AccueilBTPManosque : la déconstruction de l'ancien pont sur la Durance sera plus difficile que prévue

Manosque : la déconstruction de l'ancien pont sur la Durance sera plus difficile que prévue

Lors de l'inauguration officielle du nouveau pont qui enjambe la Durance à Manosque le 27 septembre, toutes les attentions se portaient sur la déconstruction de l'ancien pont suspendu, voisin gênant de la nouvelle structure.
Manosque : la déconstruction de l'ancien pont sur la Durance sera plus difficile que prévue
H. Saveuse - Le démantèlement de l'ancien pont est rendu plus compliqué par la présence d'amiante dans une colle répandue sur l'ensemble de l'ouvrage.

BTPAlpes-de-Haute-Provence Publié le ,

Empaqueté sous d'épaisses bâches, l'ancien pont suspendu qui franchit la Durance à la sortie de Manosque est en cours de déconstruction. Son démantèlement, commencé il y a quelques semaines, a été rendu plus compliqué depuis qu'une étude d'exécution a révélé la présence d'amiante dans une colle largement répandue sur l'ensemble de l'ouvrage.

Le conseil départemental des Alpes-de-Haute-Provence, maître d'ouvrage, a donc dû opter pour une nouvelle méthodologie : « L'amiante présente sur les câbles et certaines pièces doit être évacuée dans des centres de stockages agréés. La société Ecolex intervient pour ces opérations de confinement en amont des travaux de démolition qui seront menés par l'entreprise Cozzi », détaille Philippe Auran, directeur du service des routes. Pour l'heure, les ouvriers se relayent sur de courtes périodes de travail entrecoupées par des examens de santé réguliers. Surcoût estimé ? Un million d'euros.

Peu d'impact

Et pourtant, in fine, le montant du chantier de déconstruction de l'ancien pont et de construction du nouveau, inauguré le 27 septembre, devrait rester sensiblement le même selon René Massette, président du Département : « Dans le choix du modèle du nouveau pont que nous avons décidé de construire, nous avons réussi à faire des économies. Si nous avions choisi de réaliser de nouveau un pont suspendu, l'addition aurait été plus salée. Le coût supplémentaire lié à la présence d'amiante ne devrait pas trop impacter notre budget travaux global [construction et déconstruction, NDLR] qui s'élève déjà à 17 M€. » Pas de retard non plus. Tout sera terminé à l'été 2020.

Cette colossale opération est soutenue par la Région à hauteur de 6,3 M€ HT. La société du Canal de Provence a quant à elle investi 585 000 € HT dans l'installation d'une canalisation d'amenée des eaux du Verdon sur le nouvel ouvrage. Une participation de 591 000 € HT de l'Etat est attendue au titre de l'EuroVelo 8, pour la création de la voie verte sur la nouvelle infrastructure. La charge restante pour le Département est de 6 724 000 € HT.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?