Fermer la publicité

Ligne nouvelle Provence-Côte d'Azur : le feu vert gouvernemental est imminent

le - - Urbanisme

Ligne nouvelle Provence-Côte d'Azur : le feu vert gouvernemental est imminent
Archives TPBM - Ce sésame du gouvernement ouvrira la voie à l'ultime étape du parcours administratif de ce projet instigué au début des années 2000.

Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, s'apprête à signer une nouvelle décision actant la suite du parcours administratif du projet de la ligne nouvelle Provence-Côte d'Azur (LNPCA). Une nouvelle étape qui aura pour point d'orgue le dossier d'enquête publique.

Quatre mois après avoir confirmé dans un communiqué le lancement de l'enquête publique en 2021, la ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne devrait, selon nos informations, signer dans les prochains jours la décision entérinant le nouvel échéancier des deux premières phases des travaux de la ligne nouvelle Provence-Côte d'Azur (LNPCA). Retardé de quelques semaines par la crise sanitaire, ce sésame du gouvernement ouvrira la voie à l'ultime étape du parcours administratif de ce projet instigué au début des années 2000 sous l'empire de la grande vitesse*.

Cet été, SNCF Réseau, le maître d'ouvrage lancera les études de l'avant projet sommaire (APS) appelé à être le support du dossier d'enquête publique. Une étape décisive qui devrait se dérouler à l'automne 2021, après que le gouvernement ait gravé le projet dans le marbre d'une troisième et ultime décision ministérielle. Suivra alors la déclaration d'utilité publique (DUP), dernier feu vert espéré pour le début de l'année 2023, avant l'entrée en action des pelleteuses.

Une mission chargée du financement

En parallèle, Etat et collectivités (Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, conseils départementaux 06, 13, 83, Métropoles Aix-Marseille-Provence, Nice Côte d'Azur et Toulon Provence Méditerranée) s'attèleront à un chantier au moins aussi complexe que celui du génie civil : celui du financement. Une mission ad hoc sera mise en place au second semestre 2020 pour définir le tour de table. Les partenaires publics devront explorer toutes les pistes de financement de cette opération dont le devis des deux premières phases tutoie les 3,5 milliards d'euros.

Rappelons que la phase 1 du projet de LNPCA porte notamment sur la réalisation de la gare TGV de Nice-Aéroport à 4 voies à quai, l'aménagement des navettes ferroviaires à l'Est et à l'Ouest de Toulon, ainsi que le réaménagement du plateau de la gare de Marseille-Saint-Charles et des voies des faisceaux Est et Ouest qui y convergent. La phase 2, prévue à l'horizon 2026, concerne principalement la réaménagement de l'axe Cannes / Nice et le chantier herculéen de la traversée ferroviaire souterraine de Marseille sur près de 8 km.


Lire aussi : Ligne nouvelle Provence Côte d'Azur : en finir avec la péninsule marseillaise


Six à sept ans de travaux et un investissement de près de 2,3 milliards d'euros seront nécessaires pour augmenter la capacité de la gare Saint-Charles aujourd'hui proche de la saturation avec 23 trains/heure. La création d'une infrastructure souterraine, nichée 25 mètres sous les quais de la plate-forme existante, coûtera à elle-seule près de 800 millions d'euros.

* En 2005, lors du premier grand débat organisé sous l'égide de la commission nationale du débat public (CNDP), le projet s'appelait « LGV Paca » (Ligne à Grande Vitesse Paca »).




William Allaire
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer