AccueilEconomieLe bâtiment à l'ère digitale

Le bâtiment à l'ère digitale

Le maquette numérique (le BIM pour « Building Information Model ») était le fil rouge du colloque organisé par la FBTP des Bouches-du-Rhône en préambule de son assemblée générale ce 7 juillet, à Aix-en-Provence. Une révolution digitale porteuse d'espoirs à l'heure où la conjoncture semble s'améliorer.
Le bâtiment à l'ère digitale
W. Allaire - Serge ramonda et Philippe Deveau, entourés des déléfués territoriaux de la fédération le 7 juillet dernier

Economie Publié le ,

La fédération du bâtiment et des travaux publics des Bouches-du-Rhône (FBTP 13) à l'heure de la transition numérique. Ce 7 juillet à Aix-en-Provence, le chapiteau du centre international des arts en mouvement (CIAM) avait des petits airs de SiliconValley. En préambule de l'assemblée générale de l'organisation professionnelle, son président PhilippeDeveau et son équipe avait en effet choisi de braquer les projecteurs sur leBIM ou « bâtiment et informations modélisées» (« Building Information Model » en version originale). Encore peu usité, ce système de maquettage numérique apparaît comme une solution innovante pour la filière. « On modélise ce que l'on va construire avant de le construire », résume PhilippeDeveau. « Un apport considérable » aux yeux du président de la FBTP 13 qui « évite plein d'interfaces » et permet « d'améliorer la qualité des ouvrages ». Reste à convaincre les chefs d'entreprise de se lancer dans cette aventure digitale. Un vrai défi pour les dirigeants des TPE et autres PME qui forment la moitié des troupes de la filière construction (50% des entreprises de BTP du département comptent moins de 10 salariés). « Il faut que les dirigeants appréhendent de manière simple et concrète les changements que le BIM va apporter à la chaîne de production », remarque PhilippeDeveau.

Déjà très employée aux Etats-Unis et en Chine, la maquette numérique sera-t-elle aussi révolutionnaire que l'invention de la machine à vapeur, de l'électricité ou de l'électronique ? Pour certains, le doute n'est pas permis : demain est déjà là. « Nous sommes à l'ère de la quatrième révolution industrielle », s'enthousiasme PhilippeDeveau. Et cette révolution 2.0 ne se limite pas à la Californie. En Chine, des robots de bétonnage érigent un bâtiment en une journée.

Réduire les coûts de production ?

Pour ne pas se retrouver à la remorque de cette concurrence étrangère, la fédération a pris le taureau par les cornes en mettant en place dès l'an dernier une commission innovation. Cette instance pilotée par Karine Levèque Boisdon a fait du BIM l'un de ses axes de travail prioritaires. D'ores et déjà, plusieurs chantiers dans le département se réalisent avec l'aide de la maquette numérique. A la clef, plusieurs avantages... Le plus terre à terre ? Le gisement d'économie et de valeur ajoutée : « Avec le BIM, la rentabilité augmente d'environ 7% grâce aux économies réalisées sur la gestion du chantier », avance Serge Ramonda, président de la Fédération régionale du bâtiment (FRB Paca).

La suite de l'article est à lire dans le numéro 1140 de TPBM (parution le 27/07/2016). Cliquez ici pour plus de renseignements sur nos offres d'abonnements (à partir de 20€/an).

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?