Fermer la publicité

Les maires tiennent Salon le 5 novembre

Bouches-du-Rhône Publié le - - Territoires

Les maires tiennent Salon le 5 novembre
S. Payrau - Au centre, la présidente du CD13 Martine Vassal, lors de la présentation à la presse du salon des maires.

A l'initiative de Nicolas Isnard président d'Agglopole Provence, le salon national des maires aura cette année une déclinaison locale dans les Bouches-du-Rhône. Intitulée « Salon des maires, des élus locaux et des décideurs publics », la manifestation est organisée en partenariat avec le Conseil départemental et l'Union des maires.

« Permettre aux collectivités locales d’être mieux connues dans leurs domaines de compétence et de nouer des contacts » : comme le résume Martine Vassal, présidente du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, c’est la vocation du Salon des maires, des élus locaux et des décideurs publics des Bouches-du-Rhône, dont la première édition se tiendra le 5 novembre à Salon-de-Provence.

A cette occasion, une centaine d’entreprises (travaux publics, banques, prestataires…), qui travaillent régulièrement avec les collectivités, seront réunies à l’Espace Trenet où elles montreront leur savoir-faire. L’ensemble des maires et des élus du département, ainsi que leurs agents territoriaux, disposeront ainsi d'un panel d’activités et d’acteurs à portée de main. Parallèlement, les élus auront aussi « l’occasion d’échanger » et de prendre part à « des tables rondes sur des sujets qui peuvent mobiliser les élus en ce moment », précise Nicolas Isnard, président d’Agglopole Provence et maire de Salon-de-Provence.

Alors que le Salon des maires et des collectivités locales, dont l’édition 2015 se tiendra du 17 au 19 novembre à Paris, est « un vrai succès », pourquoi avoir choisi de lui offrir une déclinaison locale ? C’est à Nicolas Isnard que revient la paternité de cette initiative. Elu maire depuis un an et demi, il a gardé un souvenir vivace de son seul périple Porte de Versailles. « Tout l’éclairage public de Noël a changé à Salon à partir d’une rencontre là-bas. On a tout sur place. Cela nous permet d’avancer, d’avoir des idées, d’améliorer la qualité de vie », témoigne-t-il.

Un salon « plus près de nos préoccupations »

Fort de cette expérience et d’échanges avec des élus du Gard et des Pyrénées-Orientales, deux départements où la déclinaison locale de l’événement a été « un grand succès », l’idée lui vient d’en faire de même dans les Bouches-du-Rhône. Ce qui permettrait notamment de rendre l’événement accessible à davantage d’agents territoriaux car, pour des questions budgétaires, « à Paris, on ne monte pas à 10 ou 15 ».

Une démarche dans laquelle il reçoit rapidement le soutien de Martine Vassal et de Georges Cristiani, président de l’Union des maires des Bouches-du-Rhône. Des soutiens sans lesquels « cette manifestation n’aurait pas de sens », insiste le président d’Agglopole Provence.

Pour la présidente du Département, cette initiative s’inscrit dans le « jouer collectif » qu’elle souhaite insuffler.

« Paris, c’est une immense foire. Ce salon décentralisé est plus près de nos préoccupations, tandis qu’à la capitale, on ne trouve pas toujours ce dont on a besoin. Et avant de connaître ce qui se passe ailleurs, il faut bien connaître ce qui se passe sur notre territoire ».

Pour le coup, Georges Cristiani est au diapason. « A Salon-de-Provence, on est dans le couple entreprise et territoire de manière provençale, avec un mini-congrès des maires et une rencontre avec les entreprises. Ça ne peut faire que du positif dans le département où les collectivités génèrent 72% de l’investissement public », rappelle le président de l’Union des maires des Bouches-du-Rhône.

Les entreprises au rendez-vous

L’enthousiasme est également de mise chez Didier Khelfa, maire de Saint-Chamas et vice-président en charge du développement économique, et des marchés publics, au sein d’Agglopole Provence.

« L’investissement fait par nos collectivités n’est pas négligeable. Nous mettons tous chaque année des millions d’euros. Dix pour le Pôle multimodal de Salon dont 30% vont à des entreprises locales. Or, c’est important si on veut construire un territoire ensemble de faire travailler les entreprises », tranche le maire de la petite commune de 8.000 habitants.

Enfin, last but not the least, les entreprises ont répondu présent à l’appel lancé par les collectivités, à l’instar de Chantal Munich-Poitevin, dirigeante des Etablissements Poitevin, une entreprise créée en 1932 qui intervient dans l’art campanaire, « tout ce qui donne vit à la cloche ».

« Si on va à Paris, c’est cher et c’est très dilué car on rencontre beaucoup de gens qui n’interviennent pas sur notre territoire. Ce type de rencontre locale nous permet de nous démystifier les uns les autres. Avec la baisse des dotations qu’on va subir, nos inquiétudes se rejoignent et cela nous permet de cibler des nécessités ».

Avant même sa tenue, ce salon - qui ne coûtera rien aux contribuables - est déjà un succès puisque « tous les stands mis à disposition s’arrachent » et « tous les maires disent qu’ils viendront », assure Nicolas Isnard. Et puisqu’ironie du calendrier, ce salon se tiendra quatre jours seulement avant la séance inaugurale de la future Métropole Aix-Marseille-Provence, le président d’Agglopole Provence en profite pour adresser un message à son futur exécutif :

« La Métropole doit fonctionner comme on a organisé ce salon, avec l’apport de tous, la contribution de tous, dans l’écoute de tous et le respect de tous. En termes de méthode, c’est un bon exemple de ce qu’il faudra faire pour réussir ce territoire. »




Serge Payrau
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer