Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Le site thermal du Plan de Phazy pourrait fermer, faute de consensus

le - - Territoires

Le site thermal du Plan de Phazy pourrait fermer, faute de consensus
M.-F. Sarrazin - Le site, endommagé par les visiteurs, n'est pas réglementé. L'aménagement visait à le valoriser et à le protéger.

La communauté de communes du Guillestrois-Queyras travaille depuis 2014 à l'ouverture d'un centre thermo-minéral au Plan de Phazy. Face aux multiples contraintes imposées par les services de l'Etat, le projet ne devrait pas aboutir. Le site, jusqu'ici en accès libre, pourrait même être fermé aux visiteurs.

A l'heure de l'été indien, les touristes en profitent encore un peu pour se baigner dans les sources d'eau chaude du Plan de Phazy, à Risoul et Guillestre. Cela pourrait bientôt ne plus être le cas.

En 2014, lorsqu'il a pris la présidence de la communauté de communes du Guillestrois-Queyras, le maire de Risoul, Max Brémond, a souhaité mettre en oeuvre un projet d'établissement thermo-minéral au Plan de Phazy, validé à l'unanimité par les élus communautaires.

« Ce projet de 4,5 M€ prévoyait les bâtiments les plus réduits possibles pour limiter l'impact sur les sols, avec trois bassins extérieurs pour y faire des bains scandinaves, avec sauna et hammam. Les gouilles [bassins naturels extérieurs, NDLR] auraient été laissées en accès gratuit », détaille Max Brémond.

Le but était triple : diversifier l'offre touristique, valoriser le site et le protéger. Car le Plan de Phazy est fréquenté par environ 20 000 personnes chaque année. « Cet espace n'est pas réglementé, il s'y passe n'importe quoi. Les gens vont dans les prés salés, des scolaires les piétinent pour y faire des études, des chevaux se baignent dans les bassins, des personnes mettent de la crème solaire alors que l'eau n'est pas traitée. Les véhicules se garent n'importe où. Le site est massacré », constate l'élu.

« Une volonté pour que le projet n'aboutisse pas »

Le dossier ne trouve pas d'issue favorable auprès des services de l'Etat malgré les contre-propositions émises par le porteur de projet. « Il y a une volonté que le projet n'aboutisse pas, que ce soit du côté de la Dreal (Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement), de l'Architecte des bâtiments de France et de l'Agence régionale de santé. Sur les trois points cruciaux, à savoir les bâtiments, le stationnement et l'eau, aujourd'hui, aucun n'est validé », déplore Max Brémond. « L'idée n'est pas que les services de l'Etat bloquent ce projet mais viennent au contraire en appui aux acteurs pour arriver à quelque chose », rétorque la préfète Cécile Bigot-Dekeyzer.

L'intercommunalité vient de recevoir le rapport de l'inspecteur des sites qui conforte le ressenti général :

« Ils ne veulent pas de cet établissement. A contrario, il est préconisé de le réaliser à Mont-Dauphin pour y valoriser des bâtiments de la citadelle Vauban, sans rien abîmer. Il faudrait y amener les eaux chaudes. C'est n'importe quoi ! »

Plusieurs obstacles entravent cette installation au Plan de Phazy : la proximité avec Mont-Dauphin, classé à l'Unesco, le bruit de la route, la sensibilité environnementale du site et les normes à respecter en matière d'eau de baignade. « On nous conseille de demander l'agrément eau thermale. Soit deux ans d'études et 200 000€ de frais, pour ne pas être certain de l'avoir. »

La collectivité a déjà investi plus de 200 000€. « Je ne mettrai plus d'argent public dans ce dossier qui aura du mal à émerger. » Max Brémond attend la réponse du secrétaire d'Etat à l'Environnement à qui il a remis un document sur le sujet lors de sa visite à Gap. « Si l'Etat finance les études pour obtenir l'agrément eau thermale, je verrai. » Dans le cas contraire, l'élu compte interdire le site au public. « Si je dois prendre les décisions conformément à ce qu'on me dit cela signifie que les gens ne peuvent plus se baigner car c'est dangereux. Et le site est très abîmé... »




M.-F. Sarrazin
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer