AccueilTerritoiresLaure-Agnès Caradec élue à la présidence de l'EPA Euroméditerranée

Laure-Agnès Caradec élue à la présidence de l'EPA Euroméditerranée

Seule candidate, Laure-Agnès Caradec, l'adjointe (LR) à l'urbanisme et au projet métropolitain de la ville de Marseille, a été élue le 27 novembre à la présidence de l'EPA Euroméditerranée lors du conseil d'administration.
Laure-Agnès Caradec élue à la présidence de l'EPA Euroméditerranée
D.R. - Laure-Agnès Caradec succède à l'élu régional Bernard Morel (PS)

TerritoiresBouches-du-Rhône Publié le ,

Laure-Agnès Caradec est la première femme élue au poste de président de l'Etablissement public d'aménagement Euroméditerranée (EPAEM), elle succède à l’élu régional (PS) Bernard Morel. Atteint par la limite d’âge*, ce dernier aura donc effectué un passage relativement bref - 13 mois - à la barre de l’opération d’aménagement. Il avait en effet succédé le 6 octobre 2014 à Michel Vauzelle, président (PS) du conseil régional Paca, lui même atteint par la limite d’âge...

Figure montante de l’échiquier politique phocéen, Laure-Agnès Caradec truste les casquettes depuis quelques mois. A 48 ans, cette ingénieure titulaire d’un DESS de droit de l’urbanisme, de la construction et de l’aménagement du territoire est vice-présidente de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole, conseillère départementale et elle préside le CAUE** des Bouches-du-Rhône et l’agence d’urbanisme de l’agglomération marseillaise (Agam). A ce titre, elle est également vice-présidente de la Fédération nationale des agences d'urbanisme...

Avant d’entrer en politique, elle a travaillé durant les années 90 à Salon-de-Provence, d’abord au service urbanisme de la ville puis comme cheffe de cabinet du maire de l’époque (UDF), André Vallet.

Ses ambitions pour Euroméditerranée

A l’issue du CA, la nouvelle présidente de l’EPAEM a levé un coin du voile sur la feuille de route qu’elle entend suivre. Premier axe : réaffirmer le rôle de catalyseur d’Euromed’ dans le développement économique et urbain de la Métropole nouvellement créée. Autre priorité : « achever la transformation de la façade portuaire » et « le traitement de la relation ville-port », deux chantiers « qui doivent être intégrés pleinement à la réflexion métropolitaine tant au plan économique qu’au plan spatial et urbain ».

Laure-Agnès Caradec entend par ailleurs « participer activement aux avancées des travaux de la charte Ville-Port comme au démarrage du chantier de transport combiné de Mourepiane », projet stratégique qui suscite actuellement des remous chez les riverains du site (la création de cet équipement doit permettre de libérer l’emprise du terminal ferroviaire du Canet au coeur du périmètre d’Euromed’ II)

L’élue phocéenne rappelle que l’opération d’aménagement « s’adresse aussi et surtout aux Marseillais », qui attendent d’elle « une réponse à leurs besoins en matière de transport, de logements, d’emplois, de qualité urbaine retrouvée ». Dans cet esprit, elle estime « indispensable de construire un débat public avec, notamment, les populations concernées par le projet Euromed 2».

Enfin, elle souhaite que « le soutien de l’Etat soit renouvelé et confirmé afin de poursuivre, à l’heure d’un changement profond pour le territoire, une dynamique de succès partagés depuis 20 ans ».

*Un décret du 30 juillet 2015 a abaissé la limite d'âge pour la présidence des EPA de 70 à 76 ans.
** Conseil d'architecture, de l'urbanisme et de l'environnement

A relire : Euroméditerranée, chronologie d'une métamorphose

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?