Fermer la publicité

Le 19 septembre, la FNTP mobilisée aux côtés des maires contre la baisse des dotations de l'Etat

le - - Economie

Le 19 septembre, la FNTP mobilisée aux côtés des maires contre la baisse des dotations de l'Etat
D.R. - Affiche de l'Association des maires de France pour la journée de mobilisation du 19 septembre

Le 19 septembre, la Fédération nationale des travaux publics (FNTP) s'associe à la grande « Journée nationale d'action » organisée par l'Association des maires de France (AMF) sur tout le territoire.

Objectif de cette journée de mobilisation ? Sonner l'alarme contre la baisse des dotations de l'Etat aux collectivités. Dans un long argumentaire, l'Association des maires de France (AMF) s'inquiète à la fois du volume, du calendrier et de la répartition de la baisse des dotations devant être reconduite cette année dans le cadre du projet de loi de finances (PLF) pour 2016, en principe à hauteur de 3,67 milliards, dont 2 milliards pour le bloc local.

L'AMF interpelle :

« L'Etat a décidé de réduire de 30% les dotations qui étaient jusque-là accordées aux communes et intercommunalités pour assurer leurs missions, y compris les plus vitales. Les communes et leurs intercommunalités font d'ores et déjà des efforts de gestion mais quelle institution, même très bien gérée, pourrait supporter une telle baisse ? La vie quotidienne de 66 millions de Français, largement liée aux actions des communes, peut-elle être considérée comme une simple variable d'ajustement comptable ? »

Et les maires de brandir trois menaces : le risque d'affaiblissement des services quotidiens, la hausse de la fiscalité et la baisse des investissements, un dernier risque qui explique la mobilisation des professionnels des travaux publics.

Une communication offensive

Dans les outils de communication mis à disposition des maires en vue de la journée du 19 septembre (affiche, flyer, manifeste, bannière, page web et hashtag dédié...), l'AMF a choisi de donner dans le concret, quitte à ne pas y aller avec le dos de la cuillère. « Plus d'eau pour votre douche. Plus d'équipements pour faire du sport. Plus d'écoles, de crèches et de cantines pour vos enfants. Plus de transports en commun pour aller travailler. Plus de collecte et de tri d'ordures pour une ville propre et saine. Plus d'entretien des espaces verts pour votre cadre de vie. Plus de lieux ou d'actions culturels pour vous distraire » : selon le clip vidéo dont l'AMF espère une large diffusion via les réseaux sociaux, voilà ce qui changerait dans la journée ordinaire d'un citoyen si les services rendus par les communes devaient disparaître ou être « drastiquement réduits ».

« Le danger est sans précédent et concerne chaque habitant de chaque commune de France, sans exception », assure l'association, la vidéo concluant sans détours :

« Nos communes sont en danger, agissons ensemble avant qu'il ne soit trop tard »…

Cet article parait dans un dossier consacré au Contrat de plan Etat-Région dans le numéro 1095 de TPBM. Vous pouvez vous abonner à TPBM en suivant ce lien.




William Allaire
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer