AccueilUrbanismeLe plan d'eau du Champsaur requalifié dès 2023

Le plan d'eau du Champsaur requalifié dès 2023

Ce point d'attraction touristique devient vieillissant. L'intercommunalité du Champsaur-Valgaudemar prévoit d'y réaliser entre 2 et 4 M€ d'aménagements, parallèlement à la création d'une voie douce.
Le plan d'eau du Champsaur requalifié dès 2023
M.-F. Sarrazin - L'intercommunalité va réaliser entre 2 et 4 M€ d'aménagements au plan d'eau, qui est désormais longé par une voie douce.

UrbanismeHautes-Alpes Publié le ,

Le plan d'eau du Champsaur, à Saint-Julien, est très apprécié l'été, y compris des Gapençais qui en sont dépourvus. La communauté de communes du Champsaur-Valgaudemar se penche depuis quelque temps sur la requalification de ce point d'attraction touristique devenant vieillissant. La réhabilitation du bâtiment d'accueil et de secours (870 000€ HT) a fait l'objet d'une première tranche de travaux. La collectivité veut désormais passer à l'étape suivante et a missionné un bureau d'études pour retravailler le stationnement, les mobilités et l'offre de loisirs.  

Outre des plages aménagées, cet espace de 10 ha comprend déjà un city stade, deux terrains de volley, une aire de jeux pour enfants, un parcours sportif, des tables de ping-pong, deux aires de pique-nique avec barbecues. Plusieurs activités payantes y sont aussi proposées : toboggan aquatique, mini-golf, stand-up paddle, pédalos, trampolines, château gonflable, kayak, wakeboard, bouée tractée et parcours forestier.

L'intercommunalité souhaite réfléchir à l'orientation qu'elle entend donner à ce plan d'eau, pour l'heure très familial. « Le but n'est ni de multiplier les équipements, ni de le transformer en parc d'attraction », prévient Fabrice Borel, président de la communauté de communes. Il s'agit de proposer une offre cohérente et complémentaire à celle des autres bases de loisirs (Ancelle et Chabottes) pour lesquelles une réflexion est menée en parallèle par les communes concernées. L'élu a déjà listé quelques points à reprendre : le bâtiment des sanitaires, les aires de pique-nique, la réorganisation du stationnement, un aménagement pour la pêche sur le pré lac de remplissage...

Comment Ancelle envisage sa métamorphose

L'intercommunalité va donc lancer une étude de programmation pour commencer les premiers aménagements en 2023 et les étaler sur la durée puisque « les scénarios prévoient entre 2 M€ et 4 M€ de dépenses ».

Une voie douce connectant les deux vallées

Poussettes, vélos, rollers et autres deux-roues ont déjà adopté le tout nouvel équipement qui longe le plan d'eau du Champsaur : 1,5 km de voie douce. Voie douce qui reliera, à terme, Orcières à Saint-Maurice-en-Valgodemard et que Fabrice Borel se plaît à appeler « notre colonne vertébrale ».

Une première tranche a déjà été réalisée entre Saint-Bonnet et le plan d'eau. La deuxième tranche, dont les travaux commenceront en 2022, reliera Saint-Bonnet-en-Champsaur à Saint-Maurice-en-Valgodemard. « Nous allons matérialiser les marquages au sol et aménager des points de vue », annonce Fabrice Borel. La troisième tranche concernera la portion située entre le plan d'eau du Champsaur et Orcières. « La section entre Saint-Jean-Saint-Nicolas et Orcières empruntera des chemins existants. Les études seront réalisées en 2022. En revanche, celle entre Saint-Jean-Saint-Nicolas et le plan d'eau s'annonce plus difficile car elle traverse des zones humides et ruisseaux et nous n'avons pas de maîtrise foncière. » A terme, les communes des deux vallées pourront raccorder leurs circuits existants à la voie douce. 

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?