AccueilTerritoiresLe Département des Alpes-de-Haute-Provence annonce 400 M€ d’investissements d’ici 2028

Le Département des Alpes-de-Haute-Provence annonce 400 M€ d’investissements d’ici 2028

Le Conseil départemental des Alpes-de-Haute-Provence a présenté le 22 juin un plan pluriannuel d’investissements d’un montant total de 400 M€, dont près de 194 M€ dédiés aux routes.
Le Département des Alpes-de-Haute-Provence annonce 400 M€ d’investissements d’ici 2028
Hélène Saveuse - Le conseil départemental des Alpes-de-Haute-Provence annonce un plan d’investissements de 400 M€ sur six ans qui fait la part belle aux chantiers routiers.

TerritoiresAlpes-de-Haute-Provence Publié le ,

Relancer l’économie du territoire entre 2022 et 2028 tel est l’objectif que s’est fixée Eliane Barreille, présidente du Conseil départemental des Alpes-de-Haute-Provence, et sa majorité, pour les six prochaines années. Pour y arriver, tous misent sur un plan pluriannuel d’investissements de 400 M€ baptisé Avenir 04, en référence à la liste qui les a conduits aux manettes du Département.

Ce programme sera basé sur quatre axes majeurs : un budget ambitieux, un respect de l’équité territoriale, une vision à long terme et un équilibre entre investissements et fonctionnement. « Il s’agit de donner au Département les moyens de ses ambitions pour les Alpes-de-Haute-Provence en augmentant notre effort d’investissement de 30 % », explique Eliane Barreille. Elle appuie : « Ce que nous avons en ligne de mire c’est la relance ».

Eliane Barreille : « Nous avons de nombreux chantiers à mener »

Près de la moitié du plan d’investissement dédiée aux routes

Dans le détail :

  • 194,3 M€ seront fléchés en direction des routes, soit près de la moitié du plan d’investissement.
  • 64,2 M€ iront aux collèges
  • 45,3 M€ viendront soutenir les projets d’aménagement du territoire
  • 31,4 M€ accompagneront des projets regroupant informatique, tourisme, sport, environnement, équipement rural et énergie ou encore urbanisme
  • 19,3 M€ iront aux travaux bâtimentaires (hors collèges)
  • 17,3 M€ seront destinés à la culture et au patrimoine
  • 10,8 M€ irrigueront le secteur du tourisme
  • 8,3 M€ viendront conforter le SDIS
  • 4,7 M€ iront au social.

Parmi les grands projets, Eliane Barreille a notamment évoqué la construction d’ici la fin du mandat d’un nouveau collège à Oraison pour un montant évalué à 20 M€, ou encore une restructuration de la voie sur berge reliant Barcelonnette à l’Italie. Elle a également abordé l’essentiel élargissement de la RD 17 à Saint-Jurson, sans oublier des travaux de requalification au centre médico-social de Manosque pour 3 M€, ou encore la création de trois voies vertes dont celle reliant Forcalquier à Mane pour un montant estimé à 1,8 M€.

Les projets sont à retrouver dans notre carte interactive ci-dessous :

Soutenir la commande publique

Pour s’assurer que l’effort porté sur la commande publique joue à plein pour les entreprises locales dans le strict respect du code des marchés publics, le Département des Alpes-de-Haute-Provence a revu la pondération des critères d’attribution de ses marchés. Le critère du "mieux-disant" sera relégué en dernière position. L’accent sera mis sur la valeur technique de l'offre portée à 55 % et sa performance en matière de protection de l'environnement pour 5 % , le prix sera donc descendu à 40 %.

« Nous invitons les entreprises locales à être rigoureuses dans l’élaboration de leurs mémoires techniques et à faire valoir les qualités environnementales de leurs offres. Elles devraient aussi insister sur le nombre d’employés issus du RSA, qui sortiraient de la précarité via un marché, tout compte pour faire la différence », conseille Jacques Brès, 1er vice-président, délégué aux routes, aux infrastructures et aux mobilités.

Coup de pouce aux Ehpad

La collectivité annonce également qu’elle multipliera par cinq sa participation aux travaux dans les Ehpad (Etablissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes), en passant de 3 050 €/an et par lit à 15 000 €/an et par lit : « La subvention départementale était déconnectée du coût réel des travaux, trop minime pour permettre à l’établissement de réduire son recours à l’emprunt, trop faible pour impacter le tarif hébergement payé par les résidents et leurs familles. A titre d’exemple, un projet de reconstruction d’un Ehpad de 70 places est estimé entre 13 et 15 M€ et la subvention du conseil départemental 04 s’élevait à 213 500 € soit 1,5 % du coût du projet. Il fallait en changer », assume Eliane Barreille.

4,9 millions d'euros pour restructurer et agrandir l'Ehpad de Banon

Le montant des nouvelles subventions devrait être compris entre 700 000 € et 1 M€ selon le nombre de places reconstruites ou réhabilitées. Seront concernés, les travaux de reconstruction ou de réhabilitation des Ehpad Lou-Cigalou aux Mées, Pierre Grouès à Barcelonnette, le Crou de Bane à Banon, Eps Lumière de Riez, l’Oustaou de Castellane, la résidence du Parc à Entrevaux. L’octroi de ces subventions sera limité aux seuls établissements habilités à l’aide sociale.

Le Département souligne cependant que sa feuille de route n’est pas figée et qu’elle pourra être révisée en fonction des priorités.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 10 août 2022

Journal du10 août 2022

Journal du 03 août 2022

Journal du03 août 2022

Journal du 27 juillet 2022

Journal du27 juillet 2022

Journal du 20 juillet 2022

Journal du20 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?