AccueilUrbanismeLe Cannet : le projet de centre commercial La Pépinière revient en scène

A la pelle Le Cannet : le projet de centre commercial La Pépinière revient en scène

Copecan relance le projet La Pépinière. Six ans après les premiers permis de construire, la filiale d'Unibail-Rodamco vient de déposer les nouvelles demandes d'autorisation pour son projet qui doit regrouper un centre commercial et une résidence seniors dans le quartier de Rocheville, aux portes de Cannes.
Le Cannet : le projet de centre commercial La Pépinière revient en scène
D.R. - Le dossier a été largement modifié par rapport au projet initial.

UrbanismeAlpes-Maritimes Publié le ,

Dix ans après sa genèse, le projet de centre commercial porté par la société Copecan revient en scène au Cannet (43 000 habitants). Cette filiale d'Unibail-Rodamco-Westfield vient de redéposer les demandes d'autorisation administrative pour cet ensemble baptisé « La Pépinière » qui doit agréger un complexe commercial de 22 088 mètres carrés de plancher (labélisé BREEAM niveau « Very Good ») et une résidence seniors de 140 appartements (9 991 m2 de surface de plancher) avec 702 places de stationnement sur un niveau enterré (dont 40 pour le résidence).

Le dossier a été largement modifié par rapport au projet initial qui avait reçu un permis de construire en 2014, avant d'être bloqué par une salve de recours contentieux venant de Cannes, la grande commune voisine. Le permis de construire modificatif déposé par l'opérateur et l'agence L35 Architectes (Barcelone, Madrid, Paris) prévoit de regrouper l'offre commerciale au rez-de-chaussée du centre commercial (et non plus aux niveaux R-1 et RDC), avec la suppression d'un étage de parking souterrain afin de prendre en compte le projet de plan de prévention des risques d'inondation (PPRI) en cours d'élaboration sur cette commune de l'agglomération cannoise. Le promoteur a également revu à la baisse la jauge de l'offre commerciale : celle-ci ne comprend plus qu'un supermarché, trois moyennes surfaces (dont un commerce d'alimentation bio), 36 boutiques de moins de 300 mètres carrés (contre 60 à l'origine), huit restaurants, un centre de fitness, un cabinet médical et un cinéma de trois salles. Le projet de résidence hôtelière est quant à lui remplacé par une résidence services seniors.

L'ensemble devrait voir le jour sur l'emprise d'anciennes pépinières agricoles (3 ha) située sur l'avenue du Général de Gaulle dans le quartier de Rocheville, en lisière du territoire cannois.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?