AccueilTerritoiresLe Grand Bois, troisième projet solaire de la commune de Montfort

Le Grand Bois, troisième projet solaire de la commune de Montfort

Avec le lancement d’un nouveau projet de parc solaire d’une puissance installée de 10,25 MWc, la commune de Montfort dans les Alpes-de-Haute-Provence produira bientôt plus de 30 fois ce que sa population consomme.
Le Grand Bois, troisième projet solaire de la commune de Montfort
H. Saveuse - La commune de Montfort se lance dans un troisième projet de construction de parc photovoltaïque, Le Grand bois.

TerritoiresAlpes-de-Haute-Provence Publié le ,

Et de trois. Après le parc des Cigalettes en 2015, celui des Broules en 2019, la commune de Montfort se lance dans un troisième projet de construction de parc photovoltaïque, Le Grand bois. Une opération portée par la société de projet Solaird018, pour le compte d’Engie Green en partenariat avec la commune, propriétaire du foncier. Une enquête publique est en cours jusqu'au 15 octobre. Si le projet voit le jour, la commune de Montfort qui compte près de 488 habitants produirait l’équivalent de la consommation de 16 220 personnes, soit 33 fois plus que sa population.

Les détails du projet

Le parc solaire d’une puissance installée de 10,25 MWc devrait s’étendre sur une surface de 10,5 hectares (emprise clôturée). Il sera implanté sur une partie de parcelle communale d’un peu plus de 50 hectares. La production attendue s’élève à 13 900 MWh/an, soit l’équivalent de la consommation par logement de 7 720 habitants. Avec ce projet la commune s’engage sur 40 ans, durée de l’exploitation du parc solaire. Elle devrait bénéficier de 47 250 €/an de loyer et de 5 000 €/an de retombées fiscales. La communauté de communes Jabron-Lure-Vançon-Durance bénéficierait quant à elle d’une manne fiscale de 31 500 €/an.

Un financement participatif, réalisé par une collecte en obligations simples ou convertibles, sera lancé « en fin de construction de la centrale solaire ou au moment de sa mise en service dérisquant ainsi l’investissement », précise Engie Green. Ce financement s’adressera prioritairement aux collectivités, aux habitants de la commune, de l’intercommunalité et du département des Alpes-de-Haute-Provence.

La commune, qui travaille sur le projet depuis plus de trois ans, espère que le chantier sera lancé d’ici fin 2023. Elle sait néanmoins que son démarrage est conditionné aux décisions de la commission de régulation de l’énergie mais aussi à la désaturation du poste électrique Enedis de Château-Arnoux, auquel le parc solaire doit se raccorder. D’ici là, et en parallèle, Montfort a bon espoir de voir s’épanouir son projet d’agrandissement du parc solaire des Broules, Les Broules 2, en attente de raccordement et pour lequel le permis de construire a déjà été accordé. Cela augmenterait d’encore 5 MWc sa capacité de production d’énergie photovoltaïque.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?