AccueilBTPLe siège de l’ONF s’enracine dans le paysage dignois

Le siège de l’ONF s’enracine dans le paysage dignois

Lancé en février 2022, le chantier de construction du siège de l’Office national des forêts (ONF), à Digne-les-Bains, avance bon train. Tout devra être prêt d’ici juin 2023 pour recevoir les 37 salariés.

BTPAlpes-de-Haute-Provence Publié le ,

« C’est un chantier mené tambour battant », résume Sophie Lacorre. La secrétaire générale de l’agence territoriale de l’Office national des forêts (ONF) voit pousser depuis neuf mois le futur siège de l’établissement chargé de la gestion des forêts publiques des Alpes-de-Haute-Provence sur une parcelle de 3 500 m2, en entrée de ville, à Digne-les-Bains.

Sauf contretemps, les services ONF et de Restauration des terrains en montagne devraient être regroupés en juin 2023 dans un seul et même lieu, offrant 850 m2 de surface de plancher. Un vrai confort de travail pour les équipes qui sont aujourd’hui réparties sur deux sites distincts.

Digne-les-Bains : l'Office national des forêts regroupe ses services dans un bâtiment neuf

Reste à construire les éléments "bois"

Les fondations bétons et les charpentes métalliques des deux bâtiments sont posées. « La passerelle, qui doit relier le bâtiment au quartier situé juste au-dessus, sera installée la semaine prochaine », promet Alain Crenon, l’architecte chargé du suivi du chantier pour l’atelier Apache Architectes. L’essentiel du gros œuvre est achevé, reste à construire les éléments "bois" qui permettront d’exprimer l’identité forte du projet.

Notre reportage sur le chantier est à voir dans notre vidéo en début d'article

Si, pour l’heure, la construction semble très minérale, le projet prévoit un usage massif de bois locaux. Le mélèze et le pin d'Alep se retrouveront sur les bardages en façade, ils seront verticaux ajourés en façade ouest et horizontaux en surtoiture. L’aile principale sera également réalisée en bois, la charpente utilisera du bois labellisé "bois des Alpes", les menuiseries seront constituées de bois et d’aluminium laqué. « La structure en bois des Alpes envisagée répond à des critères structurels, mais aussi de conforts thermiques et de capacité d’adaptation sur le long terme. Les systèmes constructifs proposés, les portiques de faibles entre-axes, les planchers cloués, les madriers rainurés n’utiliseront que du bois massif de qualité ordinaire, de faibles longueurs avec des assemblages sans collage, permettant ainsi une valorisation des ressources locales », argumente Alain Crenon.

En outre, une toiture végétalisée pour la partie est ainsi que la récupération des eaux de pluie contribueront à renforcer l’approche paysagère du bâtiment et l’intégration dans le quartier bas, résidentiel.

Un bâtiment écologique par nature

Bien que le bâti ait pour fonction de représenter visuellement la stratégie et l’image de l’ONF, il doit évidemment répondre à un cahier des charge très précis en matière de performances thermiques. Pour atteindre les objectifs exigeants fixés par la maîtrise d’ouvrage, Apache Architectes a misé sur un mix de « plusieurs techniques au service de la performance ».

La structure de l’aile principale, portée par une charpente métallique, sera composée de portiques bois espacés de 1,4 mètre, laissant apparaître un grand espace d’un seul tenant de près de 300 m² distribué au travers d’un cloisonnement à inertie moyenne. L’idée étant de créer une halle sans poteaux intermédiaires. Un dispositif qui propose un compromis entre acoustique, économie et facilité de démontage selon la maitrise d’œuvre.

Les planchers bétons répondront au besoin d’inertie et de confort thermique. Sur les façades du bâtiment, un motif graphique fera office de brise-soleil pour les bureaux au sud, une méthode qui permettra également de contrôler les apports solaires. Pour les autres façades, un module de fenêtre unique a été étudié pour optimiser le confort visuel, les apports solaires et la ventilation naturelle. Le système de brise soleil orientable, efficace en toutes saisons, est généralisé pour chaque bureau. Au-delà de l’usage du bois, les matériaux seront au maximum biosourcés, géosourcés et/ou recyclés. « Ce projet s’inscrit dans une démarche environnementale globale, associant un bâtiment à très faible énergie grise à un bâtiment à très faible émission de CO2. Il peut se définir comme un bâtiment du XXIe siècle, flexible et réversible, s’inscrivant pleinement dans la transition écologique », insiste Alain Crenon, spécialiste de la construction écologique.

Initialement évalué à 2,2 M€ le projet pourrait finalement avoisiner les 2,8 M€, compte tenu de la hausse du coût des matériaux. A noter que ce projet bénéficie de financements le cadre du plan de relance au titre de la rénovation énergétique des bâtiments de l'Etat.

Faire la part belle à l’économie locale

Dans ce chantier, il n’y a pas que les matériaux qui soient locaux : la majorité des entreprises le sont aussi. La réalisation est assurée par les entreprises Thomet pour le gros œuvre, Alpes Méditerranée Charpente pour l’ossature bois, couverture-facades-étanchéité, Alpes Provences Menuiseries pour les menuiseries extérieures, Esclapez André et fils pour la serrurerie, la société Alain Carles pour les faux plafonds, TCND pour les briques et enduits terre crue, M.C. menuiserie pour les menuiseries intérieures, Maddalon peinture pour les peintures, Ermhes pour l’élévateur, Ailhaud Michel pour le chauffage, la ventilation, la climatisation et la plomberie, Ineo Provence et Côte d’ Azur pour l’électricité-cfo/cfa, Eiffage Route Grand Sud pour la voirie et les réseau divers, TDA pour les charpentes métalliques.

Ce chantier mobilise en moyenne cinq personnes pour la partie gros œuvre mais il devrait en nécessiter près d’une quinzaine simultanément en phase de second œuvre.

Les bureaux d’études E.Tech Bois-Sisteron (Bois), IG BAT-Avignon (Structure/Economie), Adret- La Seyne-sur-Mer (Thermique/Fluide) et APSI BTP-Caseneuve (OPC), membre du groupement de maîtrise d’œuvre, interviennent également sur ce chantier.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 janvier 2023

Journal du25 janvier 2023

Journal du 18 janvier 2023

Journal du18 janvier 2023

Journal du 11 janvier 2023

Journal du11 janvier 2023

Journal du 04 janvier 2023

Journal du04 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?