Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Chronologie interactive Le lifting de la place Jean Jaurès démarrera en septembre

le - - Urbanisme

Le lifting de la place Jean Jaurès démarrera en septembre
Soleam - La fin des travaux est prévue pour décembre 2020.

La Soleam lancera en septembre les travaux de requalification de la place Jean Jaurès. Un chantier de 13 millions d'euros qui vise à donner un caractère moins « routier » à ce qui est aujourd'hui la plus grande agora de l'hypercentre de Marseille.

Deux ans après le choix des maîtres d'oeuvre, la ville de Marseille lancera en septembre le grand lifting de la place Jean Jaurès, épicentre du quartier de la Plaine, dans l'hypercentre de Marseille, au confluent des 1er, 5e et 6e arrondissements.

L'opération prévoit la recomposition de cette agora qui forme, après le Vieux-Port, la plus grande place publique de Marseille avec ses 2,5 hectares. Un forum réputé pour sa vie nocturne : le site accueille dans un relatif désordre un marché très prisé des Marseillais, des aires de jeux pour les enfants, une cinquantaine de commerces, une douzaine de terrasses de cafés et restaurants, des snacks. Sans oublier la malédiction urbaine : un parking en surface (244 places autorisées, près du double en soirée...) et un autre souterrain exploité par Vinci (487 places) depuis plus d'un quart de siècle.

Supprimer le flux de transit

A l'instar de la semi-piétonnisation du Vieux-Port, la cure de jouvence pilotée par la Soleam (Société locale d'équipement et d'aménagement de l'aire marseillaise) et l'agence de paysagiste valentinoise APS a donc pour ambition numéro un de libérer l'espace de l'emprise de l'automobile.

« En supprimant le flux de transit qui a transformé la place en rond-point, on va pouvoir lui redonner un visage plus apaisé et sa véritable dimension métropolitaine », assure Gérard Chenoz, le président de la Soleam.

« La circulation sera déportée sur les rues adjacentes, libérant les pieds d'immeubles sur les deux rives de la place, à l'Est et à l'Ouest », indique Maryline Van de Voorde, responsable du programme à la Soleam. Demain, la traversée de la place s'effectuera par une voie nord-sud aménagée dans la continuité de la rue Saint-Savournin, le long de la rambla occidentale. Cette nouvelle rue sera bordée d'une rangée d'arbres sur son flanc Est.

En lieu et place des actuels boyaux à voiture, les paysagistes ont prévu d'aménager deux grandes ramblas ombragées (200 mètres de long) avec des alignements d'arbres d'essences méditerranéennes. Au milieu de la place, les quatre magnolias existants seront magnifiés par la création d'un grand parvis calcaire jalonné de bancs et de kiosques. Ce nouveau point d'ancrage aura pour emblème un « deck urbain », une estrade boisée d'environ 2 000 mètres carrés qui accueillera des bancs, des aires de jeux et un solarium. « Cet îlot urbain incarnera la double échelle du projet : par sa forme, il sera un signal d'ampleur métropolitaine mais par sa fonction, il sera un lieu de convivialité et de proximité », déroule Jean-Louis Knidel, paysagiste de l'agence APS.

Un investissement de 13 M€ HT

Au sol, l'enrobé noir sera remplacé par un revêtement calcaire. « Devant le front bâti, on déroulera un ruban de pierre calcaire de couleur claire. Sur les ramblas, on posera du béton désactivé. Enfin, le centre de la place sera recouvert d'un grand tapis rectangulaire assemblage de modules de béton bicolores », précise le paysagiste.

Poumon économique du quartier, le marché fera le dos rond en attendant son nouvel écrin. « Sur les 200 forains, 80 resteront sur place durant les travaux. Les 120 autres seront relocalisés sur plusieurs sites [place Louis Arzial (3e), à la Belle de Mai (3e), boulevard Michelet (9e) ou à la Rose (13e), NDLR]. Fin 2020, le nouveau marché de la Plaine proposera 190 emplacements de 6 mètres de largeur, dont 170 emplacements avec véhicules et 20 emplacements sans véhicule attenant », détaille Marie-Louise Lota, adjointe déléguée aux emplacements publics.

Les travaux dont le montant s'élève à 13 millions d'euros HT se dérouleront en quatre phases à partir de septembre 2018 en vue d'une mise en service de la nouvelle agora piétonne pour la fin de l'année 2020. Les huit lots sont en cours d'attribution.

Une étude sûreté pour éviter les blocs de béton

Initialement programmé pour la fin 2017, le lancement des travaux de la place Jean Jaurès a été décalé de neuf mois pour des raisons liées non pas à la contestation des riverains, mais à la sécurité. « Dans le contexte actuel sensible, la préfecture nous a demandé d'intégrer au plan d'aménagement des dispositifs de mise en sécurité de la place », avance Gérard Chenoz.

Afin d'éviter d'être obligés d'installer les glissières de béton disgracieuses (les « GBA » pour « glissières en béton adhérent ») qui fleurissent sur le pavé des villes, verrouillant l'accès aux espaces accueillant les grands évènements, la Soleam et la métropole AMP ont sollicité le bureau d'études « Citypol » d'Aix-en-Provence spécialisé dans le traitement des enjeux de sécurité publique. « L'étude sûreté a identifié les points à risque. On a revu le positionnement de certains accès et des kiosques et installé du mobilier renforcé sur les lieux stratégiques », ajoute le président de la Soleam. Ce travail d'anticipation a évidemment été mené main dans la main avec la préfecture.

Fiche technique

- Maîtres d'ouvrage : Ville de Marseille / Métropole Aix-Marseille-Provence / Soleam​
- Maîtres d'oeuvre : APS (paysagiste, mandataire), Sitétudes (Bet VRD), D+P Architectes, Lamoureux-Ricciotti (Bet structure), Les Éclaireurs (Bet éclairage), Llorca (Bet fontainerie), CEC (Bet construction), Horizon Conseils (Bet mobilité) et Adret (Bet HQE).




William Allaire
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer