AccueilBTPMaison Jean Vilar : mise en conformité pour la sécurité incendie et l’accessibilité

Maison Jean Vilar : mise en conformité pour la sécurité incendie et l’accessibilité

La Maison Jean Vilar, située juste derrière la place de l’Horloge à Avignon, est actuellement en travaux de mise aux normes sur la sécurité incendie et l’accessibilité du bâtiment aux personnes à mobilité réduite (PMR).
Maison Jean Vilar : mise en conformité pour la sécurité incendie et l’accessibilité
C. Plisson - Les travaux, commencés en octobre 2020, devraient s’achever en septembre pour une réouverture au public fin 2021.

BTPVaucluse Publié le ,

Des travaux de mise aux normes pour la sécurité incendie et l’accessibilité du bâtiment aux personnes à mobilité réduite (PMR) sont en cours à la Maison Jean Vilar à Avignon. La Ville en est le maître d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre est assurée par Scop Ecostudio.

L’édifice abrite l’association Jean Vilar au premier étage et des locaux de la Bibliothèque nationale de France (BNF) au 2e étage. Cette mise en conformité permettra de pérenniser ces deux occupants dans leurs espaces respectifs mais aussi de garantir l’accueil du public pour la partie bibliothèque, réception et expositions, notamment pendant le festival d’Avignon.

ERP de 4e catégorie

Ces travaux de mise aux normes permettent également le classement de la Maison Jean Vilar en Etablissement recevant du public (ERP) de type L, S et Y et de 4e catégorie. « Cette catégorie correspond aux ERP dont la capacité d’accueil est inférieure à 300 personnes. Quant au type L, il renvoit à toutes les salles pouvant accueillir du public, que ce soit salles d’auditions, de quartier, etc. Ce qui est le cas de la salle de spectacle du 1er étage qui sert pendant le festival OFF d’Avignon. Le type S correspond aux bibliothèques : ici ce sont les locaux du 2e étage appartenant à la BNF.  Enfin le type Y correspond aux musées, soit toutes les salles du rez-de-chaussée et du 1er étage accueillant des expositions temporaires », précise Sébastien Garcia, responsable du service travaux neufs à la direction des bâtiments au sein de la municipalité d’Avignon.

La Maison Jean Vilar est ouverte au public depuis des années mais n’avait jamais été déclarée comme ERP.

Plusieurs ajustements pour l’accessibilité

Sur le volet accessibilité, une entrée dédiée aux PMR a été réalisée en agrandissant une fenêtre existante, donnant sur la rue Mons. « Il était question de faire une rampe d’accès PMR dans la cour intérieure du bâtiment mais l’architecte des Bâtiments de France a fait savoir que cela n’était pas possible du fait du Plan de sauvegarde et de mise en valeur (PSMV) mais aussi parce que le bâtiment est inscrit aux Monuments historiques depuis 1972 », poursuit-il.

Derrière cette entrée, un petit élévateur sera mis en place pour accéder à l’accueil et aux salles du rez-de-chaussée. A l’intérieur du bâtiment, l'ascenseur desservant les deux étages existait déjà, il a juste été mis aux normes tout comme les sanitaires.

Enfin, des espaces d’attente sécurisés en cas d’incendie - avec portes coupe-feu et murs résistant au feu pendant 1h - ont été créés pour les personnes à mobilité réduite. 

Une série de mise aux normes pour la sécurité incendie

Car le volet sécurité contre l’incendie constitue la plus grande partie des travaux. Il comprend notamment la mise en place de portes et plafonds coupe-feu ; la mise en conformité des installations électriques, des garde-corps et rampes d’escalier ; l'installation d’une colonne sèche ou encore la création d’une issue de secours complémentaire au 2e étage... 

Au niveau de l’accueil, au rez-de-chaussée, un système d’extinction d’incendie par brouillard d’eau a été installé.
(Crédit : C. Plisson)

Le système de sécurité incendie (SSI) sera également renforcé avec l’extension complète de la détection de fumées, via la mise en place d’un système de brouillard d’eau, au plafond du rez-de-chaussée ainsi que dans certaines salles du 1er et 2e étage. Ce système fonctionne en envoyant des gouttelettes par aérosol pour disperser les fumées. Il permet que la structure du plafond soit stable au feu pendant 1h, selon le calcul (large) du temps nécessaire à l’évacuation du bâtiment et l’intervention des pompiers. Une cuve pour alimenter ce système en eau sera mise en place dans une petite cour du bâtiment, inaccessible au public. De plus, un groupe électrogène pour le brouillard d’eau a été installé au pied de l’escalier extérieur d’évacuation, en cas de coupure de courant électrique.

Les travaux, débutés en octobre 2020, devraient s’achever en septembre 2021, pour une réouverture au public prévue fin 2021. Le coût des travaux est de 1 397 411 euros HT, soit un coût d’opération de 2 096 000 euros TTC.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?