AccueilEconomieLe Département des Hautes-Alpes équipe ses trois aérodromes de panneaux photovoltaïques

Le Département des Hautes-Alpes équipe ses trois aérodromes de panneaux photovoltaïques

Le Département va exploiter toutes les toitures, existantes ou futures, des aérodromes de Gap-Tallard, Aspres-sur-Buëch et Saint-Crépin, en les équipant de modules photovoltaïques. L'électricité ainsi produite couvrira la totalité de la consommation électriques de la collectivité.
Ces panneaux solaires anti-éblouissement sont parfaitement adaptés à l'aviation civile.
Département des Hautes-Alpes - Ces panneaux solaires anti-éblouissement sont parfaitement adaptés à l'aviation civile.

EconomieHautes-Alpes Publié le ,

En équipant 19 900 m2 de toitures sur les aérodromes de Gap-Tallard, Saint-Crépin et Aspres-sur-Buëch, le Département va parvenir à couvrir la totalité de la consommation électrique de son patrimoine bâtimentaire (collèges, locaux techniques, administratifs ou culturels) qui atteint 4 000 Mwh. Au total, 31 projets sont développés : 18 toitures, sept nouveaux hangars et six ombrières de parkings neuves. Ils produiront annuellement 5 000 Mwh, ce qui représente la consommation moyenne de 1 200 foyers hors chauffage.

Une première toiture a été équipée la semaine dernière sur l'aérodrome de Gap-Tallard, celle qui abrite le hangar occupé par Hélicoptères de France. Mardi 24 novembre, les élus départementaux n'ont pas hésité à grimper sur les échafaudages pour constater l'avancement des travaux. Les panneaux solaires utilisés proviennent du fabricant français Voltec, qui produit des modules équipés de verre anti-éblouissement et donc adaptés à l'aviation civile.

Les toitures qui présentent des couvertures vétustes ou amiantées seront remplacées avant d'être équipées. En parallèle, le Département prévoit de construire sept nouveaux hangars équipés loués à des entreprises de la filière aéronautique à la suite d'un appel à projet, et six ombrières de parkings pour voitures ou aéronefs. Ce qui représente une opportunité réelle pour les sociétés qui désirent s'implanter sur l'aérodrome Gap-Tallard où il reste très peu de disponibilités. Une partie de ces travaux sera réalisée par des entreprises locales et fait l'objet de clauses d'insertion sociale.


Lire aussi : Aérodrome Gap-Tallard : encore six possibilités d'implantation pour les entreprises


Un partenariat public/privé pour cette opération de 6 M€

Pour monter cette opération de diversification énergétique, d'un coût de 6 M€, une SAS a été créée, mêlant à la fois le Département et deux entreprises spécialisées : Solstyce et Energie partagée investissement. « On a ainsi réussi à élaborer un grand projet dans un temps assez court, s'est félicité le président du Département, Jean-Marie Bernard. Ce montage permet au Département de garder la maîtrise du projet et de s'appuyer sur l'expertise et la réactivité de spécialistes. » Le vice-président en charge des infrastructures, Marcel Cannat, y voit un moyen d'augmenter le patrimoine de la collectivité et compte exploiter « chaque mètre carré de foncier que l'on possède pour produire de l'électricité ».

Cette initiative est « une brique que l'on ajoute année après année depuis le Plan Climat-Energie en 2014 », signale le vice-président en charge de l'énergie Marc Viossat, qui annonce l'ouverture prochaine d'un guichet unique pour la rénovation énergétique des bâtiments.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 septembre 2022

Journal du28 septembre 2022

Journal du 21 septembre 2022

Journal du21 septembre 2022

Journal du 14 septembre 2022

Journal du14 septembre 2022

Journal du 07 septembre 2022

Journal du07 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?