AccueilTerritoiresAlpes-de-Haute-Provence : le Sisteronais-Buëch s'engage dans l'économie circulaire

Alpes-de-Haute-Provence : le Sisteronais-Buëch s'engage dans l'économie circulaire

Le Sisteronais-Buëch se lance, sous la conduite de la Chambre de commerce et d'industrie des Alpes-de-Haute-Provence, dans un projet d'Ecologie industrielle et territoriale. L'objectif ? Favoriser l'économie circulaire sur son territoire.
Alpes-de-Haute-Provence : le Sisteronais-Buëch s'engage dans l'économie circulaire
H. Saveuse - La communauté de communes du Sisteronais-Buëch se lance dans un projet d'Ecologie industrielle et territoriale.

TerritoiresAlpes-de-Haute-Provence Publié le ,

Des ressources humaines et des compétences mutualisées, des matériaux valorisés... c’est l’objectif du projet d'Ecologie industrielle et territoriale (EIT) lancé par la communauté de communes du Sisteronais-Buëch, sous la houlette de la Chambre de commerce et d’industrie des Alpes-de-Haute-Provence (CCIT04), soutenue par le programme européen Circuito.

« La CCSB a été choisie comme territoire pilote par la CCIT 04 en raison du potentiel d'entreprises industrielles, agricoles ou du BTP pouvant s'engager dans cette démarche », noteMatthieu Aucomte, responsable communication de la communauté de communes du Sisteronais-Buëch. La concentration de ces entreprises dans la zone d’activité du Val de Durance et l'engagement fort de l'intercommunalité sur les sujets d'économie circulaire, avec notamment la présence d’une chargée de mission dédiée ou encore la labellisation éco-défis, auraient été déterminants.

Concrètement, l’intercommunalité souhaite optimiser les ressources de son territoire – l’énergie, l’eau, les déchets ou encore les équipements - en coordonnant les différents flux de matières et de services entre eux. Un véritable projet d’économie circulaire qui pourrait faire que les déchets des uns deviennent les ressources des autres. A la clé : des économies financières pour les entreprises et surtout un impact positif sur l’environnement.

Une étude de faisabilité terminée fin 2022

Le projet n’en est qu’à ses balbutiements puisque l’étude de faisabilité a été lancée le 17 décembre. Mais il cristallise déjà de nombreux espoirs, notamment celui de créer des synergies entre les différentes entreprises installées dans le périmètre de l’intercommunalité. « La réunion de lancement, où une quarantaine de structures étaient présentes, a permis de faire remonter des besoins pour certaines matières, notamment le carbone et le carton. Nous aurons des besoins affinés d’ici fin 2022, date du rendue de l’étude », explique Matthieu Aucomte. Il ajoute : « De nombreuses ressources peuvent être mutualisées entre différents secteurs d’activités, qu’elles soient humaines ou de services comme la mutualisation d’achats ou d’approvisionnement ou encore de valorisation des effluents, la réutilisation de coproduits, ou la récupération de chaleur. »

Sisteronais Buëch : l'artisan du BTP, Arnaud Lismonde, s'engage dans le développement durable

Concernant le BTP, il est envisagé de mutualiser l'acquisition et/ou l'utilisation de matériel. Pour l’heure, les principales synergies s’articuleraient autour du réemploi des matériaux issus du bâtiment lors de déconstructions. En attendant, la phase opérationnelle, les entreprise Minetto, la SAB, Abram Distribution et la société Pelestor Electricité ont déjà manifesté un vif intérêt pour le projet. En avril prochain, un atelier dit « Programme territorial de synergies inter-entreprises » (PTSI) sera organisé pour affiner les interactions possibles.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 19 janvier 2022

Journal du19 janvier 2022

Journal du 12 janvier 2022

Journal du12 janvier 2022

Journal du 05 janvier 2022

Journal du05 janvier 2022

Journal du 29 décembre 2021

Journal du29 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?