Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Laurent Brutinel (UPE 05) : « Les combats ne manquent pas pour défendre les entreprises »

le - - Economie

Laurent Brutinel (UPE 05) : « Les combats ne manquent pas pour défendre les entreprises »
M.-F. Sarrazin - Laurent Brutinel, président de l'UPE 05.

L'UPE 05 (Union pour l'entreprise des Hautes-Alpes) organise ce jeudi soir à Gap le 7e Dîner de l'économie, en partenariat avec le Crédit agricole. Au menu, une intervention du philosophe Raphaël Enthoven sur la place de l'humain dans un monde digital. Le président de l'UPE, Laurent Brutinel, en profite pour évoquer l'actualité économique locale.

TPBM : Un philosophe au Dîner de l'économie, ce n'est pas forcément ce à quoi on s'attend face à un public de chefs d'entreprise... Pourquoi avoir invité Raphaël Enthoven à Gap ?
Laurent Brutinel :
Ça permet de varier les plaisirs ! L'idée est de prendre de la hauteur, de phosphorer, d'avoir des idées sur l'avenir. Le thème lié à la révolution digitale va permettre d'aborder l'avenir de l'économie et de la société. C'est important de s'aérer les neurones et de positiver l'économie. Nous avons 625 participants, ce qui est un record pour le Dîner de l'économie.

Quelles sont les priorités du moment de l'UPE 05 ?
Nous venons de mener une action commune avec la CCI et le BTP 05 en faveur de la reprise rapide du chantier RTE [suspendu à la suite d'une décision du tribunal administratif, NDLR]. Cela a permis qu'il soit en partie débloqué. L'union des forces a abouti : on s'en félicite. Nous travaillons activement sur le projet de liaison aérienne entre Gap-Tallard et Paris. C'est un sujet primordial. Nous recevons une quantité énorme de demandes au sujet des tests que nous allons mener. Ça nous occupe beaucoup. Enfin, la fibre optique, est un gros souci sur notre département. Le SMO Paca THD [Syndicat mixte ouvert Provence-Alpes-Côte d'Azur Très haut débit, NDLR] a un avenir un peu obéré. Les chefs d'entreprise sont inquiets car le déploiement de la fibre est indispensable.

Comment se porte l'économie du département ?
J'aimerais pouvoir dire que tout va bien. Il y a bien quelques secteurs qui sont satisfaits, mais il y en a beaucoup qui souffrent. Il existe un vrai écart entre certains discours et la réalité qui est vécue par les chefs d'entreprise. Il y a un vrai souci par rapport à la suppression du CICE au 1er janvier. Cela va entraîner une baisse de la rentabilité des entreprises. Au niveau du Gest (santé au travail), la Direccte [Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi, NDLR] Paca ne nous simplifie pas la vie. Elle impose certains changements qui vont aboutir à une augmentation des cotisations, parfois dans des proportions importantes. Le travail est bien fait par le Gest 05. On peut plutôt le féliciter d'une saine gestion plutôt que de lui reprocher, comme le fait l'administration, de ne pas taxer assez les entreprises. Les combats ne manquent pas pour défendre les entreprises !




M.-F. Sarrazin
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer