Fermer la publicité

Lean Construction : une nouvelle formule de management pour les entreprises du BTP ?

Alpes-de-Haute-Provence le - - BTP

Lean Construction : une nouvelle formule de management pour les entreprises du BTP ?
H. Saveuse - Dans quelques mois de nouvelles règles vont être instaurées dans l'entreprise de Clément Dubois, patron de la PME Dubois Etanchéité.

Démocratisée dans l'industrie automobile, la méthode managériale « Lean » est expérimentée en Provence-Alpes-Côte d'Azur, dans sa déclinaison « construction », par un petit groupe d'entreprises. Quid de cette nouvelle méthode ?

Inventé par Toyota pour le secteur de l'industrie, le Lean Management se décline depuis 2018 en mode « construction » sous l'impulsion de la Fédération française du bâtiment. En Provence-Alpes-Côte d'Azur, les premières formations viennent d'être lancées par la Fédération régionale du bâtiment via l'Institut de formation et de recherche du BTP Paca et Delta Partners. Pour l'heure, sept entreprises-pilotes de la région, se sont lancées dans l'aventure sous la houlette de la Fédération du bâtiment et des travaux publics des Alpes-de-Haute-Provence.

Le « Lean », traduisez « maigre », basée sur la rationalisation des tâches et l'introduction de méthodologie là où l'intuition et l'improvisation pourraient dominer, promet 8 points de marge pour l'entreprise, soit près de 7% de bénéfices annuels et moins de fatigue pour les salariés. En d'autres termes, les entreprises vont apprendre en seulement quelques mois à rationaliser leur organisation, que ce soit dans les bureaux, les entrepôts ou sur les chantiers, pour que chaque geste soit productif. « Cette démarche fait appel à des notions et des pratiques de bons sens », assure Clément Dubois, patron de l'entreprise Dubois Etanchéité et chef de file de la section développement des compétences pour la FRB Paca qui souhaite montrer l'exemple en tentant l'expérience. En pratique, après un audit de deux jours mené par Delta Partners, qui va mettre en lumière les difficultés, le chef d'entreprise et les salariés vont apprendre à changer leur mode de fonctionnement en suivant notamment la règle des 5S : « Seiri, Seiton, Seiso, Seiketsu, Shitsuke », soit en français « débarrasser, ranger, nettoyer, standardiser et discipliner ».

Le Lean Management in vivo

« Lors de l'audit, nous nous sommes rendus compte que nos salariés passaient près de 40% de leur temps à marcher. Nous avons compris qu'il fallait rationaliser les déplacements en optimisant les rangements dans l'entrepôt », admet Clément Dubois. Il poursuit : « Pour les devis aux particuliers, dont près de 70% étaient mis au rebu, l'analyse a mis en évidence que nous embauchions une personne à plein temps sur un an pour des devis qui n'aboutissaient pas forcement. Nous allons donc changer notre façon d'entrer en contact avec eux », analyse Clément Dubois. Pour la chasse au gaspillage, qui est l'un des points clé de la méthode, les équipes ont cherché à simplifier et à améliorer la planification. « Il arrivait qu'au démarrage du chantier les ouvriers aient besoin de passer chez le vendeur de matériaux ou qu'ils prennent deux marteaux piqueurs car il n'étaient pas sûrs que le premier fonctionne bien. Nous allons donc créer un espace de rangement précis pour mieux connaître notre stock avant de partir sur les chantiers et installer un atelier de réparation du matériel », réalise a posteriori le chef d'entreprise.

95% de la formation sont pris en charge par Constructys

D'ici quelques semaines, l'entreprise Dubois, qui compte 12 salariés, aura instauré de nouvelles règles de management pour une dizaine de milliers d'euros dont 95% sont pris en charge par l'Organisme paritaire collecteur agréé (OPCA) Constructys. « L'investissement peut paraître important mais la fédération s'est bien battue pour que nous puissions tenter l'expérience. Le reste à charge n'est pas insurmontable et il en va du confort des salariés via un flux de production plus serein et adapté », admet Clément Dubois. Au total, la formation pour l'ensemble du personnel dure sept jours sur une période de six à sept mois, soit un jour de formation/mois/salarié.




Hélène Saveuse
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer