AccueilEconomieFace à la pénurie de main d'oeuvre, les Hautes-Alpes lancent une campagne de recrutement nationale

Face à la pénurie de main d'oeuvre, les Hautes-Alpes lancent une campagne de recrutement nationale

Deux-mille-quatre-cents postes sont à pourvoir dans les Hautes-Alpes, tous secteurs confondus. Cette situation inédite a donné naissance à une campagne nationale pour inciter les jeunes à venir y travailler et s'y installer.
Cette tension est « accrue au moment de l'ouverture des stations de ski, qui portent à elles seules un tiers de la richesse et de l'emploi du territoire », signale Yvan Chaix.
Office de tourisme d'Orcières - Cette tension est « accrue au moment de l'ouverture des stations de ski, qui portent à elles seules un tiers de la richesse et de l'emploi du territoire », signale Yvan Chaix.

EconomieHautes-Alpes Publié le ,

Les Hautes-Alpes connaissent une pénurie de main d'oeuvre sans précédent alors que le taux de chômage départemental s'établit à 7,8 % (contre 9,1 % au niveau régional). « Rarement nos entreprises ont eu autant de difficultés à embaucher : 2 400 postes sont à pourvoir dans les Hautes-Alpes, soit 5 % de l'offre totale d'emplois. Une tension accrue au moment de l'ouverture des stations de ski, qui portent à elles seules un tiers de la richesse et de l'emploi du territoire », signale le directeur de l'Agence de développement économique et touristique, Yvan Chaix.

Hôtellerie, restauration, BTP, services à la personne, santé, agriculture... Tous les secteurs sont concernés. Rien que dans le BTP, qui a connu 11 % de croissance en 2021, 250 postes sont à pourvoir immédiatement.

Un portail unique dédié à l'emploi et à l'aide à l'installation

Les raisons de cette tension sont connues : la reprise d’activité, avec une croissance attendue du PIB de 6,3 % en 2021, un rapport au travail bousculé par des mois de confinement, des restrictions de circulation et des fermetures administratives, et la réforme du régime de l’assurance chômage qui fait évoluer les conditions d’indemnisation des travailleurs saisonniers. « Dans le même temps, à la faveur de la crise, les Hautes-Alpes suscitent un intérêt grandissant, en témoignent les ventes de biens immobiliers [+ 35% en un an, NDLR]. Les grands espaces, la nature préservée, l’air pur ont la faveur des nouveaux arrivants », constate Yvan Chaix, qui alerte sur les conséquences d'une telle situation à court et moyen termes : « Si cette pénurie de main d’œuvre, aussi massive qu’inédite, bride la croissance et fragilise les entreprises dans l’instant, elle risque de poser sur un temps plus long la question d’un aménagement équilibré du territoire. »

Quelques exemples de visuels imaginés dans le cadre de la campagne. (Crédit : Agence de développement)

Pour inciter les jeunes à venir s'installer et travailler dans les Hautes-Alpes, l'opération « Un métier, un territoire » a été lancée cet automne. Cette initiative a donné naissance à un portail unique : metiers.hautes-alpes.net, alimenté par les entreprises et fédérations et administré par Pôle Emploi, qui déploie également une offre de services globale pour faciliter l'installation, comme la garde d'enfants par exemple. En parallèle, une campagne nationale de recrutement vient d'être lancée, pilotée par l'Agence de développement, ciblée sur le numérique et les réseaux sociaux. En complément, des barnums de l'emploi seront installés sur les fronts de neige des stations de ski pendant les vacances de Noël. Pour inciter les vacanciers à ne plus repartir.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 05 octobre 2022

Journal du05 octobre 2022

Journal du 28 septembre 2022

Journal du28 septembre 2022

Journal du 21 septembre 2022

Journal du21 septembre 2022

Journal du 14 septembre 2022

Journal du14 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?