur devrait lancer d’ici juillet 2023, une opération de reconquête de l’établissement scolaire général et technologique. qui accueille actuellement 1 100 élèves en plein centre-ville. Une opération d’envergure, dont le montant est estimé à 12,9M€, qui doit permettre de « garantir le maintien des activités tout en intégrant une amélioration fonctionnelle, énergétique et environnementale globale du lycée ».

En d’autres termes, les objectifs principaux sont d’améliorer le confort d’usage, de permettre une plus grande flexibilité et évolutivité des lieux d’enseignement mais aussi d’en augmenter le confort thermique. « Rationnaliser les espaces » est le maître mot de ce projet, pour lequel la Région recherche le maître d’œuvre jusqu’au 29 novembre 2021.

Repenser les bâtiments et les circulations

Au fil des années plusieurs bâtiments modulaires ont été édifiés dans les espaces récréatifs, des locaux provisoires d’enseignement général ont également poussé en lieu et place d’aires de stationnement, des passerelles ont été supprimées, l’organisation entre les différents bâtiments a été rompue, entraînant une désorganisation globale. « Suite à un désordre structurel, la circulation couverte située entre le bâtiment B et C a été démolie. Cette circulation contenait deux passerelles qui assuraient la liaison avec les différents niveaux de ces bâtiments. La démolition de ces passerelles a généré des dysfonctionnements. L’absence de liaison entre les bâtiments principaux d’enseignement a pour incidence directe des bousculades lors des interclasses. Les locaux des enseignants souffrent également d’une carence de surface et notamment de lieux de réception des parents et d’espace de travail », souligne la Région. Sans parler de l’espace restauration qui devra totalement être repensé.

Dans le détail, le projet prévoit la démolition de 500 m2 de structures modulaires et des extensions totalisant environ 1 000 m2 de surface de plancher mais aussi une restructuration en développant à terme environ 7 500 m2 de surface utile. Outre un réaménagement intérieur complet, le maître d'ouvrage veut également requalifier les espaces extérieurs. « Les espaces extérieurs totalisent environ 8 400 m2. Ils représentent un enjeu pour le site puisqu’ils seront requalifiés afin d’offrir une sécurisation des accès depuis l’avenue Martin Bret, des espaces d’agrément et détente protégés des intempéries ainsi qu’un cadre de vie agréable depuis les logements ».

Une amélioration globale

L’ensemble est constitué de huit bâtiments réalisés dans les années 1960 et de quatre ensembles de bâtiments modulaires. Ces dernières seront démontées, un préau sera créé entre les bâtiments B et J, les bâtiments A, B, C et D feront l’objet d’ une réhabilitation lourde. Un parvis sera aménagé à l’entrée. L’espace de restauration sera totalement restructuré. Une rénovation énergétique générale du site sera effectuée. Le phasage devra intégrer des opérations « tiroir ».

Plus qu’une simple amélioration fonctionnelle, la Région souhaite que le lycée Félix Esclangon devienne énergétiquement performant et « Bas carbone » conforme au référentiel technique et environnemental des lycées de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, sans perdre de vue son esthétisme. Le maître d’ouvrage veut donc une architecture moderne. « La modernité s’appréhendera dans l’aménagement intérieur et extérieur du lycée qui doit multiplier les possibilités de travail et de rencontre notamment dans les espaces extérieurs (cour, jardin, terrasse) et contribuer à la création d’une ambiance apaisante », souligne le donneur d’ordre régional.

Si tout se passe comme prévu, les travaux, réalisés en site occupé, devraient démarrer en juillet 2023 et se terminer pour la rentrée 2025-2026.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?