AccueilEconomieLes objectifs de Philippe Deveau, président de la FBTP 13

Les objectifs de Philippe Deveau, président de la FBTP 13

Lors d'une rencontre organisée à la Maison du bâtiment, boulevard Michelet, à Marseille, le nouveau président de la Fédération du BTP 13, Philippe Deveau, a passé en revue les priorités de son mandat. Propos recueillis.
Les objectifs de Philippe Deveau, président de la FBTP 13
D.R. - Philippe Deveau, président de la Fédération du bâtiment et des travaux publics des Bouches-du-Rhône

EconomieBouches-du-Rhône Publié le ,

  • Conjoncture en berne

« Nous vivons une période très compliquée pour nos entreprises toujours dans les méandres de la crise de 2008. Pour le bâtiment, l’année 2015 est la pire depuis 1945 ! Heureusement, elles ont aussi plutôt bien résisté, su s’adapter et conserver une grande partie de leurs effectifs.

L’activité a cependant chuté d’un quart en sept ans et il ​n’y a pas de visibilité sur les carnets de commandes et en particulier de la commande publique qui a reculé de 18% cette année… (…).

Dans les Bouches-du-Rhône toutefois, l’économie commence à repartir même si le bâtiment reste encore à la traîne, mais, note d’espoir, les promoteurs n’ont jamais aussi bien vendu depuis trois ans et le logement devrait nous permettre de retrouver un niveau un peu meilleur. Soyons optimistes ! »

  • Sus aux travailleurs détachés

« Sujet prioritaire et préoccupant, le phénomène des travailleurs détachés s’avère extrêmement néfaste, non seulement pour les entreprises mais aussi pour leurs salariés.

On évalue aujourd’hui leur nombre en France à 300.000, mais ils devraient être près de 750.000 en 2017 ! Il faut lutter contre.

L’arsenal juridique existe maintenant plus ou moins, reste les contrôles sur les chantiers qu’il faudrait renforcer. Nous avons en effet réussi au cours de ces dernières années à redorer l’image de nos métiers, recomposer nos équipes et retrouver de la compétence, il ne faudrait pas maintenant créer des chômeurs à cause de cette concurrence déloyale ! »

  • Lot 0, an 1

« Thème de notre assemblée générale du 22 octobre qui aura pour invité en la circonstance le préfet de police des Bouches-du-Rhône Laurent Nunez, le lot 0, c’est-à-dire celui concernant la sûreté et la sécurité d’un chantier, devra être prochainement et progressivement mis en place par les maîtres d’ouvrage et plus particulièrement les bailleurs sociaux dans le cadre des rénovations Anru*. Nous nous battrons pour. Face à la recrudescence des actes de délinquance sur les chantiers, il devient impératif de se pencher sur la prise en charge, en amont, pour une meilleure gestion, de l’ingénierie et des mesures de plus en plus coûteuses mais indispensables. Ce n’est pas la première action dans ce sens.

La Fédération des Bouches-du-Rhône s’est toujours montrée pilote à ce propos en lançant l’alerte, il y a douze ans déjà, avec « ras-le-​vol ».

Depuis, également, le GLTD (Groupe local de traitement de la délinquance) BTP a été mis en place avec une écoute particulière des procureurs et des enquêteurs dédiés. Un outil qui s’avère d’une efficacité rapide et remarquable puisque de premières condamnations à la prison ont été prononcées à l’encontre de racketteurs. »

  • La maison des entrepreneurs toujours à l’étude

« Le projet d’une grande maison commune des entrepreneurs, qui verrait le jour dans du neuf sur le secteur d’Euroméditerranée, reste toujours à l’étude en partenariat pour le moment avec l’UPE 13 et la fédération de la métallurgie. Lille et Lyon ont bien réussi à la bâtir. Elle aurait de toute façon une partie spécifique liée à notre activité. A suivre… »

* Agence nationale pour la rénovation urbaine.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?