AccueilEconomieLe Département des Hautes-Alpes équipe ses trois aérodromes de panneaux photovoltaïques

Le Département des Hautes-Alpes équipe ses trois aérodromes de panneaux photovoltaïques

Le Département va exploiter toutes les toitures, existantes ou futures, des aérodromes de Gap-Tallard, Aspres-sur-Buëch et Saint-Crépin, en les équipant de modules photovoltaïques. L'électricité ainsi produite couvrira la totalité de la consommation électriques de la collectivité.
Le Département des Hautes-Alpes équipe ses trois aérodromes de panneaux photovoltaïques
Département des Hautes-Alpes - Ces panneaux solaires anti-éblouissement sont parfaitement adaptés à l'aviation civile.

EconomieHautes-Alpes Publié le ,

En équipant 19 900 m2 de toitures sur les aérodromes de Gap-Tallard, Saint-Crépin et Aspres-sur-Buëch, le Département va parvenir à couvrir la totalité de la consommation électrique de son patrimoine bâtimentaire (collèges, locaux techniques, administratifs ou culturels) qui atteint 4 000 Mwh. Au total, 31 projets sont développés : 18 toitures, sept nouveaux hangars et six ombrières de parkings neuves. Ils produiront annuellement 5 000 Mwh, ce qui représente la consommation moyenne de 1 200 foyers hors chauffage.

Une première toiture a été équipée la semaine dernière sur l'aérodrome de Gap-Tallard, celle qui abrite le hangar occupé par Hélicoptères de France. Mardi 24 novembre, les élus départementaux n'ont pas hésité à grimper sur les échafaudages pour constater l'avancement des travaux. Les panneaux solaires utilisés proviennent du fabricant français Voltec, qui produit des modules équipés de verre anti-éblouissement et donc adaptés à l'aviation civile.

Les toitures qui présentent des couvertures vétustes ou amiantées seront remplacées avant d'être équipées. En parallèle, le Département prévoit de construire sept nouveaux hangars équipés loués à des entreprises de la filière aéronautique à la suite d'un appel à projet, et six ombrières de parkings pour voitures ou aéronefs. Ce qui représente une opportunité réelle pour les sociétés qui désirent s'implanter sur l'aérodrome Gap-Tallard où il reste très peu de disponibilités. Une partie de ces travaux sera réalisée par des entreprises locales et fait l'objet de clauses d'insertion sociale.


Lire aussi : Aérodrome Gap-Tallard : encore six possibilités d'implantation pour les entreprises


Un partenariat public/privé pour cette opération de 6 M€

Pour monter cette opération de diversification énergétique, d'un coût de 6 M€, une SAS a été créée, mêlant à la fois le Département et deux entreprises spécialisées : Solstyce et Energie partagée investissement. « On a ainsi réussi à élaborer un grand projet dans un temps assez court, s'est félicité le président du Département, Jean-Marie Bernard. Ce montage permet au Département de garder la maîtrise du projet et de s'appuyer sur l'expertise et la réactivité de spécialistes. » Le vice-président en charge des infrastructures, Marcel Cannat, y voit un moyen d'augmenter le patrimoine de la collectivité et compte exploiter « chaque mètre carré de foncier que l'on possède pour produire de l'électricité ».

Cette initiative est « une brique que l'on ajoute année après année depuis le Plan Climat-Energie en 2014 », signale le vice-président en charge de l'énergie Marc Viossat, qui annonce l'ouverture prochaine d'un guichet unique pour la rénovation énergétique des bâtiments.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?