Fermer la publicité

Châteaurenard Les territoires ruraux égaux devant la fibre d'ici 2022

Bouches-du-Rhône le - - Economie

Les territoires ruraux égaux devant la fibre d'ici 2022
E. Brugvin - Chaque quartier sera connecté d'ici 2022 à un des 124 points de mutualisation eux-mêmes raccordés à 7 noeuds de raccordement optiques.

En venant ensemble acter la mise en service de la fibre optique de Châteaurenard, territoire rural, Renaud Muselier, président de Région et Martine Vassal, présidente du Département et de la métropole Aix-Marseille Provence rappellent leur engagement pour que les Bouches-du-Rhône soient équipées à 100 % en très haut débit d'ici la fin 2022. Alain Weill, directeur général d'Altice France SFR a fait le déplacement pour marquer l'événement.

Toutes les aires urbaines ne bénéficient pas de la part des opérateurs téléphoniques des mêmes égards, plus attirés par les zones densément peuplées au retour sur investissement assuré, plutôt que les territoires ruraux. Quid des 24 communes entre Alpilles et Durance ne comptant que 56 000 foyers ? « Qui dit fracture numérique dit fracture sociale », insiste Renaud Muselier, président de la Région Paca qui réitère son engagement pour l'équipement du territoire lors d'une manifestation organisée à Châteaurenard pour le lancement officiel de la mise à disposition de la fibre sur cette commune rurale. « Sur notre région, les grandes villes disposent d'un taux de raccordement de 70 % contre 56 % pour les villes moyennes et 19 % pour le reste du territoire, souligne Renaud Muselier qui souhaite bâtir la première "smart région d'Europe". Sur un bassin rural comme Châteaurenard, nous visons les 100 % de raccordement pour 2022 comme sur l'ensemble du département, 2023 pour l'ensemble de la région ».

Pour l'équipement numérique du territoire, l'Hexagone se divise en trois : les Zones très denses (ZTD) comme Marseille où tous les opérateurs déploient librement des solutions depuis les années 2000. Les zones à Appel à manifestation d'intention d'investir (AMII) qui concernent 94 communes des Bouches-du-Rhône en cours d'équipement par Orange pour 65 d'entre-elles et par SFR pour 29 d'entre-elles. Et celles qui nécessitent un coup de pouce financier des collectivités locales comme celles situées entre les Alpilles et la Durance, le secteur est classé en zone Appel à manifestation d'engagements Locaux (AMEL).

Déploiement accéléré

Région et Département se sont unis pour soutenir cette partie du territoire et confier le déploiement à SFR Altice il y a un an à peine. « Aujourd'hui, nous ouvrons le service sur 12 des 24 communes du nord-ouest des Bouches-du-Rhône, annonce Lionel Recorbet, président de SFR FTTH, société chargée de déployer la fibre pour le groupe sur toute la France, soit 21 000 foyers et entreprises éligibles dont 6 000 à Châteaurenard (71 % de taux de couverture). Sur ce territoire, nous avons implanté 7 NRO [répartiteurs principaux, ndlr], des nœuds de raccordement optiques qui fonctionneront tous dès cet hiver pour raccorder d'ici là 97 points de mutualisation [répartiteurs de quartier, ndlr] et 124 d'ici la fin de 2022. Un réseau de 13 000 km de fibre apportera partout un débit de 1Gbit/s, 50 fois plus rapide que l'ADSL ». Martine Vassal souligne que le Département avait pris du retard dans son équipement loin derrière les autres territoires de France. D'ici 2022, 1,1 million de ménages et d'entreprises bucco-rhodaniens seront raccordables. SFR FTTH s'est vu également confier, par la Région, la mission d'équiper les deux départements alpins classés AMEL.


Lire aussi : Fibre optique dans les Hautes-Alpes : SFR rassurante sur les délais


Cap sur la 5 G

Le conseil départemental a déjà investi 23 M€ depuis 2016 et connecté, depuis, tous ses collèges. Renaud Muselier souligne l'engagement de 37,3 M€ depuis 2016 sur la Région qui font suite aux 10,6 M€ de la mandature précédente, et le raccordement de tous les lycées. D'ici 2023, le conseil régional aura dépensé 65 M€ pour apporter la fibre au pied de 500 000 pas de porte, participant ainsi à l'effort global de 560M€, tous investisseurs confondus. Renaud Muselier, comme Martine Vassal s'accordent pour affirmer qu'il ne s'agit que d'une nouvelle étape présageant le déploiement de la 5G qu'ils s'engagent à soutenir « pour permettre à nos territoires de rester dans la course ». Et de souligner la mobilisation de Marie-Pierre Callet, vice-présidente du conseil départemental chargée de la Viticulture mais aussi des Système d'information et services numériques, et de Françoise Bruneteaux vice-présidente régionale déléguée à l'Economie numérique et aux nouvelles technologies.




Emmanuel BRUGVIN
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer