Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Les professionnels du chiffre suivent la loi à la lettre…

Var Publié le - - Droit et chiffre

Les professionnels du chiffre suivent la loi à la lettre…
O. Real - Présentation de la loi de finances 2016 à l'Urssaf de Toulon.

La traditionnelle présentation de la loi de finances par le professeur Jean-Pierre Cossin, éminent spécialiste national du sujet, conseiller maître honoraire à la Cour des comptes (entre autres titres), s'est déroulée le 18 janvier dernier dans la grande salle de l'Urssaf de Toulon, totalement remplie de professionnels du chiffre et acteurs économiques.

« Dans la réforme de l’Etat, rien n’aurait été possible sans la présence et l’intervention de la profession. Quand on veut réformer, il faut s’appuyer sur tous les acteurs. Je suis surpris de la rapidité avec laquelle les choses se sont faites dans la simplification… ». En préambule de son propos sur la loi de finances 2016 et alors que la période fiscale est moins riche que ce qu’elle a été en nouvelles mesures, Jean-Pierre Cossin, maître honoraire de la Cour des comptes, a ainsi souligné le rôle des professionnels du droit et du chiffre, dont l’importance semble croître dans la société moderne.

Ce qu’a confirmé en aparté Christian Herlemont, vice-président du Conseil régional de l’ordre des experts-comptables Marseille Paca, délégué départemental du Var, indépendamment des interventions du conférencier, du président de ce Conseil régional Mohamed Laqhila, de Florence Valverde, élue de la Compagnie régionale des commissaires aux comptes Aix-Bastia, ou encore de Marc Isidore au nom de l’Urssaf (entre autres prises de paroles liminaires*).

« Il y a effectivement peu de nouveauté, une stabilité du recouvrement de l’impôt, hormis les petits revenus non imposés, une légère évolution des tranches fiscales », confie Christian Herlemont. En revanche, ce qui évolue de façon significative, ce sont les vérifications fiscales pour lesquelles les experts-comptables ont une vigilance particulière à appliquer et à transmettre.

« Il convient d’alerter les clients sur la nécessité d’avoir des caisses enregistreuses totalement fiables, de même que des process informatiques de facturation. La chaine de facturation devant être suivie et parfaitement identifiée, notamment via des systèmes de sauvegarde des fichiers d’écritures comptables ». Cette nouvelle exigence vise en particulier les TPE (les PME et grandes sociétés étant en général déjà aux normes), qui devront être conformes à partir du 1er janvier 2018.

*Sont également intervenus en début de conférence Pierre Laporte, directeur entreprises du Crédit Agricole Provence Côte d’Azur à Toulon, Lionel Canesi, membre du bureau du conseil supérieur de l’ordre des experts-comptables, Michel Venturini, délégué du club fiscal des experts-comptables pour le Var.

La suite de cet article est à retrouver dans le numéro 1116 de TPBM (parution le 10/02/2016). Pour plus d'informations sur nos abonnements, cliquez ici. 




Olivier Réal
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer