Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Mandelieu parachève la création de son nouveau centre-ville

le - - BTP

Mandelieu parachève la création de son nouveau centre-ville
ABC Architectes - Le projet « Absolu Coeur Mandelieu » d'Eiffage Immobilier et ABC Architectes s'ouvrira sur l'espace public de l'Estérel Gallery.

Près de deux décennies après les premiers aménagements destinés à doter la commune d'un vrai centre de gravité, Mandelieu-La Napoule finalise ce projet urbain au long cours avec un programme immobilier signé Eiffage Immobilier et ABC Architectes et l'arrivée du BHNS cannois.

Commune de l'ouest des Alpes-Maritimes, Mandelieu-La Napoule (22 000 habitants, 3 137 hectares), qui s'étend au pied des massifs de l'Estérel et du Tanneron, entre Siagne et Méditerranée, a longtemps souffert de l'absence d'un cœur de ville, du fait de la présence de l'autoroute A8 qui coupe la ville en deux. Amorcé par une annulation de ZAC* (la ZAC des Jardins d'Europa) à la fin des années 90 par la municipalité Henri Leroy, le projet de création d'un véritable centre, rassemblant équipements et espaces publics, programmes de logements, desserte par les transports collectifs, vient de franchir une de ses ultimes étapes. Eiffage Immobilier a en effet lancé en janvier dernier la démolition de l'îlot Casinca & Saint-Pancrace qui doit permettre la réalisation du programme immobilier « Absolu Cœur Mandelieu ». Une opération de 99 logements - dont 30 % d'habitat social -, répartie en trois bâtiments avec 250 places de parking privées et publiques et 1 720 m2 de surfaces commerciales.

Long contentieux avec La Poste

Signé Jean-Philippe Cabane (ABC Architectes), l'ensemble adopte une connotation balnéaire sous forme d'ondulations, qui émergent du sol jusqu'au toit en mouvement (où est prévue une piscine), et les résidences seront reliées à l'espace public, la place Estérel Gallery. En mars prochain est prévu le début des terrassements puis en mai, le début du gros œuvre. La livraison interviendra fin 2019-début 2020.

Ce projet réalisé sur un hectare, à l'entrée du centre-ville, fait suite à une consultation lancée par la ville et l'Etablissement public foncier Paca en… 2008. « Nous avons dû attendre plusieurs années avant que le contentieux nous opposant à La Poste sur la propriété des locaux où ses services étaient installés soit tranché par le Conseil d'Etat », explique le nouveau maire de Mandelieu, Sébastien Leroy. « Ce long intermède a été mis à profit pour retravailler le projet d'origine et prendre en compte le passage du BHNS** de l'agglomération cannoise », poursuit-il. Malgré les difficultés de cette opération, la ville et ses partenaires ont réussi, étape par étape, à mener une succession de chantiers structurants qui ont permis à ce nouveau centre-ville d'émerger. L'année 2017 a notamment été marquée par l'achèvement du vaste chantier de requalification de l'artère principale de Mandelieu, l'avenue de Cannes. Sept millions d'euros ont été engagés dans ce projet qui a permis de traiter les réseaux, l'éclairage, le stationnement et les espaces publics.

Des équipements publics structurants

Précédemment, sous l'impulsion du maire Henri Leroy***, premier magistrat pendant 22 ans, une série d'équipements publics et d'aménagements étaient sortis de terre pour poser les fondations de ce projet urbain : réalisation de l'Estérel Gallery en 2001, un complexe mixte associant centre commercial, centre culturel, médiathèque et maison des sports ; rénovation extension du palais des congrès Neptune en 2009.

Près de deux décennies plus tard, c'est l'arrivée du BHNS cannois en cœur de ville de Mandelieu qui va achever de structurer ce centre et permettre également de requalifier l'entrée de ville. En novembre dernier, l'agglomération Cannes Lérins a donné le coup d'envoi de la phase 3 du BHNS à Mandelieu-La Napoule, après les aménagements réalisés dans la zone des Tourrades (phase 1) et de la Canardière (phase 2). Ces travaux doivent durer 18 mois et trois secteurs, formant une boucle autour du centre-ville, seront traités : de la station des Canardières au rond-point des Mimosistes avec un élargissement du pont sur la Siagne, de l'avenue des Anciens-Combattants à l'avenue Janvier-Passero (avec création de sept stations) et de l'avenue de Cannes depuis la rue Pagnol jusqu'au giratoire des Mimosistes avec création d'une gare routière. Montant de l'investissement : 8,7 millions d'euros. Des aménagements routiers que la commune doit compléter par un autre giratoire, au carrefour Marcel Pagnol-boulevard des Ecureuils.

* Zone d'aménagement concerté.
** Bus à haut niveau de service.
*** Henri Leroy, devenu sénateur des Alpes-Maritimes, est l'oncle de l'actuel maire de Mandelieu, Sébastien Leroy.

Cet article est à retrouver dans notre dossier "Les centre-ville ont-ils encore un avenir ?" dans le numéro 1221 de TPBM. Cliquez ici pour vous abonner.




Rémy Mario
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer