Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Artisan Les glaces Scaramouche, tout un poème

le - - Economie

Les glaces Scaramouche, tout un poème
Scaramouche - Scaramouche dispose de cinq boutiques implantées à Céreste, Paris, Arles, Avignon et Marseille.

C'est par amour du poète René Char que Gwendal Auffret, vice-président chez Arts Alliance Media, et sa femme Elisabeth Bard, auteure américaine, quittent leur vie parisienne pour s'installer en Provence. Décidés à changer de vie, ils deviennent glaciers.

L'histoire commence en 2009. Gwendal Auffret, alors vice-président chez Arts Alliance Media, et sa femme, l'auteure américaine Elisabeth Bard, viennent en vacances à Céreste, sur les traces du poète et résistant René Char. Après une visite de la maison de famille de l'auteur, c'est le coup de foudre. Ils décident en 24 heures de changer de vie mais ne s'installent qu'en 2010 dans le petit village provençal. Pendant près de deux ans, Gwendal Auffrey programme sa reconversion et continue parallèlement son activité professionnelle parisienne à distance. « J'allais souvent à Marignane prendre des avions. Au bout de deux ans, j'ai décidé qu'il était temps de passer à autre chose et j'ai créé Scaramouche en 2012. Il m'a fallu un an pour sécuriser les fonds auprès de la banque ainsi qu'un prêt d'honneur auprès d'Initiative Luberon à Apt, construire notre laboratoire, passer mon CAP de glacier, car la profession de glacier-fabricant est réglementée. »

En avril 2013, il ouvre avec sa femme leur première boutique Scaramouche à Céreste, un village de 1 207 âmes. Le matin, Gwendal Auffret s'occupe de la production, l'après-midi, il assure la vente avec sa femme.

« Je voulais proposer un produit qui me permettrait de partager avec les clients mon enthousiasme pour la palette des saveurs du terroir provençal. Je me disais qu'en proposant des produits naturels, sains, de qualité et de saison, nous ne pourrions que toucher au cœur les gens qui visitaient cette belle région. C'était comme une assertion : si je misais tout sur la qualité, même dans un village un peu excentré et sans publicité, les gens finiraient par nous identifier et nous deviendrions une référence pour laquelle on ferait le détour. »

Le succès est au rendez-vous.

Une croissance spectaculaire

Aujourd'hui, l'entreprise artisanale compte sept salariés permanents et une vingtaine de saisonniers l'été. En 2017, Scaramouche a réalisé un chiffre d'affaires de 530 000 € grâce à ses cinq boutiques implantées à Céreste, Paris, Arles, Avignon et Marseille, sans oublier la Scaramobile qui se déplace dans toute la région.

Il y a quelques semaines, Scaramouche a déménagé son laboratoire à Cavaillon (Vaucluse), grâce à l'aide du Marché d'intérêt national.

« Nous avons pu monter avec eux un très bel outil de travail de près de 600 m2 dont 130 m2 de chambre froide négative et 120 m2 de zone de production. C'est un nouveau départ important pour Scaramouche. Tout cela va nous aider à soutenir la société dans sa croissance. »

Pour 2018, l'objectif est d'atteindre les 700 000 € de chiffre d'affaires et surtout de continuer à régaler les clients avec des glaces aux goûts originaux.

Retrouvez chaque semaine, sur le site internet de TPBM et dans la version papier, nos portraits d'artisans de la région, en partenariat avec la Chambre de métiers et de l'artisanat de PACA. Cliquez ici pour plus de renseignements sur nos offres d'abonnement (à partir de 20€/an).



Hélène Saveuse
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer