AccueilBTPLe bâtiment veut ouvrir des postes aux migrants

Le bâtiment veut ouvrir des postes aux migrants

A partir de septembre la Fédération française du bâtiment invite ses adhérents à recruter en CDI 15 000 jeunes issus des quartiers en difficultés ainsi que des migrants.
A Marseille, Jacques Chanut, le président de la FFB aux côtés de Philippe Deveau, le président de la FFBTP 13.
F. Delmonte - A Marseille, Jacques Chanut, le président de la FFB aux côtés de Philippe Deveau, le président de la FFBTP 13.

BTP Publié le ,

Jacques Chanut, le président de la Fédération française du bâtiment, l'a confirmé à l'occasion de l'assemblée générale de la Fédération du BTP des Bouches-du-Rhône ce 12 juillet : « à partir de septembre, nous prévoyons de lancer un plan de recrutement pour 15 000 jeunes des quartiers prioritaires de la ville et des migrants ». Il s'agira de postes en CDI que la FFB invite ses adhérents à proposer.

« Notre profession a toujours porté en elle une tradition d'intégration et l'a fait suivant les périodes avec différentes vagues migratoires : les italiens, les portugais, les maghrébins… On a récupéré des talents et on les a formés à nos métiers et on leur a appris le français » développe Jacques Chanut. Et ce dernier d'ajouter : « il n'y a rien de nouveau sous le soleil ».

Cette opération d'embauche arrive à un moment où la profession connaît des besoins de main d'œuvre et n'arrive pas forcément à y pourvoir. Même si la croissance dans le BTP va redescendre à + 2,5% contre + 5% en 2017 la profession va devoir embaucher autour de 30 000 personnes.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 janvier 2023

Journal du25 janvier 2023

Journal du 18 janvier 2023

Journal du18 janvier 2023

Journal du 11 janvier 2023

Journal du11 janvier 2023

Journal du 04 janvier 2023

Journal du04 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?