Fermer la publicité

materiau Le verre cellulaire

le - - BTP

Le verre cellulaire
Daniel Bayol - Projet de maison passive et bioclimatique à Puyricard.

Le verre cellulaire est un produit verrier fabriqué principalement à partir de verre, auquel sont ajoutées différentes matières minérales (carbone, sable, fer).

Pour obtenir du verre cellulaire, le verre est d'abord fondu, puis broyé en poudre. Cette poudre est ensuite chauffée dans un deuxième four, où une réaction dite de « moussage » la transforme en mousse de verre. Le fabricant Owens Corning annonce un taux minimum de 60 % de verre recyclé quand le fabricant Misapor emploie 100 % de matière recyclée.

Le verre cellulaire se présente sous forme de panneaux rigides ou de granulats, utilisés pour l'isolation thermo-acoustique du bâtiment. Ses différentes qualités (insensibilité à l'humidité, incompressibilité, résistance à la compression élevée, étanchéité à l'eau…) permettent un usage tant en isolation de façade (ITI et ITE), sous fondations radier ou sous dallage, en toiture-terrasse mais aussi en isolation de périmètre. Les granulats peuvent aussi être utilisés pour la réalisation de bétons isolants. Ce matériau est incombustible et classé A1.

Au niveau thermique, le verre cellulaire dispose d'excellentes caractéristiques avec une conductivité thermique allant jusqu'à 0,036 W/(m.K).

Sa masse volumique élevée (100 à 165 kg/m3) le rend plus lourd que les autres isolants. Les panneaux doivent être manipulés avec précaution.

Daniel Bayol, maître d'oeuvre, DB Chanvre construction

TPBM : Pourquoi choisir du verre cellulaire dans la construction ?
Daniel Bayol :
Mon expérience avec le misapor est très récente. Elle est liée à mon projet de maison bioclimatique et passive à Puyricard. Lors de l'étude du sol, je suis tombé sur un refus à 2,4 m de profondeur. En tant qu'économiste de la construction, j'ai cherché des solutions. La méthode conventionnelle avec des fondations en béton armé coûtait très cher.
Un peu par hasard, j'ai trouvé le misapor, soit du verre cellulaire expansé. C'est un produit nouveau, qui provient du recyclage de bouteilles de verre. Il est drainant, léger, facile à poser, et idéal pour traiter les ponts thermiques. Il est aussi imputrescible et il n'est pas issu du pétrole. Je bannis ces produits dérivés dans mes réalisations biosourcées.

Comment l'avez-vous utilisé dans votre projet ?
La dalle de béton radié de 25 cm repose sur 20 cm de tout venant et 40 cm de misapor compacté. Le produit ressemble à des cailloux gris. Tout autour de la dalle, j'ai créé un trottoir drainant de 50 cm de large avec le misapor. Au total, le terrassement est réalisé sur 80 cm de profondeur, suffisant pour que le froid ne rentre pas. Le gain financier est de 15 000 euros environ par rapport à une méthode conventionnelle pour une maison de 140 m2. Personnellement, je vais utiliser ce matériau sur ma toiture plate, au lieu d'une végétation. Le misapor viendra compléter l'isolation de la toiture de ma maison. C'est une solution pour consommer moins d'eau et préserver notre environnement.

Propos recueillis par Isabelle Cambos

Plus d'informations :
Bâtiments Durables Méditerranéens
32 rue de Crimée, Le Phocéen, bâtiment C, Marseille 13003
www.envirobatbdm.eu
contact@envirobatbdm.eu ou 04.95.04.30.44



Partenaires TPBM

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide