AccueilTerritoiresLe Crous inaugure la résidence étudiante Jacqueline de Romilly à Aix-en-Provence

Le Crous inaugure la résidence étudiante Jacqueline de Romilly à Aix-en-Provence

Le Crous Aix-Marseille-Avignon a inauguré la résidence Jacqueline de Romilly, 296 logements au cœur de l'éco-campus de la Pauliane, à Aix. Une opération de 21,5 M€, la plus importante du genre développée par le bailleur depuis plus d’une décennie.
La nouvelle résidence Jacqueline de Romilly, à Aix.
Kern & Associés - La nouvelle résidence Jacqueline de Romilly, à Aix.

TerritoiresBouches-du-Rhône Publié le ,

Deux ans après la remise des clefs aux premiers étudiants résidents, les dirigeants du Crous (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires) Aix-Marseille-Avignon (AMA), le recteur de l’académie d’Aix-Marseille, Bernard Beignier, le président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur Renaud Muselier et la maire d’Aix, Sophie Joissains ont inauguré le 15 novembre la nouvelle résidence universitaire de la Pauliane, dans les quartiers sud d’Aix.

Cette résidence baptisée du nom de l’académicienne Jacqueline de Romilly regroupe 296 studios conventionnés HLM (8 043 m2 de surface de plancher ) qui hébergent les étudiants du nouveau campus d’économie et de gestion à haute qualité environnementale qu’Aix-Marseille-Université (AMU) aménage sur ce site (3 hectares) proche du CREPS (Centre de Ressources, d’expertise et de performance sportive). Comme lors de la pose de la première pierre, Marc Bruand, le directeur général du CROUS AMA a insisté sur la dimension inédite du projet, rappelant qu’il s’agissait de « la plus grosse opération » lancée par l’organisme « au cours de la dernière décennie ».

Aix-en-Provence : lancement d'un marché global de performance pour la faculté d’économie et de gestion

Deux bâtiments inscrits dans le paysage cézannien

Avant de lancer les travaux, le CROUS aura dû composer avec les exigences des riverains vivant dans les nouvelles résidences qui ont récemment poussé dans ce quartier en plein développement. Pour ne pas gâcher la vue sur la Sainte-Victoire des terrasses des appartements, l’organisme et l’architecte François Kern ont dû baisser l’altimétrie du bâti. Une diminution qui s’est réalisée par le décaissement d’un mètre du terrain d’emprise. Ce léger enfouissement a évité de réduire la jauge du projet. Renforçant même le parti délicat revendiqué par l’architecte. « On a cherché à se fondre dans l’histoire patrimoniale du site, celui d’une ancienne bastide, témoin du paysage agricole aixois au XIXe siècle », indique François Kern.

Cet espace de friches agricoles niché entre l’autoroute A8 et le massif du Montaiguet a été rattrapé par l’urbanisation. Mais il a conservé ses vertus paysagères. « Du site, la perspective s’ouvre sur la Sainte-Victoire, paysage Cézannien iconique », poursuit l’architecte. La réponse se lit à travers deux bâtiments parallèles de trois étages en forme de « V » (de respectivement 161 et 135 logements) reliés entre eux, inscrits dans la trame du grand paysage du maître aixois. Ces deux écrins de béton brut dotés de toitures végétales sont posés au centre d’un terrain structuré en plusieurs restanques. Dédié au stationnement des véhicules (80 places), le rez-de-chaussée du bâtiment sud est percé d’alcôves, référence assumée à Fernand Pouillon qui a construit le gymnase du CREPS voisin.

residence-crous-jacqueline-de-romilly-aix.
La résidence Jacqueline de Romilly regroupe 296 studios conventionnés HLM. (Crédit : Kern & Associés)

Un coût de 21,5 M€ pour la résidence étudiante Jacqueline de Romilly

L’opération inscrite au contrat de plan Etat-Région (CPER) et au Plan Campus a représenté un investissement de 21,5 M€ (dont 14,4 M€ de travaux HT), une dépense prise en charge par le CROUS (via un emprunt de 10,9 M€ et 0,5 M€ de fonds propres), la région Paca (8,6 M€) et la métropole Aix-Marseille Provence (1,5 M€). La ville d’Aix de son côté a assuré la viabilisation du terrain via la Spla Pays d’Aix territoires, aménageur de la Zac qui jouxtera le campus.

Nouveau campus d’économie et de gestion

La résidence constitue l’une des premières pièces de l’éco-campus développé par AMU sur ce site. A côté des logements étudiants, l’université a érigé MEGA (Maison de l’Economie et de la Gestion d’Aix). Depuis la rentrée 2020, cet équipement d’environ 3 000 m2 de plancher HQE regroupe les laboratoires de recherche en économie et gestion issus de la fusion des deux facultés d’économie et de gestion d’AMU. L’écrin conçu par l’agence CCD Architecture est composé de trois blocs de bâtiments reliés entre eux par des passerelles. Montant de l’opération : 5,3 M€ HT.

Un marché global de performance pour la fac d’économie

Et l’an prochain, AMU posera la dernière pièce du campus en lançant la construction du nouveau bâtiment destiné à accueillir la faculté d’économie et gestion (FEG) ainsi que la bibliothèque universitaire. Elément central du campus, cet équipement de 11 200 m2 de plancher labelisé BDM « Or » sera développé par le truchement d’un marché global de performance (MGP) d’ici la rentrée 2025. Il verra le jour sur la parcelle qui jouxte MEGA. Il regroupera des salles d’enseignement, une bibliothèque, les bureaux de l’administration de la FEG et une cafétéria gérée par le CROUS.

Le groupement lauréat du MGP devra également prendre en charge la restauration de la bastide (700 m2) qui trône au milieu du site ainsi que la déconstruction des annexes. Le montant des travaux estimé à 29 M€ HT. Le financement sera pris en charge par AMU via un emprunt à taux réduit souscrit auprès de la Banque européenne d’investissement (BEI). Au total, le site devrait accueillir les 3 000 étudiants du pôle aixois d’économie/gestion.

Aix-en-Provence : la ville durable au coeur des discussions lors des Estivales

La ville de son côté a accompagné le projet universitaire. Au printemps 2021, Pays d’Aix Territoires, TPFi et Eurovia ont livré le nouveau pont reliant le campus et le pôle d’échanges du Krypton, terminus du bus à haut niveau de service (Bhns) l’Aixpress. Cet ouvrage d’art de 56 mètres de long sur 15 mètres de large est posé au dessus de l’Arc, la rivière qui longe l’autoroute. L’opération a représenté un investissement de 5 M€ HT.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 février 2023

Journal du01 février 2023

Journal du 25 janvier 2023

Journal du25 janvier 2023

Journal du 18 janvier 2023

Journal du18 janvier 2023

Journal du 11 janvier 2023

Journal du11 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?