Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Marseille Le Conseil d'Etat cherche les architectes du projet d'aménagement du nouveau tribunal administratif

le - - Architecture

Le Conseil d'Etat cherche les architectes du projet d'aménagement du nouveau tribunal administratif
MAP Architecture - Une illustration de l'intérieur du grand hall du futur tribunal administratif. Il ne s'agit pas du projet définitif qui sera défini par l'architecte lauréat du concours.

Le Conseil d'Etat vient de lancer le concours d'architecte pour sélectionner les concepteurs qui piloteront l'aménagement des nouveaux locaux du tribunal administratif de Marseille, rue Mazenod (2e), à la Joliette.

Le projet de déménagement du tribunal administratif de Marseille avance. Dix mois après la signature d'un compromis avec Pitch Promotion pour l'achat en état futur d'achèvement d'un immeuble de la rue Mazenod, à la Joliette (2e) au coeur d'Euroméditerranée, le Conseil d'Etat a lancé une consultation de maîtrise d'oeuvre pour sélectionner l'architecte qui pilotera la restructuration de ce bâtiment second empire qui fut jadis le siège des ateliers techniques de la Compagnie Générale Transatlantique (ancêtre de la SNCM). Moyennant de gros travaux de réaménagement, cet écrin classé d'environ 3 600 mètres carrés en pierre de taille, brique et ferronneries, caractéristique de l'architecture industrielle du début du XXe siècle accueillera en 2021 la centaine de fonctionnaires et les 42 magistrats de la juridiction administrative aujourd'hui à l'étroit dans leurs locaux de la rue Breteuil (1er).

La mission de maîtrise d'œuvre concerne l'aménagement intérieur des locaux, l'architecte des bâtiments de France ayant imposé au promoteur de préserver l'intégralité de l'enveloppe extérieure du bâtiment. Celui-ci sera d'ailleurs intégré dans le nouveau programme développé par Pitch Promotion et l'agence MAP architecture sur l'îlot situé à l'angle de l'avenue Schuman et des rues Mazenod et Leca.

Avec ses trois niveaux, l'ouvrage est organisé autour d'un grand hall protégé par une immense verrière et un patio à même d'accueillir une salle des pas perdus. Les concepteurs devront prendre en charge les études d'avant-projet (AVP) et de projet (PRO). Ils épauleront le maître d'ouvrage dans la passation des contrats de travaux (ACT). Enfin, ils assureront la direction de l'exécution du chantier ainsi que sa réception. Les travaux devraient démarrer au second semestre 2019 pour une durée de 18 mois.

Le pivot d'un programme mixte développé par Pitch Promotion

Rappelons que le Conseil d'Etat doit signer l'acte d'achat définitif du bâtiment avant le 31 mars 2019, date d'échéance de la promesse de vente paraphée le 29 décembre 2017. Montant de la transaction : 15,41 millions d'euros.

A l'origine, le promoteur de l'opération Schuman-Mazenod était le groupe lyonnais Anahome immobilier qui avait été lauréat de l'appel à projet lancé par la Française Logement, propriétaire du site. En 2015, Anahome a finalement cédé ses droits sur le projet à Pitch Promotion et à LC2I. La friche industrialo-portuaire qui accueillera le tribunal administratif est le pivot de l'opération conçue par l'agence MAP qui comprendra sur quatre bâtiments des bureaux (4 900 m2), des commerces (1 300 m2) et 85 logements en accession (6 700 m2). Le promoteur livrera la coque de l'écrin restauré au Conseil d'Etat qui prendra à sa charge l'aménagement intérieur des locaux (3 600 m2).




William Allaire
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer