Fermer la publicité

Le conseil départemental de Vaucluse ouvre la voie pour des routes plus vertes

Vaucluse le - - Territoires

Le conseil départemental de Vaucluse ouvre la voie pour des routes plus vertes
Conseil départemental 84 - Le conseil départemental de Vaucluse développe depuis plusieurs années une politique de gestion écoresponsable des routes.

Le conseil départemental de Vaucluse a choisi de développer une politique écoresponsable dans la gestion de son réseau routier. Cette approche, inscrite dans l'Agenda 21 Vaucluse 2020-2025, se traduit par différentes actions concrètes.

Ces dernières années, de nombreuses avancées technologiques ont été réalisées en matière de construction et de requalification des routes pour réduire l'impact environnemental. Le conseil départemental de Vaucluse s'est emparé de ces nouveaux outils pour une construction et un entretien des voiries de plus en plus verts. Chaque année, il renouvelle autour de 120 kilomètres de chaussée grâce à des techniques écoresponsables.

Une convention d'engagement pour le développement durable

Le 16 juin dernier, le Département a signé une convention d'engagement en faveur du développement durable dans le secteur des travaux publics, aux côtés de la Fédération régionale des travaux publics et de la Fédération du bâtiment et des travaux publics de Vaucluse. La convention détaille les engagements réciproques pour développer la réutilisation et le recyclage des matériaux utilisés lors des chantiers : recours à au moins 20 % de produits revalorisés, réduction des consommations d'eau et de plastique sur les chantiers, modernisation des engins et promotion de l'éco-conduite auprès des conducteurs, réduction de 20 % d'ici 2025 de la production de gaz à effet de serre des entreprises, prise en compte la performance environnementale lors des appels d'offres, etc.

Favoriser l'entretien écologique des routes et la préservation de la biodiversité

En matière d'entretien des routes, le Département s'est tourné depuis 2015 vers la technique des ESU (Enduits superficiels d'usure) pour le renouvellement des couches de roulement des chaussées. Moins consommatrice de matériaux par rapport à celle des enrobés classiques, cette technique consiste à répandre sur la route un mélange composé de bitume et d'eau, recouvert d'une couche de gravillons.

Une autre méthode utilisée depuis plusieurs années est celle de la réutilisation des matériaux d'un chantier pour un autre afin de limiter l'emploi de matériaux de carrières et leur transport. Par exemple, réutiliser les remblais excavés d'un site pour un autre aménagement situé à proximité mais aussi recycler des matériaux de vieux enrobés pour confectionner de nouvelles couches de roulement.

Autre point : la préservation de la biodiversité aux abords des axes départementaux. Il s'agit de mieux prendre en compte les interactions entre le réseau routier et les corridors écologiques, c'est-à-dire les points de passage des animaux. L'objectif est d'améliorer la prise en compte de la faune pour un entretien adapté des routes, mais aussi pour diminuer le risque de mortalité des animaux sauvages, par collision notamment.

Prendre soin des bords de route

La collectivité a aussi misé sur un entretien des abords routiers plus respectueux de l'environnement. Cela se décline en plusieurs actions : ramassage des déchets au bord des routes par les équipes des 11 centres routiers départementaux, mise en œuvre d'une campagne de communication pour sensibiliser les automobilistes jetant leurs détritus par la fenêtre de leur véhicule, signature de la charte « Sud zéro déchet plastique » portée par la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, pose de poubelles adaptées aux cyclistes sur les trois voies d'accès au Ventoux, réduction des produits phytosanitaires pour désherber les bords de route, adoption en mai 2020 d'un plan de fauchage raisonné, préservation des arbres situés en bord de voirie, mais aussi valorisation de l'éco-pâturage (coupe naturelle de la végétation par des animaux d'élevage).

Enfin, le conseil départemental de Vaucluse a passé une convention de partenariat technique et financier avec le Syndicat mixte forestier de Vaucluse pour le débroussaillement obligatoire des abords routiers en vue de la protection contre les incendies.




Claire Plisson
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer