AccueilBTPLe tramway d'Avignon devrait arriver en 2019 à vitesse d'escargot

Le tramway d'Avignon devrait arriver en 2019 à vitesse d'escargot

Déjà plus de 80 délibérations, deux ans de retard sur le planning initial et 4,5 millions d'euros dépensés pour la renégociation des contrats, le tramway fait et va faire encore couler beaucoup d'encre. Le préfet entend maintenir le projet de tramway tel quel. Il n'y aura pas de passage du tramway sur le centre de la rocade, mais sur le côté, comme prévu initialement. Les élus du Grand Avignon devraient valider l'avant-projet définitif en mars 2016.
Le tramway d'Avignon devrait arriver en 2019 à vitesse d'escargot
SCE - La première phase du projet prévoit la réalisation d'un premier tronçon du ptramway et la création de deux lignes de bus

BTP Publié le ,

De la décision de réaliser un transport collectif en site propre en 2007 aux premiers coups de pioche en 2017, il se sera écoulé 10 ans. Dix ans de tergiversations autour d’un projet structurant pour le Grand Avignon.

Un tracé repensé

Ce transport en site propre reste très en deçà des objectifs du projet initial qui prévoyait deux lignes de tramway pour un coût de 250 millions d’euros hors taxes. Le Grand Avignon va désormais phaser le réseau de tramway et de ligne de bus à haute fréquence. La première phase du projet prévoit :

  • la réalisation d’un tronçon d’ici 2019 entre la porte Saint-Roch et Saint-Chamand - Bel Air pour un coût estimé à 117 millions d’euros hors taxes ;
  • la création des deux lignes de bus à haute fréquence d’ici 2019 pour un coût estimé à 18 millions d’euros hors taxes (ligne 1 : Le Pontet/Le Lac vers Courtine/Hôpital par la gare centre ; ligne 2 : Agroparc vers la porte Saint-Lazare via Pierre Sémard).

35 millions d'euros déja dépensés

Côté financement, le projet de 135 millions d’euros hors taxes au total devrait bénéficier d’une subvention de l’Etat à hauteur de 13,2 millions d’euros et de la région Paca pour 4,1 millions d’euros. Reste donc à trouver 117,7 millions d’euros. Le Grand Avignon contractera un emprunt auprès de la Caisse des dépôts. Les annuités de cet emprunt seront remboursées chaque année par les 8,4 millions d’euros du versement transport additionnel. Cette hypothèse ne prend pas en compte les subventions éventuelles qui pourraient venir du département de Vaucluse.

A ce jour, 35 millions d’euros ont déjà été dépensés : 18 millions d’euros pour les études et les procédures, 13 millions d’euros pour le matériel roulant, 4 millions d’euros pour la création du parking de l’île Piot.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?