AccueilArchitectureLe Corbusier : commémoration de la cité radieuse au cabanon

Le Corbusier : commémoration de la cité radieuse au cabanon

Pour marquer le 50e anniversaire de la disparition de Le Corbusier, divers événements sont organisés dans la région.
Le Corbusier : commémoration de la cité radieuse au cabanon
J Ph P

ArchitectureBouches-du-Rhône Publié le ,

En attendant d'appartenir peut-être bientôt, avec 17 autres chefs-d'oeuvre architecturaux construits par Le Corbusier, au patrimoine mondial de l'Unesco, la Cité radieuse de Marseille commémorera cette année le cinquantenaire de la disparition, le 27 août 1965, de son illustre auteur au cours d'une baignade en Méditerranée au large d'une plage de Roquebrune-Cap-Martin où se trouve, à proximité, son fameux « cabanon », une autre de ses réalisations les plus célèbres. De taille fort modeste, 15 m2, cette petite construction en bois, elle aussi classée monument historique, est de même inscrite sur la plus short-list de ses œuvres désormais proposée à l'Unesco.

En cours de restauration

En cours de restauration depuis l'an dernier, cet archétype de la cellule minimum où le grand architecte (dont le passé occulté et fasciste, et notamment ses accointances avec le régime de Vichy, refont aujourd'hui surface, NDLR) aimait séjourner, doit rouvrir le 1er mai prochain à la visite (*) sans qu'on puisse toutefois accéder à l'intérieur.

Dans la cité balnéaire du cap Martin où Charles-Edouard Jeanneret-Gris, de son vrai nom, repose, au cimetière municipal (sous une stèle funéraire qu'il avait lui-même conçue), on se souviendra donc aussi de cet anniversaire avec l'exposition, place des Deux Frères, du 27 août au 30 septembre, des photos de Lucien Hervé sur « Les vacances de Monsieur Le Corbusier ».

Dans la maison du Fada

Dans la cité phocéenne, à la Maison du Fada, ça se fera plus tardivement, les 10 et 11 octobre, grâce notamment aux oeuvres et installations artistiques qu'une cinquantaine d'habitants de l'Unité d'habitation (mais aussi le Mamo, l'école maternelle, l'hôtel, le restaurant, la librairie Imbernon…), l'autre nom originel de l'immeuble du boulevard Michelet, auront créées eux-mêmes et disposées devant leur appartement pour ces deux jours de portes ouvertes.

Un projet créatif

Un projet créatif baptisé la Boîte à images, mené en collaboration avec le collectif d'artistes marseillais les Pas perdus habitué à ce type de performance, et pour lequel un appel à financement participatif est lancé via Kisskissbankbank.com (la Boîte à images).

(*) Uniquement sur réservation via le site internet www.capmoderne.com

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?