AccueilArchitectureL'agence Carta-Reichen et Robert Associés au chevet du Centre Hélio-Marin de Vallauris

L'agence Carta-Reichen et Robert Associés au chevet du Centre Hélio-Marin de Vallauris

Lauréate du concours, l'agence Carta-Reichen et Robert Associés va préserver le Centre-Hélio Marin de Vallauris, patrimoine architectural hospitalier, tout en modernisant les structures de soins et d'hébergement.
L'intervention va redonner au bâtiment son aspect originel.
ZUH Visuals pour Agence Carta -Reichen et Robert Associés - L'intervention va redonner au bâtiment son aspect originel.

ArchitectureAlpes-Maritimes Publié le ,

« Nous affectionnons particulièrement ce type de projet qui combine préservation du patrimoine architectural et réhabilitation d'espaces intérieurs, afin de les adapter aux normes de confort et d'usage actuels » lance Stephan Bernard, directeur général de Carta-Reichen et Robert Associés et à la tête de l'entité niçoise du groupe.

Après la poste Colbert à Marseille, réhabilitation emblématique d'un bâtiment post-haussmannien, l'agence va s'attaquer, avec Ingérop, à la restauration et à la sauvegarde d'un élément du patrimoine architectural hospitalier du XXe siècle, le Centre Hélio-Marin de Vallauris. Aujourd'hui centre de soins de suite et réadaptation appartenant à l'Ugecam Paca-Corse (Assurance Maladie), maître d'ouvrage, il a été construit dans les années 30 par l'architecte Pierre Souzy. Ce dernier s'est inspiré de l'architecture des sanatoriums de l'époque mais aussi des immeubles d'habitations en gradin, inventés par Henri Sauvage.

Une approche qui a donné naissance à un bâtiment remarquable, longitudinal, avec deux façades très différentes. L'une, principale, avec son système étagé de gradins-balcons s'ouvrant sur le grand paysage et qui faisaient office à l'époque d'espaces de soins ; l'autre, à l'arrière, toute en verticalité, scandée par la présence d'une rotonde et par les circulations verticales des ascenseurs. Le tout en belvédère, au sein d'un parc arboré de 35 hectares.

Retrouver l'aspect originel du Centre Hélio-Marin

Transformé dans les années 70 avec l'accueil de plateaux de kinésithérapie et de balnéothérapie, le bâtiment, dont il a été envisagé un temps sa démolition, a subi au fil du temps les affres d'adaptation sans rapport avec l'architecture d'origine. Sur la base d'un programme (85 % des surfaces) qui prévoit une réhabilitation extérieure et la modernisation et l'adaptation des espaces intérieurs, l'intervention de l'agence Carta ne sera pas « une intervention architecturale visible », en particulier sur les façades.

« Nous allons revenir au bâtiment de 1934 et à la silhouette générale du projet d'origine. Les seuls changements concerneront les menuiseries et les brise-soleil verticaux. La teinte blanc cassé sera également conservée », détaille Stephan Bernard. Dans le même esprit, les équipements techniques trouveront leur place dans les locaux inoccupés du dernier niveau afin de préserver et laisser libre de toute implantation la toiture d'origine en zinc. Idem pour la zone de balnéothérapie qui sera réinstallée dans l'ancienne salle de spectacle, une annexe au bâtiment d'origine.

A l'intérieur, par contre, la réhabilitation complète (plateau technique centralisé, refonte des espaces d'accueil et de rééducation, rénovation des hébergements avec prestations hôtelières, mises aux normes de sécurité, etc.) va imposer des travaux complexes, en site occupé. « Nous allons procéder par phases et avec une organisation verticale des opérations sur le bâtiment, plus adaptée à son maintien en fonctionnement », poursuit Stephan Bernard.

Travaux début 2023

Ces travaux devront également prendre en compte la structure et l'ossature complexes d'un bâtiment des années trente avec la présence d'un très nombre de poteaux et de poutrelles en béton précontraint pour les planchers. L'opération est actuellement en phase avant-projet sommaire (APS) et le dépôt du permis de construire est prévu dans les prochaines semaines. Les appels d'offres suivront au dernier trimestre 2022 pour un démarrage des travaux fin 2022/début 2023. Ils devraient durer trois ans pour doter le centre de 140 lits et 65 places de médecine physique et de réadaptation.

Avec ce projet qui fait suite à l'hôpital Pasteur 2, l'extension de la clinique Saint George et le concours du nouveau pôle de santé de Kantys dans l'Eco-Vallée, l'agence Carta accroît ses références dans l'hospitalier et renforce son ancrage sur la Côte d'Azur où l'agence a été créée en 2015. Elle vient de gagner avec Fayat Bâtiment et Dalkia la rénovation énergétique du campus Carlone à Nice. Elle est également en lice pour deux projets importants du territoire azuréen : le futur hôtel des polices dans l'ancien hôpital Saint-Roch où l'agence, associée à Bouygues, a été sélectionnée dans le cadre du marché global de performances ; le Pôle Innovation de Sophia Antipolis où elle concourt avec le groupe Fayat, également dans le cadre d'un marché global de performances. S'ajoutent plusieurs opérations de logements en chantier ou en projet à Grasse, à Mougins, Nice, etc.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 septembre 2022

Journal du28 septembre 2022

Journal du 21 septembre 2022

Journal du21 septembre 2022

Journal du 14 septembre 2022

Journal du14 septembre 2022

Journal du 07 septembre 2022

Journal du07 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?