AccueilArchitectureLe photographe Lucien Hervé s’expose à La Cité radieuse

Le photographe Lucien Hervé s’expose à La Cité radieuse

Pour les 70 ans de cette unité d’habitation singulière à Marseille, imaginée par l’architecte Le Corbusier, Lucien Hervé, adoubé par le maître, expose ses photos sur le thème « Ombre est lumière ».
Hervé Lucien est considéré comme l’un des plus grands photographes du XXe siècle, notamment pour ses prises de vue architecturales.
Lucien Hervé/ ADAGP-FLC - Hervé Lucien est considéré comme l’un des plus grands photographes du XXe siècle, notamment pour ses prises de vue architecturales.

ArchitectureBouches-du-Rhône Publié le ,

La première rencontre du photographe Lucien Hervé avec la Cité radieuse date de 1949. Il prend alors 650 clichés dont une cinquantaine sont absolument admirables. « La beauté et la rigueur de ses photos, envoyées pour validation à Le Corbusier, scelle le destin des deux hommes », explique Valérie Palacios, la commissaire de l’exposition « Ombre est lumière ». De son vrai nom Laszlo Elkàn, Lucien Hervé est arrivé à Paris en 1929, avec la secrète ambition de devenir peintre. Il ne quittera plus jamais la France et prendra pour pseudonyme son nom de résistant. Mais il ne deviendra jamais un peintre reconnu. C’est la photographie qui le rendra célèbre. Sa rencontre avec l’architecte Le Corbusier sera déterminante pour la suite de sa carrière. Mais bien que les deux hommes aient eu une grande complicité artistique, jamais le photographe n’a été exposé à la Cité du fada, comme l’appelaient les Marseillais lorsque cet ovni architectural s’est dressé sur l’avenue de Mazargues, dans le 8e à Marseille. Le Corbusier disait de lui « il a l’âme d’un architecte ». Il deviendra son photographe attitré de 1950 à 1965.

Deux conférences auront lieu le 15 septembre pour en savoir plus sur leur collaboration. A 18h30 : 1949, une année décisive pour la Cité radieuse et à 20h : Lucien Hervé, photographe malgré lui. Une exposition à découvrir jusqu’au 18 septembre, dans le hall d’entrée de la Cité radieuse, ainsi que dans l’hôtel Le Corbusier.

Marseille : la constructibilité autour de la Cité radieuse réduite à peau de chagrin

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 septembre 2022

Journal du28 septembre 2022

Journal du 21 septembre 2022

Journal du21 septembre 2022

Journal du 14 septembre 2022

Journal du14 septembre 2022

Journal du 07 septembre 2022

Journal du07 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?