AccueilEconomieManosque : Durance 264 bis, le nouveau centre d’affaires de la CCI

Manosque : Durance 264 bis, le nouveau centre d’affaires de la CCI

La Chambre de commerce et d’industrie des Alpes-de-Haute-Provence livrera au mois de juin son nouveau centre d’affaires manosquin, Durance 264 bis. Un projet ambitieux à l’image de sa stratégie entrepreneuriale.
Manosque : Durance 264 bis, le nouveau centre d’affaires de la CCI
H. Saveuse - Yves Teyssié et Daniel Margot devant Durance 264 bis, le nouveau centre d’affaires manosquin de la CCIT04.

EconomieAlpes-de-Haute-Provence Publié le ,

Pour réduire sa dépendance à la taxe pour frais de chambre (TFC) et gagner en autonomie financière, la Chambre de commerce et d’industrie des Alpes-de-Haute-Provence (CCIT04) mise sur le développement de projets immobiliers, dont elle sera propriétaire. Son credo : l’hébergement d’entreprises all inclusive. Une solution déjà éprouvée en 2020 avec le réaménagement de son antenne manosquine, devenue Durance 264, qu’elle réitère avec la mise en service d'un nouveau centre d’affaires à Manosque, Durance 264 bis. « Nous souhaitons poursuivre ce que nous avons engagé avec Durance 264, qui affiche aujourd’hui un taux de remplissage de 120 % », explique Daniel Margot, le président de la Chambre.

Alpes-de-Haute-Provence : Daniel Margot veut une CCI « plus autonome financièrement »

Dans ce nouveau bâtiment de 600 m2 répartis sur deux étages, 300 m2 seront dédiés aux entreprises. Le rez-de-chaussée sera investi par Sup’ Alternance Provence, le centre de formation dédié à la filière tertiaire de la CCIT04, actuellement hébergé dans les locaux de l’Ecocampus de Sainte-Tulle. Une salle de réunion, un espace de coworking, des bureaux indépendants et un espace de convivialité composent ce nouveau centre d’affaires situé dans la zone d’activité Saint-Joseph, à deux pas de la sortie d’autoroute. « Nous voulions disposer d’un véritable lieu d’animation qui regroupe les acteurs économiques pour centraliser les réponses aux porteurs de projet et aux entreprises et qui permet aux entreprises locataires de bénéficier de l’hébergement et de services », souligne Daniel Margot. Le tout pour un loyer abordable estimé à 25 € HT/m2/mois.

Durance 264 bis sera livré au mois de juin

Sur le chantier l’heure est aux finitions. « Les locaux ont été totalement restructurés. Nous avons tout cassé à l’intérieur pour ne garder que la coquille et nous avons tout réaménagé », détaille Yves Teyssié, premier vice-président de la CCIet président de la commission entreprise. Le montant des travaux, tranches 1 et 2, s’élève à 797 000€, dont 229 000€ réalisés majoritairement par des entreprises locales. Le réaménagement a été dessiné par l’architecte manosquin Roger Sauvageon (Acamp Architectes), décédé en février 2022. Le gros œuvre a été réalisé par Les façades du Sud (Pierrevert), l’électricité par A2C (Manosque), la plomberie par CVC Provence (Corbières), la menuiserie par Renov’Antic Shop (Villeneuve), la plaquerie par la SARL Carles (Oraison), la serrurerie par la SARL Ferrer (Manosque) et enfin la peinture par Borg (Sainte-Tulle).

D’ici un an, la CCIT 04 lancera la troisième tranche de travaux : la mise en autonomie thermique du bâtiment. Une ultime phase volontairement décalée car la chambre consulaire veut d’abord évaluer la consommation énergétique sur un an de ce bâtiment inoccupé depuis dix ans, anciennement propriété de l’expert-comptable manosquin Gérard Velin. La volonté est également de disposer de bornes de recharges pour les véhicules électriques sur une partie des 20 places de stationnement à proximité.

Une stratégie entrepreneuriale forte

Dans cette même optique de gestion de projets immobiliers, la CCIT 04 veut transformer son siège de Digne-les-Bains, 1 600 m2 répartis en quatre plateaux de 400 m2, en centre d’affaires. Deux des quatre étages seraient mis à disposition des entreprises, des partenaires publics et semi-publics. La CCIT04 souhaite aussi ouvrir des structures hybrides mi-antenne CCI /mi-centre d’affaires dans les trois sous-préfectures, Forcalquier, Castellane et Barcelonnette. « Les besoins des entreprises sont partout dans le département. Beaucoup d’entre elles sont présentes sur plusieurs sites », précise Yves Teyssié. La CCIT 04 étudie également la possibilité de racheter un plateau de l’ancien tribunal de commerce de Manosque, en plein centre-ville, pour y installer Sup’Alternance Provence, ouvrant ainsi 300 m2 de plus dans Durance 264 bis. « Pour réaliser tous ces projets nous avons 800 000 € mobilisables immédiatement. Pour le reste nous aurons probablement recours à l’emprunt », annonce Daniel Margot.

CCIT 04 : la moitié des services seront bientôt payants

Si la finalité est bien de trouver des ressources propres, la CCIT 04 insiste sur sa volonté de répondre aux besoins du territoire. « Le retour sur investissement est de 12 % sur Durance 264, mais il faut bien avoir à l’esprit que l’objectif n’est pas la rentabilité, nous ne sommes pas une entreprise privée. Il s’agit davantage de participer activement à la création de richesses par les entreprises sur l’ensemble de notre territoire », conclut Daniel Margot.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 juin 2022

Journal du22 juin 2022

Journal du 15 juin 2022

Journal du15 juin 2022

Journal du 08 juin 2022

Journal du08 juin 2022

Journal du 01 juin 2022

Journal du01 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?