Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Manosque : 30 M€ pour faire battre plus fort le coeur de ville

Alpes-de-Haute-Provence Publié le - - Territoires

Manosque : 30 M€ pour faire battre plus fort le coeur de ville
H. Saveuse - D'ici 2024, la place de l'hôtel de ville devrait changer de physionomie grâce au programme Action coeur de ville.

La période d'initialisation du programme national Action cœur de ville est arrivée à son terme à Manosque. Le plan d'action se met en œuvre dès le 1er janvier. Au total 30 M€ seront investis sur cinq axes majeurs.

Logements vacants, activité commerciale en berne... Manosque a saisi l'opportunité d'entrer en mars 2018 dans le programme national Action cœur de ville pour inverser la vapeur.

Le 19 décembre dernier, la ville a signé un avenant à la convention cadre marquant la fin de la période préparatoire et l'entrée dans le vif du sujet. « Avec cette signature, nous lançons le début de mise en œuvre du plan d'actions, qui pourront être engagées jusqu'en 2022, pour une fin des travaux au 31 décembre au plus tard », détaille Bernard Jeanmet-Péralta, maire de Manosque. Autour de cinq axes majeurs et avec une enveloppe financière de 30 M€, Manosque va réinventer son centre-ville.

Réhabilitation, développement économique ou mobilités

L'axe n°1 concerne la réhabilitation et la restructuration de l'habitat en centre-ville avec pour objectif de le rendre plus attractif. La politique d'aide à la rénovation de l'habitat passera d'un fonds communal de 250 000 € à « un fonds qui agrège les interventions de plusieurs partenaires dans le cadre d'une opération programmée d'amélioration de l'habitat », ajoute l'édile. Sur cinq ans, les propriétaires pourront bénéficier d'une manne de 3,21 M€ pour les aider réhabiliter leurs logements grâce au soutien de l'Etat via l'Agence nationale de l'habitat, Anah (1 858 888 €), la Ville de Manosque (1 023 440 €), la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur (300 000 €) et le Département (30 490 €). La commune prévoit également, d'ici 2024, une réhabilitation lourde à l'échelle d'îlots du centre ancien et de ses boulevards périphériques : 6000 m2 devraient être réhabilités grâce une enveloppe de 5,5 M€.


Lire aussi : Manosque : 2,48 M€ pour réhabiliter l'habitat en centre-ville


L'axe 2 se concentre sur le développement économique. La commune veut travailler sur l'effet vitrine du centre-ville : 2000 m2 de linéaires commerciaux, jugés stratégiques, seront réaménagés, sous maîtrise d'ouvrage publique, pour un budget de 6 M€, dont 670 000 € à la charge de la commune. En partenariat avec la Chambre de commerce et d'industrie des Alpes-de-Haute-Provence, les marchés hebdomadaires seront révisés et améliorés (66 000 €).

Le troisième axe prévoit le développement de l'accessibilité et l'amélioration des mobilités. La priorité sera donnée aux déplacements doux. Des navettes à haute fréquence seront mises en place entre le centre-ville et les parkings en périphérie de la ville (200 000 €/an). Des aménagements cyclables sécurisés vont être créés (400 000 €). Et enfin, la gare SNCF sera réorganisée en pôle multimodal. Le budget annoncé s'élève aujourd'hui à 8 M€.

L'espace public et le patrimoine ne seront pas en reste avec l'axe 4, qui prévoit le réaménagement de la place de l'hôtel de ville pour 2,5 M€, du parc de Drouille (3 M€) ou encore la finalisation de la coulée verte des Couquières qui fera la liaison gare-esplanade François Mitterrand et dont le montant est estimé à 3 M€.

Le dernier est celui de la culture qui devra mettre en lumière le cœur de ville. Plusieurs événements artistiques seront organisés, dont le plus notables serait un show numérique à l'occasion du marché de Noël, pour un montant annoncé d'1 M€ pour cinq éditions.

La signature de cet avenant permettra également à la ville de Manosque de bénéficier de nouveaux outils mis en place par l'Etat dans la loi Elan comme l'opération de revitalisation de territoire (ORT), dont les principaux avantages sont la dispense d'autorisation d'exploitation commerciale, un accès prioritaire aux aides de l'Anah et l'éligibilité au dispositif Denormandie dans l'ancien ou encore le permis d'aménager multi-site.




Hélène Saveuse
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer