AccueilTerritoiresLiaison Fos-Salon : la Dreal lance la dernière salve d’études

Liaison Fos-Salon : la Dreal lance la dernière salve d’études

L’Etat va lancer les dernières études préalables au projet de liaison Fos-Salon. Une ultime étape avant l’élaboration du dossier qui servira de socle à l’enquête publique programmée en 2025.
Liaison Fos-Salon : la Dreal lance la dernière salve d’études
J.-C. Barla - À la suite du débat public, une nouvelle phase de concertation continue sera engagée au premier semestre 2022 et se déroulera jusqu’à l’enquête publique en vue de la DUP.

TerritoiresBouches-du-Rhône Publié le ,

Trois mois après la décision ministérielle de poursuivre les études du projet, l’Etat s’apprête à lancer l’ultime phase du parcours administratif du serpent de mer de la liaison Fos-Salon-de-Provence. La Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement Provence-Alpes-Côte d’Azur (Dreal Paca) vient de lancer une consultation pour sélectionner les bureaux d’études qui piloteront la dernière salve d’études avant l’élaboration du dossier qui servira de socle à l’enquête publique programmée en 2025. 

Voie express 2x2 voies

Dans la décision qu’ils ont co-signée le 29 juin dernier, les ministres Barbara Pompili (Transition écologique) et Jean-Baptiste Djebbari (Transports) ont écarté l’option d’un tracé entièrement autoroutier au profit d’une voie express à 2x2 voies avec échangeurs dénivelés sur la majorité de l’itinéraire (25 km). Cette option qui représente le meilleur compromis entre préservation de l’environnement et amélioration de la desserte a été plébiscitée durant le débat public qui s’est déroulé sous l’égide de la commission nationale éponyme (CNDP) entre septembre 2020 et janvier 2021.

Liaison routière Fos-Salon : après le débat public, la concertation !

Pour le mode de financement, les principes de mise à péage et de mise en concession de l'intégralité de la liaison ont été évacués. Intégrée au réseau routier national, cette nouvelle infrastructure sera réalisée sous maîtrise d'ouvrage publique et financée par l'Etat et les collectivités territoriales concernées par le projet (Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Conseil départemental 13 et Métropole Aix-Marseille-Provence), à l'exception de la section nord du tracé, entre l'A54 et le carrefour de Toupiguières. D'ici l'enquête publique, l’étude devra justement préciser la faisabilité de la réalisation de ce tronçon septentrional par adossement à la concession ASF (Autoroutes du Sud de la France), en cohérence avec le plan de résorption des points noirs autoroutiers de la région Paca.

Deux tranches fonctionnelles

Le projet de liaison Fos-Salon se décompose en deux tranches fonctionnelles qui seront traitées distinctement dans les études. Le premier volet du projet concerne le réaménagement de la RN 569 entre l’A54 et la zone industrialo-portuaire de Fos-sur-Mer (giratoire de la Fossette). Il prévoit un élargissement de l’axe en route express à 2x2 voies calée sur une vitesse de référence à 90 km/h et de 70 km/h au droit des zones urbaines.

Cette voie sera scindée en trois sections dont les contours restent à définir :

- la section nord située entre l’A54 et l’actuel giratoire de Toupiguières à Grans. Cette section fait l’objet de deux variantes de tracé prévoyant soit l’élargissement de l’actuelle RN 569 (variante A) soit de la RD 69 (variante C), et la modification du raccordement à l’A 54, au niveau de l’actuel échangeur n°13 (A) ou d’un nouvel échangeur (C).

- la section centrale située entre l’actuel giratoire de Toupiguières à Grans et l’actuel demi-échangeur de Rassuen à Istres. Ce tronçon qui ne fait l’objet d’aucune variante de tracé prévoit toutefois d’étudier la possibilité de ne pas doubler les ouvrages au niveau du franchissement du faisceau ferroviaire de Miramas, comme le stipule la décision ministérielle du 29 juin 2021.

- la section sud située entre l’actuel demi-échangeur de Rassuen à Istres et l’actuel giratoire de la Fossette sur la RN 568 à Fos-sur-Mer. Cette section fait l’objet de deux variantes en tracé neuf, longeant la voie ferrée de son côté sud et se connectant à la RN 568 à proximité de l’échangeur de la Feuillane (variante 2), ou se situant plus près de l’actuelle RN 569 et se connectant à proximité de l’actuel giratoire de la Fenouillère.

Trois variantes pour le contournement de Fos

Le second volet du projet concerne le contournement de Fos, entre la section sud de l’aménagement de la RN 569 et le futur contournement de Martigues-Port de Bouc, selon trois variantes : via le barreau des étangs, via les voies portuaires ou via le réaménagement des voies existantes (RN 568 et voies portuaires).

Le prestataire qui sera retenu à la fin de l’année 2021 conduira l’intégralité des études thématiques et techniques ainsi que les reconnaissances nécessaires à l’élaboration du dossier de projet.

Il sera également chargé de la constitution du dossier d’enquête publique et des dossiers réglementaires associés, dans la perspective d’une enquête publique unique. A l’issue de la déclaration d'utilité publique (DUP), le bureau d’études sera chargé de la formalisation du dossier des engagements de l’Etat.

Nouvelle concertation jusqu’à l’enquête publique

Prévu dans les objectifs 2030 de la Commission mobilité 21 et figurant parmi ces projets dans l’exposé des motifs de la loi d’orientation sur les mobilités, le projet de liaison Fos-Salon a fait l’objet d’une finalisation du dossier d’opportunité en 2018, pour tenir compte des recommandations du Conseil d’orientation des infrastructures (COI), avant d’être l’objet d’un débat public entre septembre 2020 et janvier 2021 sous l’égide de la Commission nationale du débat public.

À la suite du débat public, une nouvelle phase de concertation continue sera engagée au premier semestre 2022 et se déroulera jusqu’à l’enquête publique en vue de la DUP. Celle-ci sera conduite par la Dreal, avec l’appui de Nicaya Conseil, AMO concertation et communication et fera l’objet d’un suivi par les garants nommés par la CNDP (Jean-Michel Fourniau et Audrey Richard-Ferroudji).

La réalisation de cette infrastructure sera phasée. Seront réalisées en priorité les trois sections - nord, centre et sud - du réaménagement de la RN 569. Le calendrier de réalisation de l'amélioration du contournement de Fos dépendra de l'option retenue à l'issue du nouveau round de concertation. La poursuite des études permettra de confirmer ce phasage prévisionnel et d’affiner le devis estimé aujourd’hui entre 300 et 400 millions d’euros.

 

Partage

Dossier Les étapes de la liaison Fos-Salon

Voir tout
Voir tout
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?