AccueilTerritoiresLe point sur l'avancement de trois projets structurants pour les Hautes-Alpes

Le point sur l'avancement de trois projets structurants pour les Hautes-Alpes

Où en sont l'étude géotechnique devant débloquer la rocade de Gap, les aménagements routiers entre l'A51 et Gap et le village touristique de Serre-Ponçon ? Les réponses de la préfète des Hautes-Alpes, Martine Clavel.
Le point sur l'avancement de trois projets structurants pour les Hautes-Alpes
M.-F. Sarrazin - Seuls 2 km de la section centrale de la rocade de Gap ont été mis en service du fait d'un glissement de terrain survenu au Val de Bonne.

TerritoiresHautes-Alpes Publié le ,

Ce mercredi 8 septembre, la préfète des Hautes-Alpes Martine Clavel a évoqué tous les dossiers d'actualité impliquant l'Etat, revenant longuement sur le soutien aux entreprises pendant la crise sanitaire (à lire dans une prochaine édition papier de TPBM). L'occasion aussi de l'interroger sur l'avancement de projets structurants pour le département.

Rocade de Gap : les conclusions de l'étude géotechnique rendues en décembre

Alors que les deux premiers kilomètres de la rocade de Gap viennent d'ouvrir cet été, la totalité de la section centrale, dont les travaux ont débuté en 2015, sera mise en service en 2024 seulement, du fait d'un glissement de terrain survenu en 2016 dans le secteur du Val de Bonne, où un viaduc a été réalisé. Ce mouvement de terrain fait toujours l'objet d'une expertise judiciaire ordonnée par le tribunal administratif de Marseille. En parallèle, l'Etat a commandité une étude géotechnique pour éviter d'éventuels problèmes ultérieurs. « Avant de reprendre les travaux, il est essentiel de comprendre d'où viennent les difficultés. Il faut définir les causes et proposer des solutions pour consolider les structures », justifie la préfète. Le secrétaire général de la préfecture, Cédric Verline, complète en annonçant le lancement de cette étude ce mois-ci et une restitution de ses conclusions en décembre. 

Les travaux routiers entre La Saulce et Gap entrepris dans « un horizon proche »

Pour fluidifier la circulation sur la RN 85, entre la sortie de l'A51 à La Saulce et la future section Sud de la rocade de Gap, des travaux doivent être réalisés dans le cadre du programme de résorption des points noirs routiers du quotidien en Paca. Il s'agit de créer des créneaux de dépassement, de sécuriser les carrefours accidentogènes et d'aménager une voie verte aux abords de cet axe. Coût de l'opération, 30 M€, financée par l'Etat, le Département et la Région. « Les études sont en cours ; le dialogue entre l'Etat et les collectivités avance », indique le secrétaire général, sans préciser de calendrier. « Nous sommes sur un horizon proche », promet-il.

Bayle Coste du Lac : « Nous nous sommes engagés à étudier le projet et à lui donner sa chance » 

Depuis 15 ans, la Compagnie Gustave Groebli bataille pour sortir son projet de village touristique et résidentiel au bord du lac de Serre-Ponçon, au Sauze-du-Lac, en lieu et place de l'ancienne colonie de vacances de Shell. Bayle Coste du Lac signerait la création de 1 000 lits, répartis dans 24 bâtiments de faible hauteur, sur 12 000 m2 de surface plancher, pour un montant de 30 M€. Ce dossier, soumis aux lois montagne et littoral, a fait l'objet de multiples recours. Le promoteur a retravaillé son programme pour respecter au mieux les contraintes réglementaires et environnementales. « Le dossier UTN [unité touristique nouvelle, NDLR] a été déposé il y a une quinzaine de jours, la demande de permis de construire ne l'est pas encore. Le dossier est à l'instruction. Je verrai s'il est possible de dire oui ou non. C'est un projet qui comporte de nombreux mètres-carrés constructibles dans un espace rendu à la nature où doivent être prises en compte des considérations environnementales et urbanistiques. Pour des questions juridiques, c'est sa dernière chance, le couperet tombant au 31 décembre 2021. Nous n'allons pas jouer la montre. Nous nous sommes engagés à étudier le projet avant ce délai et à lui donner sa chance », lance Martine Clavel.

30 M€ pour créer un village touristique et résidentiel au bord de Serre-Ponçon

Les projets de valorisation touristique autour de Serre-Ponçon ne manquent pas. Les communautés de communes de Serre-Ponçon et de Serre-Ponçon Val d'Avance, de même que le Smadesep (syndicat d'aménagement du lac), ont d'ailleurs déposé un dossier de candidature pour bénéficier du plan Avenir montagnes, soit une aide à l'ingénierie pour développer une offre touristique diversifiée et durable. A Serre-Ponçon, il s'agirait, par exemple, d'anticiper les signes du réchauffement climatique en réaménageant des plages, de restructurer des sentiers, de proposer des équipements où la biodiversité aurait sa place... « Ce plan représente un tremplin pour réaliser des investissements qui mettraient beaucoup de temps à sortir, et pour l'obtention de financements. Serre-Ponçon est vraiment le deuxième poumon économique des Hautes-Alpes ; il faut que tout le monde en prenne conscience », considère Victor Bérenguel, président du Smadesep.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?