Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Le Mipim se penche sur l'immobilier du futur

Publié le - - Urbanisme

Le Mipim se penche sur l'immobilier du futur
S. d'HALLOY - IMAGE & CO - 26 000 participants sont attendus pour l'édition 2019 du Mipim.

Le marché international des professionnels de l'immobilier (Mipim) 2019 se tient du 12 au 15 mars à Cannes. Pour les trente ans du salon, les projecteurs seront braqués sur les mutations du secteur. Dans la région, les métropoles de Marseille et Nice et la technopole Sophia Antipolis viendront à la rencontre des investisseurs internationaux.

Vingt-six mille participants venus d'une centaine de pays (des promoteurs, des développeurs, des responsables de villes et d'autorités locales, des architectes et des aménageurs, etc.), 3 350 entreprises exposantes, 5 400 investisseurs dont les plus importants du secteur (des représentants de fonds souverains, de fonds de pension, de sociétés d'assurances, etc.), un programme de plus de 100 conférences... Du 12 au 15 mars prochains, Cannes et son Palais à Festivals seront à nouveau le lieu d'échanges, de rencontres et d'affaires des acteurs de l'immobilier mondial à l'occasion du marché international des professionnels de l'immobilier (Mipim).

Et l'événement sera cette année particulier : 2019 marque en effet la trentième édition du salon organisé par Reed Midem qui a réussi en trois décennies à faire de Cannes la vitrine, durant quatre jours au mois de mars, de l'industrie immobilière internationale.

Ban Ki-moon et Jean Nouvel

A événement exceptionnel, personnalités exceptionnelles : l'ouverture du Mipim 2019 sera assurée par Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations Unies de 2007 à 2016 et porte-parole auprès des Etats de la nécessité de prise en compte du changement climatique et des bouleversements économiques mondiaux dans les relations internationales. Bien d'autres interviendront comme l'architecte Jean Nouvel qui viendra présenter son projet de reconversion de « Cidade Matarazzo » à Sao Paolo, au Brésil.

Pour cette trentième édition, les organisateurs ont décidé de se projeter dans le futur en plaçant le thème de « l'immobilier durable » au cœur du programme de conférences et de rencontres. Il y aura notamment un sommet, baptisé « Re-invest », réunissant les plus importants investisseurs internationaux pour débattre du rendement des actifs et de la gestion des risques dans l'immobilier. « Le secteur a aussi un défi à relever pour réduire ses consommations énergétiques et ses émissions de gaz à effet de serre. Et comme une part de plus en plus importante de la population mondiale va se concentrer dans les villes, l'immobilier doit également être un facteur de cohésion sociale », rappelle Ronan Vaspart, le directeur du Mipim. Tendance observée depuis plusieurs années, le Mipim fera encore la part belle pour cette trentième édition aux grands projets urbains. Le grand Londres, le grand Paris, les villes de Moscou, Barcelone, Milan, Hambourg, Tokyo, etc. seront présentes avec les maires et les grands décideurs publics de ces métropoles.

Cinquante ans de Sophia Antipolis, dix ans de l'Eco-Vallée​

Pour la Méditerranée et Provence-Alpes-Côte d'Azur, les portes drapeaux seront les métropoles de Marseille et Nice et la technopole Sophia Antipolis. La plus vaste métropole de France, Aix-Marseille Provence, en partenariat avec Euroméditerranée, la ville, le port et la CCI Marseille Provence, a prévu de présenter les axes de développement tertiaire de son territoire et deux projets en préparation : la future troisième tour de la skyline marseillaise, la « Tour Mirabeau » de Bouygues Immobilier et de l'architecte Hala Wardé ainsi que le projet d'aménagement du « J1 » (groupement Vinci, Reichen et Robert). Euroméditerranée présentera de son côté, avec Bordeaux Euratlantique et Grand Paris Aménagement, l'état d'avancement de l'expérimentation du « permis d'innover » qu'ils conduisent depuis 2017.

Pour Nice Côte d'Azur, qui vient de fêter les dix ans de l'Eco-Vallée, le dynamisme de l'opération d'intérêt national, qui parie sur 3,5 milliards d'investissements privés à l'horizon 2032, sera l'atout n°1 de ce territoire. Elle compte actuellement neuf chantiers majeurs en cours et plusieurs autres projets structurants vont suivre (Joia Méridia, Campus de l'Apprentissage, transfert du MIN, etc.)

Grand dynamisme aussi à Sophia Antipolis qui fête ses cinquante ans et qui a réussi à créer 10 000 emplois en dix ans. Son plan de développement « Sophia 2030 » entre en phase de concrétisation avec la Zac des Clausonnes, la zone des Trois Moulins et le projet « Ecotone » de la Compagnie de Phalsbourg associé à Jean Nouvel et Xavier Niel, celle du Fugueiret. Une marche en avant justifiée par le président de la Communauté d'agglomération Sophia Antipolis, Jean Leonetti, dans une lettre ouverte en janvier dernier, en réponse à une demande de moratoire sur le projet le plus controversé de « Sophia 2030 » : le nouveau centre commercial Open Sky et ses 100 000 m² de plancher.




Rémy Mario
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer