AccueilEconomieLa Treille, centre stratégique pour l'Afpa

La Treille, centre stratégique pour l'Afpa

Le centre Afpa (Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes) de la Treille accueille chaque jour plus de 500 stagiaires pour près de 70 salariés. Il est un des trente centres stratégiques de l'Afpa en France.
La Treille, centre stratégique pour l'Afpa
F. Delmonte - Le centre accueille chaque jour près de 500 stagiaires.

EconomieBouches-du-Rhône Publié le ,

C'est un site immense, au-dessus du centre commercial de la Valentine à Marseille (11e), qui fait penser à un campus. On y croise des personnes en tenue de chantier et l'ambiance y est studieuse. Et pour cause. Le centre Afpa (Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes) de la Treille accueille « chaque jour, près de 500 stagiaires pour 68 salariés, qui s'y forment et y travaillent » explique France Périssé-Schuller, directrice du site.

Ce centre de formation tient une place particulière, à double titre, pour l'Afpa Paca. Il fêtera l'an prochain ses 40 ans et appartient aux centres stratégiques. En France, une trentaine de centres ont un caractère stratégique. « Ils ont une mission particulière sur un secteur professionnel et ont vocation à anticiper la création de nouveaux métiers (métiers d'avenir) et peuvent ainsi devenir incubateurs sur ces compétences d'avenir », confie France Périssé-Shuller.

Marseille-La Treille prodigue des formations pour l'industrie et le bâtiment, respectivement pour 45 % chacun, mais aussi le tertiaire pour 10 %. Ce centre pointu, qui assure une veille sur les métiers d'avenir et participe à la création de métiers spécialisés dans la rénovation thermique et la transition énergétique, accueille près de 600 stagiaires en permanence.

Des formations aux métiers du bâtiment

Il assure des formations pour plus de 2 200 personnes par an : 1 420 demandeurs d'emploi et 800 salariés. Une douzaine de secteurs est concernée, du gros œuvre (maçons, chefs d'équipe) au second œuvre traditionnel (électriciens, plaquistes, peintres…) en passant, entre autres, par les métiers du génie climatique, ceux du génie électrique et de la domotique, ceux du bois et de l'aluminium (poseurs, installateurs de menuiseries extérieures) ou encore les métiers du froid.

A cela, s'ajoutent deux nouvelles formations créées en 2016 : l'une de techniciens réseaux câblés et de communication de niveau IV en partenariat avec Orange, l'autre d'installateurs réseaux câblés et de communication de niveau V.

En 2015, des sessions de formation de compteurs Linky ont été mises en place pour ERDF*. D'autres sont également proposées dans le secteur industriel comme celles de chaudronniers, des tuyauteurs industriels, des soudeurs, des tourneurs, des fraiseurs, des techniciens de maintenance industrielle, de l'automobile. Des formations règlementaires sont dispensées dans les domaines du désamiantage, de l'échafaudage, de l'habilitation électrique, des fluides frigorigènes (climatisation et automobile), de la sécurité (SST**, PRAP***, incendie).
Le centre est certifié ISO 9001, Certibat, Qualit'ENR, TST (Travaux sous tension), KNX.

Dans le secteur tertiaire, des formations sont dispensées sur des métiers liés à la propreté ou la sécurité comme agent de sécurité, opérateur de surveillance, agent de nettoyage. Autre centre, celui de la Pointe-Rouge à Marseille, qui forme une centaine de stagiaires par an aux métiers de la plaisance et de l'activité maritime. « Les activités nautiques et portuaires, les métiers connexes de la construction navales représentent un enjeu majeur pour la cité phocéenne » explique la directrice.

* Anciennement Electricité Réseau Distribution France (ERDF), la société est devenue Enedis le 31 mai 2016.
** Sauveteur secouriste du travail.
*** Prévention des risques liés à l'activité physique.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?