AccueilBTPLe BTP du Var veut débloquer les situations

Le BTP du Var veut débloquer les situations

La récente réunion en préfecture de Toulon consacrée au suivi de reprise des chantiers, entre les services déconcentrés de l'Etat et les acteurs varois du secteur de la construction, a permis de mieux identifier les points bloquants et de réfléchir de concert aux solutions.
Le BTP du Var veut débloquer les situations
O. REAL

BTPVar Publié le ,

La réunion du 26 mai dernier en préfecture du Var, présidée par le secrétaire général Serge Jacob, représentant le préfet Jean-Luc Videlaine, a poursuivi le dialogue constructif perpétué tout au long de ces semaines de crise avec le secteur du BTP, en particulier la fédération varoise. Tous les acteurs de la construction ont été ainsi rassemblés, Fédération du BTP 83 donc, Capeb 83, Syndicat des architectes du Var, LCA-FFB (promoteurs, maisons individuelles et aménageurs), FPI Provence (promoteurs), EGF BTP (Entreprises générales de France), ainsi que nombre de services déconcentrés de l'Etat, y compris la direction des finances publiques.


Lire aussi : Le BTP du Var interpelle les élus


Une rencontre à caractère technique sur la base des remontées d'informations de terrain, visant à évoquer les freins, blocages et difficultés diverses inhérentes à la reprise des chantiers. Sans refaire le droit ou discuter des lois, il s'agissait en premier lieu de travailler sur les grands principes pour ne pas brider l'activité, par exemple en demandant au préfet d'intervenir auprès des maires afin qu'ils évitent de prendre des arrêtés restrictifs et que toutes les conditions soient remplies pour favoriser la reprise. Alors que la relance touristique s'amorce, provoquant un net ralentissement des chantiers en temps normal, un équilibre doit être trouvé pour tout le monde.

Solutions immédiates…

En terme de relance, le secrétaire général de la préfecture a détaillé les 15 millions d'euros d'aides d'Etat allouées aux collectivités locales et dédiées aux travaux. Sept millions et demi d'euros sont délivrées au titre de la dotation d'équipement des territoires ruraux. Cela concerne 143 communes sur 153 dans le Var, pour des projets d'infrastructures, de réseaux et autres espaces communaux, sachant que toutes ne sont pas demandeuses. L'autre moitié est attribuée en dotation de solidarité pour l'investissement local à la faveur de travaux validés en commission avec des élus. Par ailleurs, répondant à une demande conjointe de la Fédération et des communes, une note de cadrage a été établie s'agissant des avenants de marchés publics rendus nécessaires par les nouvelles conditions sanitaires d'exécution desdits marchés.

De même, un courrier de la préfecture et du Sdis confirme que les ressources humaines de ce Service départemental d'incendie et de secours sont en capacité de couvrir les chantiers en cas de besoin d'intervention suite à un accident. En outre, la question des surcoûts (base vie, équipements, désinfection, moyens de transport…) demeure un sujet de discussion au coup par coup avec les maîtres d'ouvrage (publics et privés), même si le juge de paix est la stricte application du guide de la profession. Les services de la préfecture ont été également sensibilisés sur des éléments particuliers, parmi lesquels l'évolution de l'index de prix des matériaux afin que d'éventuelles fluctuations à la baisse ne rajoutent pas à la précarité actuelle.

… et perspectives à terme

Certes, la reprise est effective (plus de 80 % à fin mai dans le bâtiment et 100 % espérés dans les travaux publics à mi-juin selon la CERC Provence-Alpes-Côte d'Azur), mais l'inquiétude est de mise pour l'avenir. Les appels d'offres s'effondrent (- 40 % au premier trimestre ; le deuxième sera pire), avec le confinement, les permis de construire et les délais d'instruction en urbanisme ont pris beaucoup de retard qu'il sera difficile de rattraper, même avec le renfort possible d'instructeurs. Le spectre d'une baisse très importante cet automne et cet hiver plane, générant un surcroît d'angoisse.

Enfin, côté perspectives positives, l'annonce du second tour des élections municipales le 28 juin, touchant 42 communes dans le Var, est une bonne nouvelle, couplée à la mise en place ces derniers jours des conseils municipaux pour les 111 listes élues au premier tour. Cela permet de mettre fin au caractère provisoire de l'exécutif local, ce qui était également bloquant sur nombre de travaux. Les villes et leurs élus détenant en grande partie le trousseau de clés de la reprise.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?