AccueilUrbanismeLe Domaine du parc Rambot remporte la Pyramide d’argent

Le Domaine du parc Rambot remporte la Pyramide d’argent

Le programme de logements, le Domaine du parc Rambot, développé par Cogedim Provence et l’architecte François de Alexandris est le grand vainqueur du concours des Pyramides d'argent organisé par la FPI Provence.
Le Domaine du parc Rambot remporte la Pyramide d’argent
D. R. - Le Domaine du parc Rambot à Aix-en-Provence a reçu le prix de la Pyramide d’argent de Provence 2022.

UrbanismeBouches-du-Rhône Publié le ,

Le Domaine du parc Rambot, un programme mixte de logements en cours de construction à Aix-en-Provence, a séduit le jury de la 19e édition du concours des Pyramides d’argent, dont la remise de trophées s’est déroulée le 23 juin au Fort Ganteaume, à Marseille.

Récompensé par le "Grand Prix régional", il concourra aux prochaines Pyramides d’or organisées par la FPI France. Edifié sur l’ancien site de la polyclinique Rambot, le programme conçu par l'architecte François de Alexandris et porté par Cogedim Provence sera livré au 1er trimestre 2024. Il inclura une résidence pour personnes âgées autonomes, 24 logements sociaux et 73 autres logements en accession à la propriété, dont 12 destinés aux personnes âgées en perte d’autonomie.

Aix-en-Provence : Cogedim va réaliser 182 logements sur le site de l'ancienne clinique Rambot

Avec 11 667 m2 de surface de plancher, l’emprise au sol du nouveau bâtiment résidentiel est réduite par rapport à celui de la polyclinique (14 000 m2). Une volonté assumée, qui permet d’augmenter significativement la surface dédiée aux espaces verts et la création d’un ecopost de biodiversité. Cogedim a fait coup double, à l’occasion de cette édition des Pyramides d’argent, en remportant également le "Prix de l’Immobilier d’entreprise" pour son programme Porte Est (13008). Le projet, conçu par le cabinet Carta Associés, prévoit la construction d’un immeuble de bureaux de 11 850 m2 de surfaces de plancher (R+7) et vise la certification Breeam « Very Good ». Les promoteurs Sogeprom Sud Réalisation, Spirit Provence, Bouygues Immobilier, Constructa Promotion et Searim ont également été distingués, lors de cette soirée, par le jury présidé cette année par Philippe Yzombard, le président des CIQ de Marseille et des communes environnantes.

Retrouvez dans notre diaporama ci-dessous, les autres primés de cette édition des Pyramides d'argent 2022 en Provence.

Lancer le diaporama6 photos

L’épineuse question du manque de logements

La cérémonie de remise des prix a quant à elle été l’occasion d’échanges à fleuret mouchetés entre Arnaud Bastide, le président de la FPI Provence, Mathilde Chaboche, adjointe au maire de Marseille en charge de l’Urbanisme et Christophe Mirmand, préfet de région Paca, lors de leurs allocutions. Dans son discours d’ouverture, le président de la FPI Provence a exprimé son inquiétude face à « des populations qui acceptent de moins en moins l’acte de construire » et « des décideurs qui rechignent à mettre en œuvre la densification des villes, qu’ils appellent pourtant de leurs vœux ».

Un contexte défavorable qui rend, selon lui, « l’objectif de production de logements qu’ambitionne notre programme local de l'habitat (PLH) métropolitain »inatteignable. Mathilde Chaboche a pour sa part enjoint les professionnels présents à travailler de concert avec la mairie de Marseille : « Je crois pouvoir compter sur chacun de vous. Nous réussirons tous ensemble ou nous échouerons collectivement ». L’adjointe à l’urbanisme a par ailleurs rappelé « la nécessité de trouver un équilibre, dans le cadre du défi climatique, entre la création d’espaces verts et la construction de logements », d’une part. Et d’autre part, l’importance, selon elle, de « réhabiliter le parc de logement ancien existant » avant d’en construire de nouveaux...

« Les Pyramides d’argent récompensent des projets avec du sens »

Le Préfet Christophe Mirmand, enfin, a rappelé sa préoccupation face « à une offre de logements, notamment sociaux, très insuffisante en Paca », estimant à 30 000 le nombre de logements à construire annuellement d’ici 2030 pour absorber la demande. Déplorant le faible nombre de permis de construire délivrés, conséquence selon lui « de la frilosité des habitants et des communes », il a indiqué que l’Etat entend se mobiliser avec des aides financières et en vendant une partie du foncier dont il est propriétaire. Pas sûr que cela sera suffisant pour rassurer les professionnels de l’acte de construire réunis ce soir-là.

Paca : la sobriété foncière a sa feuille de route

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 10 août 2022

Journal du10 août 2022

Journal du 03 août 2022

Journal du03 août 2022

Journal du 27 juillet 2022

Journal du27 juillet 2022

Journal du 20 juillet 2022

Journal du20 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?