Fermer la publicité

Les logements sociaux de la communauté d'agglomération Sophia Antipolis passent chez Erilia

Alpes-Maritimes le - - Territoires

Les logements sociaux de la communauté d'agglomération Sophia Antipolis passent chez Erilia
R. Mario - Les partenaires, lors de la signature de la cession (de g. à d.) : Kevin Luciano, maire de Vallauris, Jean Leonetti, maire d'Antibes et président de la Casa, Frédéric Lavergne, directeur général d'Erilia, et Sophie Nasica, présidente de SAH.

La communauté d'agglomération Sophia Antipolis (Casa) et ses partenaires de Sophia Antipolis Habitat (1 723 logements) ont choisi Erilia pour s'adosser à un nouvel opérateur. Plus de 500 millions d'euros seront investis grâce à cette fusion-absorption.

A quelques jours de l'échéance (1er janvier 2021) du regroupement obligatoire pour les organismes HLM gérant moins de 12 000 logements sociaux, Sophia Antipolis Habitat (SAH), la société d'économie mixte de logements de la communauté d'agglomération de Sophia Antipolis (Casa) et Erilia ont finalisé et acté leur rapprochement. Les 1 723 logements de SAH vont ainsi passer sous la bannière Erilia, par le biais d'une fusion-absorption.

« Sans la disposition de la loi Elan, nous aurions pu conserver SAH dans notre giron mais avec des moyens limités et un patrimoine d'environ 2 000 logements en 2022. Le partenariat avec Erilia va nous permettre d'apporter des réponses beaucoup plus fortes aux enjeux de construction de logements aidés sur notre territoire », confirme Jean Leonetti, maire d'Antibes et président de la Casa.

Cette dernière, avec la commune d'Antibes et de Vallauris, également au capital de SAH suite à l'intégration de la Semival (société d'économie mixte vallaurienne) dans SAH, a lancé en septembre 2020 un appel à manifestation d'intérêt pour retenir un acquéreur. Six opérateurs ont participé à cette consultation dont le processus a permis de retenir l'offre d'Erilia, un choix qui vient d'être validé par les élus des différentes collectivités concernées.

Partenariat renforcé

La proposition d'Erilia a été retenue car la « mieux-disante » et parce qu'elle instaure un véritable partenariat entre les collectivités et cette entreprise sociale pour l'habitat (ESH), via un pacte engageant pour la solidarité urbaine et le logement social. Erilia verse en effet 109 millions d'euros aux collectivités pour récupérer le patrimoine de Sophie Antipolis Habitat et va mobiliser 500 millions d'euros de travaux sur dix ans pour financer un nouveau programme de construction et de réhabilitation. Les collectivités de la Casa signataires de ce pacte soutiendront elles ce programme en apportant 33 millions d'euros de subventions et des garanties d'emprunts. « Nous allons pouvoir produire, grâce à cet accord, plus de 2 700 logements neufs sur ce territoire et en réhabiliter 441, en nous attaquant en priorité aux logements énergivores dont la résorption sera traitée dans les trois ans. Et ce programme ne sera pas monolithique mais fondé sur une offre large de logements aidés », précise Frédéric Lavergne, le directeur général d'Erilia.

Les 2 713 logements programmés vont en effet se répartir en 2 108 logements locatifs sociaux, 485 en accession sociale éligible loi SRU, 120 logements en accession encadrée. Mais il y aura aussi de la production en bail réel solidaire (20 logements par an), des logements intermédiaires (35 par an), des résidences spécifiques à l'intérieur du programme (une résidence pour étudiant, trois résidences pour personnes âgées) et de la vente (10 par an).

Une présence historique

« Il y aura aussi une intervention spécifique sur le centre ancien de Vallauris pour réhabiliter des logements anciens, dans le cadre de notre nouvelle Opération programmée d'amélioration de l'habitat de renouvellement urbain et du dispositif Action coeur de ville », ajoute Kevin Luciano, le maire de Vallauris. Pour mettre en œuvre ce programme global, la Casa et Erilia pourront s'appuyer sur la présence de l'Etablissement public foncier (EPF) Paca sur le territoire, qui a déjà acquis pour 30 millions d'euros de foncier. Pour Antibes et Vallauris (respectivement 11,7 % et 9 % de logements sociaux), ce partenariat avec Erilia va également permettre d'accélérer le rattrapage de leur retard par rapport à la loi SRU.

Erilia, enfin, est loin d'arriver en territoire inconnu et est même un partenaire historique du logement social dans la cité des remparts. Elle gère déjà près de 2 500 logements dans la Casa, plus de 900 à Antibes et a repris en 2005 la cité de la Zaïne à Vallauris. Dans le département des Alpes-Maritimes, dont elle est la première ESH (9 648 logements), elle va, après Antibes et la Casa, renforcer encore un peu plus sa présence avec l'arrivée prochaine de l'Office HLM Cannes Pays de Lérins (4 500 logements) dans le groupe Habitat en Région.




Rémy Mario
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer