AccueilEconomieMaîtrise énergétique novatrice chez Var Habitat

Maîtrise énergétique novatrice chez Var Habitat

Dans le cadre de sa stratégie de chasse aux charges, l’office Var Habitat expérimente des solutions pilotes d’optimisation énergétique dans sa résidence Le Clos Meunier au Pradet. Les locataires bénéficieront des économies.
Maîtrise énergétique novatrice chez Var Habitat
Var Habitat - La résidence La Clos Meunier au Pradet.

EconomieVar Publié le ,

Résidence sociale de 158 logements au Pradet datant des années 70, Le Clos Meunier fait l’objet de plusieurs démarches novatrices de la part du propriétaire Var Habitat, premier bailleur social du département. « Nous participons activement au projet européen InterConnect [financé par le programme d’innovation et de recherche Horizon 2000 de l’Union Européenne, NDLR] pour lequel la Métropole Toulon Provence Méditerranée et la ville du Pradet ont été retenues. Cette expérimentation, consistant à optimiser la dépense énergétique des ménages, est unique en France et touche seulement neuf sites en Europe », explique Martial Aubry, directeur général de cet office de l’habitat que préside Thierry Albertini au titre du Département, collectivité de tutelle.

En partenariat avec Engie et l’école d’ingénieurs Isen Yncrea Méditerranée, des petits boitiers intelligents « Thermovault » développés par une entreprise belge vont être installés cet automne sur les systèmes de chauffe-eau et radiateurs électriques des foyers afin d’apprendre et comprendre les besoins quotidiens, puis orienter la consommation en déclenchant les appareils pour des temps forts et autres meilleurs moments d’usage.

« Cette phase pilote d’un an se déroule bien entendu sur la base du volontariat, gratuitement pour les locataires et respectant l’anonymat des données en application stricte du RGPD [règlement général sur la protection des données, NDLR] », précise Martial Aubry. Un ingénieur dédié par les partenaires va suivre le process et faire les analyses requises. L’idée est de se concentrer sur certaines catégories de foyers, personne seule, couple d’actifs, famille avec enfants, afin de faire des moyennes et tirer des enseignements des résultats. « Des applications peuvent déboucher sur des bâtiments existants, élargissant les possibilités d’amélioration énergétique en complément des rénovations, comme sur la résidence concernée au Pradet, ou en amont de nos futures constructions. Les économies d’énergie étant répercutées en réduction de charges pour les locataires. »

Chasse aux charges

Si Var Habitat a répondu favorablement à la sollicitation de la ville du Pradet sur cette première nationale, l’opérateur est à l’initiative du second volet expérimenté sur le Clos Meunier, histoire de concentrer sur un même site des opérations d’optimisation. Il s’agit d’installer des panneaux photovoltaïques sur l’ensemble des toits de la résidence, visant à tester l’autoconsommation sur les parties communes. Si l’énergie développée dépasse le besoin, le surplus sera revendu dans le réseau public de distribution d’électricité. « Il y aura là aussi des économies répercutées sur les locataires », affirme Martial Aubry.

« C’est une réflexion vertueuse d’ensemble qui s’inscrit dans une stratégie revendiquée de chasse aux charges. Cela accompagne la recherche qualitative sur nos logements. Nous voulons qualifier les solutions nouvelles avant de les généraliser et prendre les bonnes décisions de modernité allant dans ce sens. L’objectif est que cela soit conjointement bon pour la planète et bon pour nos locataires qui sont des ménages modestes. »

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?